Magazine Animaux

L'ours dans la SPVB

Par Baudouindementen @BuvetteAlpages

« Il n'est pas prévu de réintroduction d'ours dans l'immédiat. Nous sommes dans un moment de réflexion collective pour l'avenir. Le plan Ours constitue l'un des volets de la stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité et c'est dans ce cadre qu'il sera discuté. Son élaboration doit commencer en 2013 pour s'achever au premier semestre 2014. Parallèlement, une étude scientifique sur la conservation de l'ours et son rôle dans l'écosystème pyrénéen va être commandée au muséum national d'histoire naturelle. »

(Jean-Marc Ayrault à Foix)

Voici donc les extraits où l'on parle de l'ours de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité.

Ours-dans-la-SPVB
Une valorisation durable du patrimoine naturel, des territoires et des activités humaines (page 7)

« La richesse naturelle des Pyrénées doit pouvoir se traduire par une richesse économique au profit des Pyrénéens. Actuellement cet argument est relativement peu utilisé par les professionnels et les institutionnels du tourisme pyrénéen alors même qu’une recherche de l’extension de la capacité touristique du massif au-delà de la saison hivernale est un enjeu de plus en plus prégnant, notamment à la lumière du réchauffement climatique.
Les Pyrénéens peuvent travailler sur une valorisation accrue de la présence d’une biodiversité remarquable, préservée voire restaurée sur le massif, notamment à travers l’inscription dans l’économie de la présence d’espèces caractéristiques (tourisme nature…).
Au-delà du fait qu’il s’agit du seul massif français à héberger des ours mais aussi d’autres espèces moins médiatisées (Desman des Pyrénées, lézards endémiques, Aster, Alysson et Irys des Pyrénées), une meilleure valorisation du patrimoine naturel pyrénéen apparaît envisageable, surtout si elle s'appuie sur un patrimoine naturel exceptionnel. Les plantes de cueillette peuvent être également un support de diversification (usages médicinaux, cosmétiques, culinaires...) intéressant dans un contexte international de recherche de produits naturels et d'attention accrue des grands groupes économiques sur ce type de ressource.
De même, la valorisation systématique des inventaires biologiques et des mesures de protection ou de compensation engagées lors des projets d'infrastructures permettra la diffusion de l'information et l'éducation à la biodiversité. »

Rappel sur les plans nationaux d'actions (PNA) (p13)

« Une soixantaine d’espèces ou groupes d’espèces a été identifiée comme devant faire l’objet d’un plan national d’actions (PNA) dans les années à venir sur le territoire métropolitain22.
Plusieurs espèces bénéficiant de ces plans nationaux d’actions sont soit exclusives au
territoire pyrénéen (Ours brun, Desman des Pyrénées, Aster des Pyrénées…), soit très liées
aux Pyrénées (Gypaète barbu, Vautour percnoptère, vieux bois…). De ce fait, les PNA
correspondants sont conduits sous la coordination d’une des DREAL du massif. »

La prise en compte d’autres espèces et habitats d'intérêt pyrénéen (page 14)

Parmi les espèces méritant une attention particulière compte tenu des interactions qu’elles rencontrent dans leurs habitats ou dans leur mode de vie avec des activités humaines, figurent notamment les galliformes de montagne (Lagopède, Grand Tétras…), trois espèces de vautours (Gypaète barbu, Vautour percnoptère et Vautour fauve. Les populations de vautours fauves sont estimées en nombre de couples, entre 15 et 85 couples selon les espèces) et nécessitent des mesures de conservation spécifiques.) et les plantes rares et menacées, parfois endémiques, caractérisant certains habitats.

L’accompagnement des activités d'élevage confrontées à la présence des espèces protégées (page 15-16)

Un certain nombre de réflexions sont à mener en complément ou en appui de l’étude prospective du PSEASP (Plan de Soutien à l'Economie Agro-Sylvo-Pastorale) (http://www.buvettedesalpages.be/2008/06/programmation.html) et au-delà de la seule évaluation des interactions entre le pastoralisme et la présence de prédateurs ou de nécrophages. L’objectif commun à rechercher doit être de parvenir à une conciliation avec l’ensemble des acteurs concernés posant comme principe que l’objectif premier de l’activité d’élevage doit rester sa rentabilité économique acquise à travers la valorisation de ses produits.
La conduite de ces réflexions doit s’appuyer sur le rôle central de la présence humaine en estive, permettant à la fois la qualité zootechnique et sanitaire du produit et la prévention des dommages. Les milieux professionnels devront participer à la diffusion de l'image positive des métiers montagnards et sur cette base développer des filières économiques originales portées par des productions de qualité adaptées aux attentes commerciales actuelles.
Pour l’ours, les travaux à conduire peuvent se formaliser, au-delà de l’amélioration à étudier des mesures de protection, prévention et indemnisation déjà mises en oeuvre, dans le cadre des estives pilotes qui ont été évoquées dans les travaux du Groupe National Ours dans les Pyrénées (GNOP) mais dont il reste à préciser les modalités de mise en place (pour des études zootechniques, sanitaires...). Le choix d’une augmentation très progressive de la population vise à garantir une adaptation tout aussi progressive des modalités de gestion du pastoralisme pour éviter une augmentation des prédations. L’expansion du loup sur les territoires français devra également être prise en compte pour favoriser sa compatibilité avec le pastoralisme.
Pour le Vautour fauve, un plan d'action Vautour fauve/pastoralisme-élevage a été décidé par une circulaire conjointe agriculture écologie du 16 juin 2011, sa coordination étant assurée par la DREAL Aquitaine. L'objectif principal est de restaurer une cohabitation apaisée avec les activités pastorales, intégrant la pertinence de mise en place d'équarrissage naturel. Des contacts ont été pris avec l'État et les régions espagnoles afin de mener des actions cohérentes de part et d'autre des Pyrénées et éviter que ne se renouvelle le déséquilibre qu'a connu la population de Vautours fauves ces dernières années en raison des changements des pratiques d'équarrissage espagnoles. L'expérience acquise par nos voisins, confrontés avant nous à la question, devra être mise à profit pour dégager des pistes communes de travail.
Une première lettre d’information de février 2012 annonçait :
Les travaux en cours

  1. Étude tourisme/biodiversité sur le massif des Pyrénées confiée au cabinet Traces TPI.
  2. Étude articulation des politiques publiques concourant à la biodiversité : État des lieux et recherche de synergies entre les politiques publiques en faveur ou impactant la biodiversité sur le territoire du Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises confiée au cabinet Asphodel Environnement.

Les travaux à venir
  1. Étude articulation des politiques publiques concourant à la biodiversité : État des lieux et recherche de synergies entre les politiques publiques en faveur ou impactant la biodiversité sur le territoire de la communauté de communes de la Haute-Bigorre
  2. Groupe de travail Indicateurs écologiques, économiques et sociaux de la SPVB.
  3. Groupe de travail Culture et biodiversité

Une deuxième lettre d’information de juin 2012 informait des actualités :

  1. Réunion transfrontalière (entre les représentants de l'Andorre et de l'Espagne, des ministères français de l’Écologie et de l'Agriculture, de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et de l'Office National des Forêts, du Parc National des Pyrénées) du 11 avril 2012.
  2. Présentation de la SPVB au Comité national de suivi de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité.
  3. L'ensemble des documents relatifs à la SPVB mis à disposition du public sur le site de la DATAR
  4. Stratégie nationale d'actions en faveur du Grand Tétras
  5. L'Aster des Pyrénées au Conseil National de la Protection de la Nature.
  6. Guide pour la conservation du Desman des Pyrénées.
  7. Le point sur les travaux en cours (suite de la 1ère lettre d’information)
  8. Réintroduction du bouquetin ibérique dans les Pyrénées.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Baudouindementen 13860 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte