Magazine Concerts & Festivals

Art rock 2013 # 1

Publié le 07 mai 2013 par Euphonies @euphoniesleblog

musique-2787.JPG

   © JB

Art Rock 2013  # 1


Un blog pour Art Rock pourquoi faire ? C'est vrai après tout, entre les fascicules, le site officiel, la promo des artistes, à quoi bon en rajouter ?

Bon déjà si vous lisez ceci, c'est que vous êtes un tantinet convaincu par la démarche : l'idée n'est effectivement pas de reprendre la dithyrambe officielle où tous les artistes se valent mais plutôt de proposer des parcours dans ces trois jours, d'attirer votre attention sur des événements à ne pas rater. Selon moi. Et je peux me tromper, hein.

Etape 1 : D'abord, le festival en lui même  (si vous êtes un habitué, un membre de l'organisation ou Jean Michel Boinet en personne, vous pouvez aller directement à l'étape 2) :

Saint Brieuc, commune française, préfecture des Côtes d'Armor, tient son nom du moine Brieuc qui... Bon, ok, si on peut plus rigoler... Donc sérieusement, Saint Brieuc a deux intérêts : un joli site qui intègre une vallée et un bord de mer pas dégueulasses, un festival qui intègre des événements pas dégueu non plus. C'est indéniable, chaque année Art Rock redonne des couleurs et un dynamisme à une ville pas toujours au top de la coolitude. L'idée du festival depuis ses débuts est de conjuguer tous les arts, musicaux, spectaculaires, vidéos, numériques. Pour ce qui nous intéresse, depuis 30 ans, le festival a accueilli des artistes comme Miles Davis, Public Enemy, Manu Chao, Moby, Alain Bashung...

Un festival urbain avec deux points névralgiques : le parking Poulain Corbion qui accueille la Grande Scène (et qui a accueilli la voiture de mon pote le reste de nombreuses années pour qu'on aille boire des coups en centre)

musique-1452.jpg

   © JB

et le Forum de la Passerelle, place de la Poste (parce que c'est là qu'est la Poste) en plein centre, et devant lequel s'érige pour Art Rock un barnum qui reçoit entre autres les musiciens du métro parisien, les propositions culinaires de Rock'n Toques, et quelques saoulards échoués parfois dès 21h00. Donc l'idée est de penduler entre les deux points, en croisant moult Kebabs, estafettes et magasins de chaussures.

Etape 2 : Ce que vous pouvez, devez, irez voir : comme pour chaque festival, tout dépendra de votre place / forfait obtenu à la sueur d'un travail éreintant ou d'un plan Le Bon Coin.  Alors imaginons :

1-  Vous n'avez pas de place. Rien, nibe, que dalle. Bon c'est con hein, mais vous pouvez toujours profiter de l'ambiance et des artistes gratuits. Et puis y a la Fura del Baus à minuit dimanche.

2- Vous avez une place, un forfait, une accréditation, voire vous êtes Jean Michel Boinet.

Bon là on va pouvoir discuter. Mais ce sera pour le prochain post.

Et pour rappel, une sélection :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Euphonies 2578 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte