Magazine Autres musiques

Heavenly harmonies : le ton juste

Publié le 19 avril 2008 par Philippe Delaide

L'ensemble vocal Stile Antico vient de sortir un disque intéressant sous le titre "heavenly harmonies" et dédié à des pièces polyphoniques de Thomas Tallis et William Byrd. Le groupe vocal de 14 chanteurs (vaste effectif pour ce type de répertoire) met en évidence à quel point tout oppose ces deux compositeurs anglais de la période élisabéthaine. Sans tomber dans le piège des raccourcis, au style compact, prévisible et linéaire de Thomas Thallis, s'oppose donc la richesse harmonique, l'élévation et l'inventivité de Byrd. J'avais déjà eu l'occasion d'évoquer à quel point ce dernier avait apporté une vraie rupture dans la musique polyphonique anglaise du XVIème siècle (cf. notes du 12 avril 2007 et du 19 décembre 2007) en plus de sa rupture religieuses (William Byrd avait pris le risque de rejoindre l'église catholique).

Le choix des pièces, très "typées" pour chaque compositeur éclaire bien ces différences. Le fait d'alterner les brefs psaumes de Thomas Thallis avec des motets de William Byrd accentue la perception des contrastes.

Heavenly_harmonies
De superbes motets de William Byrd nous sont révélés avec la plénitude et la richesse sonore de l'ensemble Stile Antico. Moins froids et solennels que les autres ensembles britanniques de référence dans ce répertoire que sont les Thallis Scholars ou The Cardinal's Musick, ils se rapprochent plus de l'ensemble Huelgas de Paul Van Nevel avec un chant mêlant subtilement fermeté de la ligne et rondeur des sonorités, une belle expressivité maîtrisée. Ceci est indispensable dans le cas de Byrd qui, tout comme Monteverdi en Italie, révolutionne la pratique en traduisant les affects via la musique et en bannissant une composition trop formelle et statique, conçue à l'origine pour être uniquement au service du texte.

C'est particulièrement évident dans ce qui constitue, selon moi, la pièce la plus belle du disque : le motet "Ne Irascaris Domine", modèle d'élévation divine et de finesse. Digne du gothique le plus rayonnant. A noter également l'autre pièce maîtresse, quant à elle d'une puissance impressionnante, l'imposant "Infelix ego". A côté de pièces aussi élaborées et limpides, les brefs psaumes de Thomas Tallis, semblent presque dignes de quelques chants simples que l'on chantonne dans les églises baptistes.

A partir du track 14, une messe de William Byrd (Mass Propers for Pentecost) s'interpose harmonieusement.

Très beau disque et prestation impressionnante de l'ensemble stile antico qui s'est généreusement lancé dans cette aventure polyphonique qui n'est pas forcément évidente du point de vue interprétatif.

Heavenly harmonies - William Byrd - Thomas Thallis - ensemble Stile Antico - label Production USA - distribution Harmonia Mundi - Super Audio CD.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Delaide 1912 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte