Magazine Cinéma

Celine by jeff burton

Par Blended @blendedph

Dorénavant, il y a infiniment plus de révolution dans la publicité que dans l’art : c’est le capitalisme artiste qui peut revendiquer de « changer le monde » et non plus l’art d’avant-garde. A l’âge hypermoderne, ce sont certains artistes eux-mêmes qui deviennent des opérateurs de croisements transesthétiques entre le monde de l’entreprise et celui de l’art.
La preuve avec le dernier film de Jeff Burton pour la marque Céline. Le réalisateur signe ici un instant d’art purement poétique. Une parenthèse onirique produite par Psycho sur une musique d’Ariel Pink (Life in LA).

Capture d’écran (805)
Capture d’écran (808)
Capture d’écran (811)
Capture d’écran (812)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blended 45115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte