Magazine Culture

Daft Punk – Random Access Memories – 2013

Publié le 15 mai 2013 par Thebeancocktail @thebeancocktail

130515_DaftPunk_RAL_coverJe n’ai pas résisté à la tentation de vous parler en avant-première du nouvel album de Daft Punk. Je ne vais pas vous faire l’affront de vous présenter le duo français le plus connu de la planète. Chacune de leur nouvelle sortie est devenue un événement planétaire presque aussi suivi que le beaujolais nouveau ou la taille de la dernière crotte de Justin Bieber.

Sans être un fan ultime, j’aime bien ce qu’ils font en général même si ma préférence va pour Discovery sorti en 2001. La promo de cet album y est sûrement pour quelque chose et notamment le film/clip réalisé par Kazuhisa Takenouchi avec le character design de Leiji Matsumoto qui n’est autre que le papa d’Albator. Mais revenons à nos moutons. Le groupe s’est  surtout fait remarquer par sa capacité à se renouveler et à renouveler au passage le monde de la musique électronique. A titre d’exemple,  l’arrangement de Harder, Better, Faster, Stronger est devenu une référence.

Alors qu’attendre de ce nouvel album prévu pour le 21 mai 2013 ?

Concernant le renouvellement, Daft Punk ne vous décevra pas, l’album est en complète rupture avec Human After All (je ne compte pas la BO de Tron comme un album à part entière). Par contre, concernant l’innovation, il faudra passer votre chemin. Le style de RAM s’inclut totalement dans la mouvance actuelle néo-rétro que l’on retrouve à toutes les sauces depuis maintenant presque un an. Je vous avoue avoir été très déçu de voir que ce duo avant-gardiste était passé du statut de meneur à celui de suiveur. On ne peut pas être au top tout le temps.

La production est à contre-courant du leurs habitudes : beaucoup de featurings, des lignes de batteries moins mécaniques et des sonorités plus réalistes, bien que toujours aussi travaillés. Les featurings apportent, justement, énormément à l’album ; on se retrouve dans des contrées dans lesquelles on n’aurait jamais imaginé voir Daft Punk ; en revanche la tendance à faire des morceaux un peu trop long et pour le coup parfois lassants est bien présente. C’est dommage de voir que certaines compos très réussies se retrouvent étirées à tel point qu’on attende juste que ça se termine. Je terminerai sur une note aigre-douce, si l’album est très intéressant et réussi, le duo s’est fait happé dans un univers qui n’est pas le leur sans réussir à y apporter la touche particulière qui a fait leur renommée.

Random Access Memories sera probablement considéré comme un chef d’œuvre par les hipsters et les bobos parisiens (sans être péjoratif, il n’y a rien de mal à être bobo ou parisien, par contre pour les hipsters, désolé mais voilà quoi), pour les autres je peux vous dire que c’est un bon album, au moins aussi bon que Discovery mais ne croyez pas tout ce que vous lisez dans les Inroks, l’abus de superlatifs trahit irrémédiablement un suçage de bite en règle. Je dis ça, je dis rien…

 
L’album n’étant pas encore sorti, je vous met ce que j’ai pu trouver :

Random Access Memories – 2013 

Random Access Memories - Daft Punk
 
amazon


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thebeancocktail 265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines