Magazine Côté Femmes

A deux, c'est plus facile. Seul, c'est impossible. Même pour un connard!

Publié le 20 avril 2008 par Alphamale

Et bien oui, avec toute la bonne volonté qui me caractérise et avec cette magnifique naïveté qui est la mienne, j'ai cru que la maman de mes enfants primerait sur mon Ex. Et bien de mon côté, c'est le cas.
Mais de son côté, c'est tout autre chose... on verra cela plus tard.
Bref, me voilà jeudi soir chez elle, les enfants dorment  (chez elle, je n'ai pas pu les voir) et elle voulait relire la convention de divorce avant de revoir nos avocates. Car elle n'est PAS d'accord! (amusant car je dis oui à tout et ... elle n'est pas d'accord).
Bon je vous passe les énervements de sa part... après 10 minutes, je lui dis :
"mais qu'est-ce que tu lis sur ton ordinateur?"
Et là je vois qu'elle lit des notes de quelques pages... alors que je lis la convention qui fait 15 pages.
Et à ce moment là, elle s'énerve et me dit : "d'où tu sors ce truc?"
- Ben c'est notre convention, le notaire l'a envoyée à nos avocates. La tienne ne te l'a pas donnée?
- Non!
- Ben je ne vais pas te conseiller de changer encore une fois d'avocate, ce n'est pas grave, on va lire ensemble et je vais noter tes remarques pour modifier le texte, ok?

Alors voilà, après l'avoir rassurée sur l'argent, le nerf de la guerre, elle a un grand sourire... de courte durée.
Et elle revient à la charge (c'est comme cela depuis plusieurs jours) :
"et si j'allais habiter dans une autre ville, tu ne vas quand-même pas me condamner à rester ici?"
- Et bien non, tu peux déménager mais comme nous avons l'autorité parentale conjointe (c'est automatique, c'est la loi en Belgique), tu ne peux pas changer les enfants d'écoles, de domicile... sans que nous ayons pris cette décision à deux, pour l'intérêt des enfants.
Mais ce qui compte, c'est le bien-être des enfants.
- Ah non, et si je décide de déménager à Bruxelles? Et si je refais ma vie avec quelqu'un et que ...
- Ben tu peux faire ce que tu veux mais les enfants resteront à l'école ici, dans un premier temps.
- Oui mais c'est impossible, je ne suis pas d'accord.
D'ailleurs je ne suis pas d'accord de parler de garde alternée, je ne suis pas prête! JE DECIDE SEULE...
- Désolé de te le dire, mais ce sont aussi mes enfants. Je les aime, je n'ai pas seulement été le géniteur. Et JAMAIS je ne les laisserai partir loin. Et jamais je n'abandonnerai leur éducation. Nous les élèverons à deux et toutes les décisions se prendront à deux.
Oui je suis et je resterai leur papa, pour la vie. Mais je respecterai tes choix de vie. Mais nos choix de vie devront respecter le projet d'éducation que nous mènerons pour nos deux petits bonhommes.

... hum hum; elle est devenue rouge et m'a fusillé du regard pendant deux très longues minutes de silence.
Je me suis dit :
"et alors, elle va encore me frapper? M'aggresser?"
Et là elle s'est contenue car elle avait notre petit insomniaque de 8 mois dans les bras...
Et oui, même devant les enfants, elle ne veut pas ou ne sait pas se retenir ni se taire!
Bref, j'ai repris le petit dans les bras, je l'ai cajolé et cela l'a exaspéré.
Ensuite, je l'ai changé et in the bed!
J'ai pris congé en lui répétant qu'il était préférable de rester zen.
Je lui ai également clairement dit que je rachetais la maison 4 ans après notre achat avec une augmentation de prix de 160.000 € (oui vous lizez bien, en 4 ans, belle plus-value non?) Car c'était la maison de mes grands-parents (j'y suis teriblement attaché) ... et que je voulais qu'elle aie la possibilité de racheter quelque chose.
Mais qu'elle ne devait pas croire que c'était normal, j'ai investi beaucoup d'argent dans cette maison et c'est malhonnête de sa part de me faire le chantage de la vente et ensuite, de refuser de se souvenir de tout ce que j'ai investi.
Mais je le fais pour les enfants, car c'est soi-disant sa priorité.
Alors qu'elle ne vienne pas m'emmerder avec ses petits soucis de déménagement (alors qu'elle vient d'emménager il y a 4 semaines!) si vraiment, sa priorité, c'est les enfants...
Le lendemain, j'étais chez mon avocate qui me dit en substance que de toute façon, la loi, c'est la loi : "l'autorité parentale est conjointe, elle ne peut rien faire sans votre accord. Vous lui donnez bien plus d'argent que ce que la loi prévoit, alors qu'elle soit un minimum correcte".
Hier, je suis allé chercher mon petit mec de 8 mois (le grand était déjà chez moi la veille).
Et la, stupéfaction, alors que je paie tout les frais et toutes les fournitures pour les enfants... (elle a tout chiffré et je paie tout les mois...)
... et bien Miss Ex me dit : "tu devrais prévoir les panades, le lait pour le biberons, les langes car il en consomme beaucoup et ça m'embête de chaque fois devoir tout préparer... et aussi, des betterfoods, des médicaments... blablabla.
Rassurez-vous, j'ai déjà presque tout à la maison mais je paie deux fois. Chaque fois, je paie deux fois.
Idem pour le plus grand, je lui achète ses vêtements en double pour qu'il ne doive pas se promener avec une valise, j'ai acheté ses nouvelles chaussures (en 3 ans, j'ai acheté toutes ses chaussures sauf 1 paire de baskets).
Hier, coiffeur, chaussures et divers.
Mais je paie également une provision qui tient compte du coiffeur, des chaussures.... et c'est normal!
Bref, je suis un connard, une pompe à fric et... je m'en fous car j'aime mes deux petis amours et je me battrai pour leur bonheur.
Et qu'elle refasse sa vie, au moins, elle me lachera les baskets!
Ciao,
AM

A deux, c'est plus facile. Seul, c'est impossible. Même pour un connard!




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alphamale 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog