Magazine Bons plans

Dossier spécial désordre – 4 ★ { Que faire si vous vivez avec quelqu’un de désordonné ? }

Publié le 07 mai 2013 par Doriane Dromas @zalinka_com

Si vous vivez avec une personne désordonnée qui laisse presque tout traîner, il vous est peut-être difficile d’entretenir votre nid douillet sans créer de conflits.

Beaucoup d’entre vous m’écrivent par email ou publient des commentaires me faisant part de leur plus grosse crainte à travers la question récurrente suivante…

“Est-il vraiment possible d’avoir une maison bien rangée lorsque l’on vit avec quelqu’un de “bordélique”  et de ne pas être affecté ?”

le desordre affecte votre vie

En fait, vous vous sentez complètement piégé, coincé dans ce dédale ou vous ne savez plus quoi faire du vilain Minotaure qui accumule et entasse inlassablement des choses à la maison.

 A dire vrai, je n’avais jamais pensé écrire un article à ce sujet… car c’est un problème que j’avais à peine effleuré. Je voudrais donc tout d’abord remercier toutes celles (étrangement… il n’y avait pas d’hommes) qui ont pris le temps de me faire part de leur difficulté et qui m’ont fait prendre conscience qu’un article à ce sujet était nécessaire.

Alors voilà, je le confesse… comment vous dire… En fait, si vous me comparez à mon mari… ce n’est pas lui le plus “bordélique”… c’est moi.

Ce qui est étrange, c’est que nous sommes tous les deux créatifs mais que lui est un créatif ordonné (si, si ça existe!).

Autrefois (dans ma vie d’avant), j’avais tendance à passer énormément de temps à ranger ce que j’avais laissé s’accumuler (pendant 1 mois voir plus)  en venant toujours à la même conclusion que :

“De toutes façons… c’est toujours moi qui finit par ranger mon bazar… alors je ne vois pas le problème.”

J’ai eu la chance de vivre avec une personne ordonné qui a réussi à me convaincre que le désordre m’asservissait et me faisait perdre beaucoup de temps.

Maintenant que j’ai acquis des compétences pour éviter de faire le ménage et réduire au maximum le désordre, je commence à comprendre ce que cela veut dire de vivre avec quelqu’un de désordonné, surtout depuis que mes enfants ont pris de la bouteille (rappel = ils ont actuellement 15,18 et 21 ans). Certains ont hérité du gène de l’organisation et d’autres, je dirais… “à peine”.

Il est déjà difficile de devoir se discipliner soi-même sans en plus avoir à faire la police avec ceux que vous aimez. Je ne sais pas vous… mais moi, je déteste “faire la Police” et me transformer en maman shérif !

Imaginez l’ambiance western spaghetti :

“Le bon, le bordélique et le tordu”

“Il était une fois l’accumulation”

” le dernier jour de la colère”

Trêve de plaisanterie, restez avec moi car d’ici quelques instants vous allez pouvoir découvrir mon point de vue face à différentes situations (émotionnelles ou complexes) dans lesquelles vous pourriez vous trouver et quelles solutions s’offrent à vous pour sortir de l’impasse.

Je vous invite aussi à garder à l’esprit les objectifs suivants, lorsque vous voulez réussir à vous organiser avec quelqu’un de désordonné :

  1.  Ne pas perdre patience, garder le sens de l’humour et toujours ressentir, malgré tout, de l’affection pour la personne désordonnée . 
  2. Vous rappeler, à chaque instant, que votre objectif est de vivre dans une maison agréable et que tout le monde doit se sentir bien dans le foyer familial (qu’il soit ordonné ou pas).
  3. Préserver une relation de qualité avec la personne désordonnée qui vit avec vous. En d’autres termes, blâmer, se moquer est une solution alléchante pour le grand méchant loup mais complètement inefficace pour le petit chaperon rouge qui n’en fait qu’à sa tête!

 ★

{ A/ Comment faire quand vous vivez avec quelqu’un de désordonné qui est convaincu que c’est une caractéristique  de sa personnalité ? }

desordre pas cool

La première question à vous poser lorsque vous souhaitez vous représenter clairement  la situation dans laquelle vous vous trouvez est :

“Comment faire avec quelqu’un qui met le désordre et qui considère que c’est une caractéristique  positive de sa personnalité, et que cela représente bien qui “il ou elle” est vraiment ?”… et c’est pas fini… comment l’approcher sans la vexer ?

Considérons tout d’abord le palmarès des 3 types d’individus susceptibles d’être responsable du désordre chez vous :

En tête… médaille d’or… les enfants qui n’habitent plus chez vous mais qui stockent leurs possessions chez leurs parents.

En deuxième place… les enfants qui vivent avec vous.

Enfin, en médaille d’argent, celle ou celui avec qui vous vivez en couple (marié ou pas), le colocataire, le membre de votre famille (fratrie, cousin…) 

1/ les enfants qui ont quitté le nid

quitter le nid

C’est à mon avis la catégorie la plus facile. Il s’agit des enfants qui n’habitent plus chez vous mais qui entreposent leurs possessions (sorte de lien d’amour déguisé) et toutes ces choses deviennent du désordre à gérer pour vous.

Examinons la situation sous différents angles. Alors, quand vous partagez le même espace de vie avec quelqu’un (comme dans les catégories dont je vais vous parler plus loin), il vous faut faire des compromis entre ce que vous pouvez ou acceptez de garder ou pas.  

De toute évidence, si vous manquez cruellement de place et ne pouvez transformer votre habitation en “espace de stockage” pour quelqu’un qui ne vit plus chez vous… vous n’êtes pas obligé de garder ces choses  plus longtemps.

Hop là… attendez… ne commencez pas à tout jeter aujourd’hui… car vous débarasser, donner ou vendre des choses qui ne vous appartiennent pas (et même si vous les aviez payé au départ) causera des conflits et détruira votre relation… alors, non… surtout pas!

Voilà ce que vous pouvez faire :

Donnez à votre enfant un délai raisonnable pour déménager ses affaires de chez vous (entre 6 mois et 1 an) en lui expliquant clairement ce que vous allez faire avec toutes ces choses une fois le délai dépassé.

C’est une manière simple et respectueuse d’aborder le problème. Après tout, votre enfant est maintenant un adulte et … vous pouvez discuter raisonnablement entre adultes… ne croyez-vous pas?

2/ les enfants qui vivent chez vous

enfant et desordre

Là le scénario est un peu différent et votre approche doit tenir compte du développement de l’enfant, car, vous le savez déjà…la façon de faire est différente à 15 mois, 5 ans, 10 ans, 15 ans ou 30 ans !

Pour les jeunes enfants, votre rôle de parent consiste à leur faire acquérir des compétences qui leur permettront dêtre organisé sans y penser.La meilleure méthode consiste à montrer l’exemple.

Si, vous-même, vous avez des difficultés à vous organiser car personne ne vous a appris “comment faire” et ceci de façon positive… (en effet, il se peut que vous perceviez l’organisation de façon négative et ce sentiment vous empêche de progresser) alors il y a de grandes chances que vos enfants rentrent dans la même catégorie que vous plus tard…

Si voulez éviter que l’histoire ne se répéte… Recherchez de l’information pour pouvoir commencer par vous… vous verrez, vos enfants s’adapteront tout naturellement à vos habitudes car ils adorent imiter.

Si vous avez toujours “tout fait”  pour vos enfants… quand il sont adolescents vous constatez qu’ils ne font rien et cela semble une cause perdue…

Il est vrai que tout parent dans cette situation rencontre de la résistance de la part de leur “ado”, mais il est tout à fait possible de rémédier au problème.

Dans une certaine mesure, même s’ils ressemblent à de “minis adultes”, ce sont toujours vos enfants et vous pouvez dicter vos règles chez vous… Je sais que certains d’entre vous vont rire en lisant ce que je viens d’écrire… vous avez raison, c’est vrai… on peut contrôler ses enfants jusqu’à un certain point.

Toutefois, reconnaissez que vous avez plus de contrôle et d’autorité sur vos enfants qu’un parfait inconnu… et ceci signifie que vous êtes capable d’imposer des limites et de demander à votre enfant de faire le ménage de sa chambre, de passer 15 minutes le soir à ranger ce qu’il a laissé traîné dans les pièces à vivre… de lui demander de nettoyer en une minute derrière lui quand il salit … (oui, incroyable mais vrai… nettoyer aussitôt est beaucoup plus rapide que de le faire plus tard).

Par contre, je vous encourage à tempérer votre autorité en utilisant la compassion et l’empathie… mettez-vous à sa place… il ou elle comprend l’organisation/le ménage avec ce qu’il/elle connaît mais aussi avec ce qui lui est inconnu (compétences).

En même temps, tenez compte du fait que, comme vous, vos enfants ont des “hauts et des bas”, sont malades, sont fatigués et/ou qu’ils peuvent souffrir d’enchaînement émotionnel par rapport au désordre… alors essayer de leur montrer positivement comment ils peuvent se faciliter la vie, rattraper le désordre et évitez “à tout prix” de les stigmatiser!

Essayer de leur présenter la chose comme étant à leur avantage, de leur montrer des solutions pour se faciliter la vie…  récompensez les en leur permettant d’inviter des amis à la maison ou tout autre chose qui leur fait plaisir et ne consistant pas en un échange financier ou du chantage…

Cette approche fonctionne bien contrairement à celle qui consiste à les blâmer ou à se plaindre d’eux en public.

Pour les enfants qui ont atteint la majorité… lisez ce qui suit.

3/ la catégorie tant attendue : les époux, concubins, colocataires, enfants adultes…qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme !

couple et desordre

Au moins avec un colocataire… vous pouvez décider de ne plus vivre avec, même si cette décision engendre des inconvénients financiers et logistiques.

Quand vous êtes en couple et que vous voulez, tout de même, continuer de vivre avec l’être aimé… (en dépit du désordre causé par l’autre), votre priorité doit être une amélioration du cadre de vie et principalement d’éviter au maximum le conflit à ce sujet.

Comme on le lit souvent, la meilleure approche c’est de faire des “compromis”.

Mais c’est quoi au juste “faire des compromis” ?

Ce n’est pas une situation où tout le monde est perdant, ce n’est pas une relation de dominant et dominé, ce n’est pas mettre la pression (chantage affectif , ce n’est certainement pas compter les points ou faire du marchandage, ce n’est pas considérer l’autre comme son esclave…

C’est au contraire s’ouvrir à l’autre, partager des solutions qui marchent, essayer de comprendre un point de vue différent du sien et d’y chercher des avantages personnels… c’est évoluer vers une approche positive et constructive pour que chacun vive en harmonie… et surtout, dans le sujet qui nous intéresse, améliorer le cadre de vie de chacun.

Des deux côtés (homme ou femme), il doit être possible de vivre dans une ambiance sereine, d’avoir une relation juste et équilibrée… on en revient, à mon avis,  à une phrase que j’ai toujours dans un coin de ma tête :

“Traites les autres comme tu aimerais que l’on te traite”

Vous savez déjà qu’il est difficile de rentrer dans un dialogue constructif avec quelqu’un qui utilise les émotions pour communiquer comme par exemple la colère, le silence, la fuite, la stigmatisation de l’autre, la nonchalance…

Ce cas de figure dénote un problème de contrôle de l’un sur l’autre et ce genre de relation dépasse les solutions que je peux vous apporter. Si vous êtes dans cette situation, je vous conseille de prendre rendez-vous avec un coach ou un spécialiste de la thérapie familiale pour vous aider à résoudre ce type de difficulté et ceci bien avant de penser à vous occuper du désordre… car le désordre n’est qu’un symptôme et non la cause du conflit.

Alors… pour les autres… comment obtenir la coopération d’un membre de votre famille qui refuse de désencombrer ou d’empêcher le désordre ?

Peu importe de quelle type de personne désordonnée il s’agit, il est toujours plus facile de vous occuper du désordre, ENSEMBLE, comme une équipe solidaire.

Cela veut dire que vous devez essayer d’obtenir la coopération de cette personne et de l’impliquer dans vos efforts de suppression de la majorité du désordre chez vous… et que vous devez démontrer à celle ou celui que vous aimé à quel point leur vie va être facilité et amélioré… car logiquement… la seule chose qui pourra les motiver… c’est d’améliorer leur vie à leur niveau personnel… ET sans trop d’effort (oui je sais, ça semble égoïste… mais c’est une tactique efficace).

Comme vous le savez déjà,  marchander ou de mettre la pression peut montrer des résultats immédiats mais sont des tactiques très souvent inefficace sur le long terme… les changements que vous aviez pensé avoir obtenu se révéleront comme étant en fait bien superficiels.

Encouragez-les à essayer…  et soyez toujours positif en ce qui concerne le résultat qu’ils vont obtenir… (même si celui-ci vous semble être une goutte d’eau).

Montrez aussi vraiment l’exemple en vous auto disciplinant… attention montrer l’exemple ne veut pas dire passer son temps à s’astiquer l’ego .. parler de vous pendant des heures et à quel point vous êtes super génial… je doute que cela soit efficace! Montrez les avantages mais sans en parler pendant des heures. ça à l’air incroyable, mais si votre conjoint voit que vous obtenez facilement des résultats… cela va l’encourage à faire de plus en plus d’efforts.

De plus, communiquez réellement, échangez des idées avec la personnes désordonné… eux aussi ont des idées intéressantes auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé. Expliquez comment vous vous y prenez (relisez mes précédents articles pour trouver l’inspiration) et invitez les à trouver leur propre méthode et stratégie.

  ★

{ B/ Comment s’occuper de sa maison quand on doit naviguer autour du désordre causé par les autres ? }

desordre et couple

 Que pouvez-vous faire quand vous n’arrivez pas à convaincre la personne qui vit avec vous de ranger et nettoyer derrière elle ?

Si vous êtes dans cette situation, c’est vraiment difficile à vivre. Comme j’en ai déjà parlé un peu plus haut, le problème est peut-être plus complexe qu’un désordre récurent classique mais serait dû à une difficulté plus profonde, que seul, un conseiller ou un thérapeute peut vous permettre de résoudre.

Toutefois, en attendant, qu’est ce que je peux faire pour vous pour vous aider et faire face à la situation… au moins en partie ?

Ma suggestion est simple. Concentrez-vous sur votre propre désordre. Améliorez ce que vous pouvez (par petites zones ou coins) et essayez tout de même de montrer l’exemple.

De plus, attribuez des zones spécifiques à la personne désordonnée…  zone dont elle peut avoir le contrôle (bureau, chambre, combles aménagés, placard…) ceci vous permettra, au moins, de gérer le reste de la maison plus facilement. En effet, si vous pouvez fermer la porte en sachant que le désordre est limité à cet espace, cette tactique peut être une solution intermédiaire.

{ C/ Traiter la personne désordonnée avec compassion et amour ? }

coeur

 Nous avons tous des défauts et des imperfections… mais méritons, tout de même, d’être aimés. Nous pourrions dire la même chose de nos chers “bordéliques”… et comme nous sommes loin d’être parfaits, rappelons -nous de traiter ceux que nous aimons avec compassion, amour et de prendre soin d’eux.

La règle principale à se rappeler est de ne jamais, au grand JAMAIS, se débarrasser des possessions de la personne vivant chez vous, sans sa permission. Car si vous faites cela, vous allez remplacer le désordre par un manque de confiance, de la personne désordonnée, envers vous! En plus… cette personne sera peu disposer à coopérer dans le futur étant donné la pente dictatorial que vous avez décidé d’utiliser pour arriver à vos fins.

Avancez progressivement dans le procédé, les laissant intégrer de nouvelles méthodes à leur rythme et réaliser par eux même qu’ils ont tout à y gagner à leur niveau… et si vous faites cela, alors vous constaterez un renforcement de vos liens relationnels et une maison agréable à vivre à la fin de l’aventure.

{ Quelle est votre opinion au sujet de l’approche que l’on peut adopter avec des personnes désordonnées au niveau émotionnel et relationnel? }

Je n’affirme absolument pas avoir toutes les réponses par rapport aux difficultés émotionnelles liées au désordre… et ça me ferait plaisir si vous acceptiez de partager vos pensées, ci-dessous, dans les commentaires ou bien vos préoccupations, vos stratégies, vos solutions… et bien entendu, ce qui a marché ou pas  pour vous… que vous soyez désordonné ou pas.

{ De quoi vais-je vous parler la prochaine fois? }

Nous discuterons du dernier volet de ce dossier… de la fausse croyance que l’organisation de la maison vous permettra de gérer le désordre.

Je vous expliquerai pourquoi on ne peut organiser le désordre.

Bien chaleureusement… Bises et à bientôt

Zalinka


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Doriane Dromas 828 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte