Magazine Culture

Patrimoine: Les ornements liturgiques de la Manche s'exposent

Par Benoit De Sagazan

expomanche.bmp
File le temps, reste le tissu,
Ornements liturgiques du département de la Manche

Trois expositions exceptionnelles pour découvrir les trésors du patrimoine départemental à partir du 26 avril :

Les tissus médiévaux aux archives départementales de la Manche à Saint-Lô
du 26 avril au 1er août – entrée gratuite
visites guidées gratuites tous les samedis, à 14h15 et 16h15

Les tissus des XVIIe et XVIIIe siècles à La Verrière à Saint-Hilaire-du-Harcouët
du 26 avril au 12 octobre – entrée 3 €uros (gratuit – de 12ans)
visites guidées toutes les heures ou audio-guides

Les tissus du XIXe siècle à la maison de l’Ange à Saint-André de Bohon
du 26 avril au 12 octobre – entrée gratuite
visites le mardi toute la journée, et les dimanches après-midi de mai, juin et sept.

Cet événement donne lieu à la publication d'un ouvrage que l'on peut commander ici
et dont voici l'argumentaire :

" Pour le Moyen Âge, seulement vingt-neuf éléments nous sont parvenus – du minuscule fragment à la pièce complète – mais la sculpture ou le vitrail peuvent aider à comprendre les usages, voire à ressusciter pour l’œil les décors.
À partir du XVIIe siècle, des archives extrêmement riches dans ces deux diocèses d’Avranches et de Coutances viennent donner un cadre de vie aux tissus : les sacristies et leur mobilier, les matières, les bons usages, les donateurs, les fournisseurs. Trente-cinq notices du catalogue sont consacrées à cette période, avec un grand ornement entièrement brodé de la seconde moitié du XVIIe siècle, tout à fait inédit.
De la période révolutionnaire, les documents permettent de relativiser les destructions, de faire la part entre la violence, les craintes de désobéir et le souhait de sauvegarder.
Le XIXe siècle, que l’auteur a volontairement arrêté vers 1870, point de bascule définitif vers une production industrielle, est fort riche en volontés de participer aux manifestations religieuses (bénédiction de cloches, décor de fêtes) et à l’enrichissement du sanctuaire (Œuvre des tabernacles, tapis faits manuellement).
À chaque période, l’auteur tente de rechercher les origines des étoffes et des ornements, du lointain voyage vers la foire réputée à la venue du chasublier parisien renommé."


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benoit De Sagazan 531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines