Magazine Culture

Vous avez entre 18 et 30 ans, et vous êtes passionné de voyage ? Intégrez la Villa Marco Polo !

Publié le 22 mai 2013 par Alanlimo @ChristoChriv

grand bivouac albertville

Vous avez entre 18 et 30 ans, et vous avez une certaine passion pour le voyage ? Le Festival du Grand Bivouac d’Albertville lance, cet été, la « Villa Marco Polo » – un lieu destiné à accueillir entre douze et quinze jeunes afin de « susciter, préparer et soutenir les « grands voyageurs de demain » ».

Et, concrètement, ça veut dire quoi ?


Accompagner un projet de voyage

La Villa Marco Polo ne sera ni une école, ni une formation, ni même une bourse de voyage. Ce sera un lieu physique (qui reste à déterminer) – une maison, un appartement, un local, une salle de réunion, une cabane où se réuniront, quatre à cinq fois par « promotion », les jeunes lauréats.

Le processus de sélection sera basé sur :

- La curiosité. Ou, plutôt, sur un projet de voyage qui dépasse les sentiers battus ; qui ne soit pas du « tourisme » gratuit. Il faut qu’il y ait une vraie démarche de rencontre, un véritable fil rouge, un projet

- La motivation. Ou, plutôt, sur la personnalité du candidat. Il n’est pas nécessaire d’avoir voyagé sur les cinq continents et d’avoir un passeport rempli à ras bord pour prétendre à une place à la Villa Marco Polo : certains lauréats sélectionnés n’auront peut-être jamais voyagé de leur vie. D’autres n’auront peut-être connu que les voyages entre amis ou avec les parents. D’autres encore, auront peut-être déjà voyagé seuls ou à deux dans le cadre d’un projet, d’une bourse de voyage. Peu importe : l’objectif de la Villa Marco Polo est aussi de faire se rencontrer tous ces différents profils, de créer une émulation entre débutants / confirmés / professionnels afin de donner naissance aux plus beaux projets de voyage possibles. Aucun diplome n’est requis.

- Le rendu. Ou, plutôt, sur le projet de restitution : un livre ? Une exposition photo ? Un webdocumentaire ? Un Grand Reportage ? Il n’est pas nécessaire d’avoir des compétences techniques très poussé, l’important étant d’être en accord avec ses compétences et avec le voyage qu’on souhaite vivre. Prétendre tourner un documentaire de 52″ en Amazonie alors qu’on a aucune expérience audiovisuelle est peu crédible. Dire qu’on a jamais fait d’exposition photo de sa vie mais qu’on souhaite se donner une chance d’essayer est beaucoup plus suceptible de passer.

Après une sélection par dossier et le passage d’un entretien oral, les lauréats sélectionnés seront accompagnés à la Villa Marco Polo au minimum neuf mois consécutifs, et au maximum dix huit mois.

Cette période comprend :
- La préparation du voyage
- Le voyage en lui-même
- La restitution du voyage


Préparer le voyage

Chaque voyageur sera parrainé par un « expert » correspondant à ses envies, à ses ambitions, à sa vocation professionnelle. Le nom des parrains reste encore à préciser et à confirmer mais, il y a déjà du beau monde parmi les personnes qui ont d’ores et déjà dit « oui » à cette aventure :

- Olivier Weber, écrivain, grand reporter, maître de conférences à Sciences Po Paris
- Marianne Chaud, ethnologue et réalisatrice
- Sylvie Brieu, grand reporter au National Geographic et écrivain-voyageur
- Franck Michel, anthropologue, écrivain, fondateur de l’association Déroutes et Détours
- Olivier Archambeau, géographe, maître de conférences à l’Université Paris 8 et président de la Société des Explorateurs Français
- Eric de Kermel, directeur de Terre Sauvage (Bayard Presse nature et territoires).

Le lauréat de la Villa Marco Polo et son parrain affineront, ensemble, un projet de voyage en solo. Tour du monde d’un an, immersion de neuf mois dans une communauté pastorale de Sibérie, plongée d’un mois dans une mégalopole asiatique, défi sportif de trois mois au Pôle Sud … Tout est permis.

Ce sera également à ce moment que les sessions offriront, à chaque lauréat, les outils et les clés pour préparer au mieux le voyage : recherche de sponsors, de financements, écriture en amont d’un scénario audiovisuel, écriture d’un synopsis pour un Grand Reportage, prise de contact avec les rédactions, démarchage des boîtes de production, des salles d’exposition, etc.

En outre, le festival du Grand Bivouac (25 à 30 000 entrées chaque années) et les parrains pourront servir de garants moraux pour crédibiliser les projets auprès des différentes financeurs / fondations / bourses / partenaires possibles (Zellidja, Bourse du Raid, Paris Jeunes Aventure, marques de vêtement, médias …) que le lauréat souhaiterait démarcher. Dire qu’on est parrainé par Olivier Weber (ambassadeur, Prix Albert Londres), c’est quand même classe !

Les périodes de préparation dépendront de chaque projet, de chaque lauréat. Certains ne resteront que trois mois en France, d’autres auront besoin de toute une année pour préparer le projet. Peu importe : l’important, c’est de mettre toutes ses chances de côté pour vivre le voyage le plus extraordinaire possible.


Vivre le voyage

Attention : la Villa Marco Polo n’a pas l’ambition de former des gens à « l’art de voyager ». Le voyage en lui-même appartiendra surtout au lauréat ; il n’y aura pas de regard sur ses dépenses, pas de suivi à la trace ; la liberté sera totale.


Restituer le voyage

Partager ce qu’on a vécu : c’est le mot d’ordre de la Villa Marco Polo. Peu importe la forme, du moment que le lauréat respecte l’engagement qu’il a pris en participant aux sessions. Les parrains, le festival, les partenaires ouvriront leurs portes aux reportages, photos, documentaires produits à ce moment-là. Un excellent moyen de mettre le pied à l’étrier, de se faire des contacts et de commencer ou confirmer sa réputation et sa crédibilité professionnelle. Ou, tout simplement, son épanouissement personnel.


Côté pratique

- L’appel à candidature sera lancé cet été sur le site du Grand Bivouac
- Les organisateurs ne savent pas encore s’ils assureront le défraiement de tous les allers-retours des lauréats, ou s’ils leur demanderont une très petite participation en échange des défraiements. Tout dépend des partenariats qu’ils arriveront à obtenir.
- Les lauréats participeront au festival du Grand Bivouac
- A terme, la Villa Marco Polo sera ouverte toute l’année, et accueillera des résidents permanents, comme le font les résidences artistiques.
- Pendant les sessions, les lauréats seront évidemment logés / nourris.
- La première session débutera en Octobre. Et, puisque certains resteront affiliés à la Villa pendant neuf mois et d’autres dix-huit mois, les allers-venues des lauréats seront permanents : il n’y aura donc jamais de « promotion » n°1, n°2 …

A vos cartes, à vos plumes, c’est l’heure de réfléchir à un projet de voyage !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alanlimo 9351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines