Magazine Cinéma

5 QUESTIONS A… Kristin Scott Thomas (Only God Forgives)

Par Misteremma @misteremma

Habituée des rôles de bourgeoise britannique, Kristin Scott Thomas s’est mise en danger dans Only God Forgives de Nicolas Winding Refn où elle campe le rôle d’une vraie garce. Elle y donne notamment la réplique à Ryan Gosling.

Kristin, les dialogues de Only God Forgives sont très crus, comment avez-vous réagit à la lecture du script?

Si je me souviens bien, je n’ai jamais vu une mère âgée agir de cette façon. Ça s’est, en fait, fait au fur et à mesure, comme si on essayait de faire des tentatives. Mais finalement pourquoi ne dirions-nous pas ce qu’on a dire sans même y penser, pourquoi ne met-on pas le choses sur la table. Si on avait préparé les dialogues des semaines à l’avance, j’aurais été terrifiée. Mais la confiance qu’il y a entre Nicolas et les acteurs permettait de dépasser les tabous et certaines barrières.

Vous avez donc dépassé ce rôle d’aristocrate britannique…

Je ne l’ai pas fait exprès. La premier fois que j’ai lu le script, ça m’a tout de suite plus de jouer un rôle à l’opposé d’une classe sociale élevée comme à mon habitude. Plus nous nous rapprochions du tournage, plus les choses devaient devenir méprisables avec mon personnage. Elle devait devenir une vraie garce, une sorcière. Ça s’est fait naturellement, j’ai beaucoup apprécié jouer ce rôle.

Avez-vous eu l’impression de vous retrouver dans un monde d’homme? Y étiez-vous à l’aise?

Ce qu’il y a dans le film, ce n’est vraiment pas ce qui me correspond. Je n’apprécie pas du tout voir de la violence à l’écran. Ce qui m’a plu quand Nicolas m’a contactée, c’était de bosser avec lui. J’avais vu Bronson, c’était merveilleux, émouvant, il y avait de l’émotion. Quand j’ai lu le script et qu’on m’a demandé de jouer, l’idée d’interpréter un personnage totalement différent de mon passé d’actrice me plaisait. Quand on tourne un film, on peut oublier qu’il y a une violence extrême. Et je me suis dit que ce serait intéressant de jouer ce personnage sauvage. Mais je ne me suis pas du tout demandé si c’était un rôle masculin.

Les films produits par la télévision, à l’instar de Ma vie avec Liberace deviennent de plus en plus courant, seriez-vous intéressée de jouer dans l’un d’eux?

J’ai déjà travaillé pour la télévision avant de travailler pour le cinéma. C’est bien pour les acteurs parce qu’on a plus de spectateurs. On peut passer des semaines à faire des films et personne ne vas les voir au cinéma. A la télévision, on a peut avoir des millions de téléspectateurs, c’est intéressant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 41554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte