Magazine Amérique latine

Pour un vrai apéro-dînatoire bicolore demain à Paris [ici]

Publié le 24 mai 2013 par Jyj9icx6

Pour un vrai apéro-dînatoire bicolore demain à Paris [ici] Chango Empanadas, qui se fait connaître à travers les services de Gazzetta Tango (1), l'un des supports tango en Europe francophone, propose avec un certain opportunisme commercial (2) une promotion spéciale 25 Mai sur Paris : empanadas très belles (à en croire la photo hyper-professionnelle mais je n'ai pas goûté et je n'ai jamais vu la taille du chausson, qui serait en pâte feuilletée, tradition peu portègne mais plus proche de la racine gallicienne), en deux versions, criollas (au bœuf) et humitas (purée de maïs), à 25 € la douzaine, 45 € les deux douzaines et 85 € les 4 douzaines... Si c'est bon, c'est censé se manger sans faim (mais ça vous cale tout de même très bien un estomac parisien). On peut passer commande ce soir, 24 mai, pour être livré demain sur Paris. L'annonce ne parle pas de la région parisienne...
Cela vous changerait du plateau de sushis en forme de bateau et puis ce serait plus argentin, tout de même ! Haut les cœurs et ¡Al Gran Pueblo Argentino salud ! (3) Et si vous préférez les faire vous-même, relisez mon article du 11 novembre 2009 (c'est de saison, si j'en crois le ciel au-dessus de la Ville Lumière !)
(1) Je donne l'info ce soir pour le fun et uniquement pour le fun. Je ne connais pas ce traiteur. La publicité n'indique aucun élément permettant de se faire une idée de la qualité de son travail : on ne sait ni qui c'est, ni comment il travaille, avec quelles viandes, à partir de quelle formation ou de quelle expérience professionnelle, il n'y a pas d'adresse d'une boutique où on pourrait aller se rendre compte de ce dont il s'agit ni site Internet ni même une simple page Facebook... Même l'adresse mail (changoparis@gmail.com) ne donne aucune indication concrète. C'est juste une publicité sur Gazzetta Tango, ce qui suppose une bonne connaissance préalable d'une partie de la communauté argentinophile française. (2) De toute évidence, ce que le Bicentenaire de 2010 n'avait pas suscité en Europe, l'homme en blanc, là-bas à Rome, Dieu merci, est en train de le réaliser : enfin, on s'intéresse à l'Argentine ! (3) Si vous ne savez pas ce que ça veut dire, c'est que vous n'avez pas lu mes articles sur l'hymne argentin. J'en ai publié plusieurs depuis le 1er janvier (une fois lors du retour de la frégate Libertad, à Mar del Plata, une autre fois avec les célébrations du bicentenaire de la réunion de la Asemblea del Año XIII et enfin récemment pour le bicentenaire de la première exécution de cet hymne chez Mariquita Sánchez). Voilà, je vous ai donné plein de mots-clés à utiliser dans le petit moteur de recherche en haut à gauche (sur Explorer et Google Chrome).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2680 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte