Magazine Culture

Dans la peau de Sheldon Horowitz de Derek B. Miller

Par Kllouche

Dans la peau de Sheldon Horowitz de Derek B. Miller


  • Informations:
Editions les Escales

Paru le 02 mai 2013384 pages22.50 €
  • Résumé:
Le livre de l'année selon The Times, traduit dans le monde entier, un premier roman bourré d'humour et d'esprit, d'émotion et de suspense, porté par un héros irrésistible : vieux juif new-yorkais exilé à Oslo, en fuite à travers la campagne norvégienne avec son petit voisin serbe.
À 82 ans, Sheldon Horowitz, veuf, horloger à la retraite et ancien marine, accepte en ronchonnant d'aller vivre chez sa petite-fille dans une ville qui a tout pour lui déplaire : Oslo. Des contrées de neige et de glace peuplées de grands blonds et au maximum d'un millier de juifs, dont pas un seul ex-sniper, hanté par la mort de son fils, comme Sheldon. 
Jamais il n'aurait imaginé que la Norvège allait lui offrir son ultime mission. Pourtant, quand sa voisine serbe est assassinée par un gang de Kosovars, Sheldon se jure de protéger son garçon de 7 ans coûte que coûte. Le début d'une cavale infernale pour sauver l'enfant... et tenter de racheter ses erreurs passées.

  • Mon avis:
Sheldon Horowitz est un vieil homme de 85 ans, vétéran de la guerre de Corée qui quitte New-York pour aller vivre chez sa petite-fille Rhea à Oslo en Norvège. Ce séjour ne sera pas de tout repos pour le vieil homme : sa voisine se fait assassiner et il est contraint de fuir avec le fils de cette dernière. En parallèle, nous suivons l'enquête de Sigrid, chargée de découvrir le responsable du meurtre et de la disparition de Sheldon et du petit garçon.
L'histoire jongle avec les points de vue comme avec le temps. Pendant un chapitre, on suit les fuyards, puis on passe à l'enquêtrice, et de temps en temps on revient sur d'autres personnages. L'auteur a complexifié son intrigue en y incorporant des flash-back très fréquents qui reviennent surtout sur le passé de Sheldon Horowitz, que se soit des évènements pendant la guerre ou des moments avec sa femme et son fils. L'auteur a donc plutôt bien réussi son roman du point de vue de la narration. Mais ce qui m'a le plus plu, c'est l'aspect historique du roman, de voir comment en Norvège l'Holocauste est perçu. Les norvégiens n'ont apparemment pas encore intégré ce pan du passé à leur propre histoire, allant presque jusqu'au négationnisme.
Le problème est que je n'ai pas réussi à m'imprégner des personnages. Je suis restée spectatrice de l'histoire sans jamais me sentir actrice. Le début a été particulièrement difficile puisque j'avais du mal à entrer dans l'histoire. Par la suite, l'intrigue devient plus prenante et intéressante mais j'avais souvent l'impression de décrocher.


7/10



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kllouche 721 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines