Magazine Cinéma

CANNES 2013 : La Vénus à la Fourrure de Roman Polanski

Par Misteremma @misteremma

Président du Jury en 1991, Roman Polanski est revenu une fois à Cannes depuis lors, c’était pour le court-métrage qu’il avait réalisé sur les 60 ans du festival. Entre-temps, il s’est fait assez discret, ses déboires judiciaires aidant certainement. Il nous revient cette année en Sélection officielle avec une adaptation théâtrale, Venus in fur de David Ives. Attention, des scènes de sado-masochisme sont attendues dans ce nouveau long métrage du réalisateur franco-polonais…

Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée. Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par cœur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…

Cannes 2013 : Sélection officielle
Sortie : Indéterminée
Durée : 1h30
Année de production : 2013
Genre : Comédie
Origine : France
Réalisateur : Roman Polanski
Acteurs : Emmanuelle Seigner, Mathieu Amalric


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 41554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte