Magazine Culture

Le centenaire de la restauration du château du Haut-Kœnigsbourg

Par Marc Chartier


Le château du Haut-Kœnigsbourg a été construit au 12e siècle par les Hohenstaufen sur un promontoire dominant la plaine d'Alsace, à 757 m d'altitude. Cette situation exceptionnelle permettait à ses occupants un repli facile et procurait un observatoire idéal des routes menant vers la Lorraine ou traversant l'Alsace du Nord au Sud.

Refuge des chevaliers brigands au milieu du 15e siècle, le château fut assiégé à deux reprises et détruit.

À partir de 1479, devenu possession des Habsbourg, il fut reconstruit, agrandi et équipé d'un système défensif moderne. Ces défenses ne tiendront cependant pas devant l'artillerie des Suédois à la conquête de l'Alsace, 150 ans plus tard. Pillé, puis incendié, le château connut alors deux siècles d'abandon. Il en subsistait cependant, jusqu'à la fin du 19e siècle, des ruines grandioses et remarquablement conservées, classées monument historique en 1862.

En 1899, le château fut offert par la Ville de Sélestat à l'empereur allemand Guillaume II qui en confia la restauration à l'architecte Bodo Ebhardt, spécialiste de la fortification médiévale.

Le château entra dans le domaine national français par le traité de Versailles de 1919. Il fut classé monument historique dans son intégralité en 1993.

Il fut géré jusqu’en décembre 2006 par le Centre des monuments nationaux, établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication.

Dans le cadre de la loi du 13 août 2004, relative aux libertés et responsabilités locales, le château du Haut-Kœnigsbourg fut transféré au Conseil général du Bas-Rhin, qui en est propriétaire depuis le 1er janvier 2007.

Cent ans après sa restauration, le château offre une vision remarquable de ce qu’était un château fort à la fin du Moyen-Âge. Témoin d’une histoire mouvementée, il s’impose aujourd’hui comme un édifice de référence du patrimoine européen du début du 20e siècle.

De mai à décembre 2008, le château du Haut-Kœnigsbourg célèbre le centenaire de sa restauration par une abondante programmation culturelle spécifique. L’événement principal en est l’exposition "Traces de chantier", longue de près d’un kilomètre. Présentée sur l’ensemble du parcours de visite, elle fait une place particulière à la photographie qui a joué un rôle important à l’époque de la restauration. Une vaste campagne photographique a en effet été menée en 1900, en amont des travaux, et s’est poursuivie tout au long du chantier. Des vues du château en ruine, des photos du chantier, de ses artisans et ouvriers mais aussi des outils et des objets trouvés lors des fouilles racontent l’histoire de ce chantier colossal.

Une visite thématique « Coulisses d’une restauration » sera également proposée en mai, juin, septembre et octobre 2008. Cette visite inédite se concentre sur les lieux représentatifs de la restauration, notamment dans les lices, habituellement fermées au public. Renseignements et réservations :

Château du Haut-Kœnigsbourg - 67600 Orschwiller

www.haut-koenigsbourg.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines