Magazine Culture

Tamirace Fakhoury/Ta visite

Par Angèle Paoli

« Poésie d'un jour
(Pour faire défiler les poésies jour après jour,
cliquer sur les flèches de navigation)


TA VISITE

Je sais que ta visite est éphémère
Et que le vol des corbeaux précède la tempête de neige
Quelque part au fond de la forêt
L’intervention divine sera neutralisée par la foudre

Promise est la chute des feuilles sur mes cheveux
Promise est la destruction des molécules dans la clairière

Je sais que ta venue annonce l’ennui des églantines
Et des années sans adjectif

Tamirace Fakhoury, in Douze écrivains libanais, Les Belles Étrangères, anthologie, verticales/phase deux, 2007, p. 92.


  Tamirace Fakhoury est née en 1974 à Beit Chabab, au Mont Liban. Elle a publié dès l’âge de neuf ans une plaquette de poèmes en arabe, Le Pays de l’empereur et de l’enfant perdu et, par la suite, trois recueils de poèmes en français aux éditions Dar an-Nahar de Beyrouth (Aubades, 1996 ; Contre-marées, 2000 ; Poème absent, 2004). D’une belle et envoûtante sobriété, sa poésie — bouleversante — va à l’essentiel. Dépouillée de métaphores, elle oscille entre célébration de la vie et hantise de la mort, cette mort que Tamirace a trop souvent côtoyée durant l’enfance dans les montagnes. Ses poèmes sont publiés dans diverses revues au Liban, en France, au Canada et en Allemagne. Enseignant-chercheur à Fribourg, où elle a soutenu une thèse de doctorat en sciences politiques sur le Liban d’après-guerre, elle vit depuis quelques mois à Florence, où elle poursuit ses travaux de recherche.



Pour entendre Tamirace Fakhoury dire un de ses poèmes, se rendre sur le site du cipM.



Retour au répertoire de avril 2008
Retour à l' index des auteurs

» Retour Incipit de Terres de femmes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angèle Paoli 39970 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines