Magazine Culture

Greg Iles, 24 heures pour mourir

Par Gilles

Quatrième de couverture :

Will Jennings, médecin anesthésiste, vit dans le Mississippi avec sa femme, Karen, et Abby, leur petite fille de cinq ans, qui est diabétique. Parti quelques jours pour un congrès médical, Will se trouve pris au piège d’une machination machiavélique…

Aidé de sa femme Cheryl, et de son cousin Huey, un simple d’esprit, Joe Hickey, un criminel aussi intelligent que déterminé, a mis au point le « kidnapping parfait » : il profite du départ du père pour enlever l’enfant et séquestrer la mère.

Cheryl est chargée de récupérer la rançon, en général d’un montant raisonnable afin que les familles soient en mesure de la payer rapidement. Tout doit se régler en 24 heures, sans heurts et en douceur.

Dans le cas des Jennings, ce scénario a priori sans faille connaît pourtant quelques ratés : si la petite Abby n’a pas son injection d’insuline quotidienne, elle mourra. De plus, ce n’est pas seulement pour la rançon que Joe Hickey s’est attaqué au docteur Jennings et à sa famille…

Mon avis :

Méfiez-vous ! Une fois ce livre ouvert on a énormément de mal à le lâcher avant de connaître le dénouement. Certes, le style n’est pas forcément des meilleurs, mais on se laisse prendre au piège de ce triple huis clos. On sent la tension monter au fil des pages, à un point tel qu’elle en devient palpable pour le lecteur. Même si le genre du huis clos ne s’y prête pas forcément l’action est au rendez-vous, les rebondissements sont nombreux et tiennent le lecteur en haleine. Les personnages sont relativement bien réussis. Je suis seulement un peu déçu par la fin, qui est un peu trop rapide à mon goût, tant je me sentais bien dans ce livre. Bref, un livre que j’ai beaucoup apprécié.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gilles 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines