Magazine Cuisine

Sésame que j’aime !

Par Beena

Eric Bhat, thérapeute ayurvédique, nous raconte les multiples bienfaits de l’huile de sésame pour contrer l’arthrose, le stress ou les rides :

Eric Bhat, thérapeur ayurvédique

Les enfants qui ont lu les Contes des Mille et une Nuits se souviennent avec délice du fameux « Sésame, ouvre-toi », cher à Ali-Baba. La popularité du sésame est multiple. Son parfum réjouit la salade, accompagne le pain aux céréales et agrémente le halva quand sonne l’heure des pâtisseries. Mais son utilisation dépasse largement le cadre culinaire ! Ses aspects spirituels et thérapeutiques remontent à la nuit des temps. En Inde, les graines de sésame mènent dit-on vers l’immortalité, on leur prête des vertus de rajeunissement. Depuis près de 5000 ans,  l’Inde Ayurvédique multiplie les traitements à l’huile de sésame. Qu’il s’agisse du Shirodhara anti-stress (filet d’huile chaude sur le front), du full-body massage Abhyanga qui amenuise les tensions ou du Panchakarma purificateur, l’huile de sésame  sert de base à la farandole de soins. Additionnée d’herbes  ou d’huiles essentielles, elle a d’excellents effets dans de nombreuses pathologies. Antioxydante, elles regénère  les cellules, possède des propriétés anti-infectieuses, voire cicatrisantes. Les « druides » ayurvédiques l’apprécient particulièrement parce qu’elle conserve toutes ses propriétés une fois chauffée, ce qui est loin d’être le cas de la plupart des huiles. Pour en venir aux fondamentaux ayurvédiques, l’huile de sésame est très équilibrée et agit positivement sur les trois doshas : elle équilibre très nettement Vata (en combattant la sécheresse des tissus), stimule Pitta (elle réchauffe l’organisme) ainsi que Kapha (elle stabilise  les énergies). Pour les soins corporels, les médecins ayurvédiques recommandent de l’utiliser « craquée », c’est-à-dire chauffée un peu au-delà de 100° pour éliminer toute trace d’eau dans sa composition, de manière à la densifier.

Comme son nom générique l’indique (Sesamum Indicum), le sésame est une plante originaire de l’Inde, de la famille des pédaliacées. Elle a besoin de chaleur pour s’épanouir, aussi la  trouve-t-on essentiellement dans les contrées tropicales. Le sésame est aujourd’hui produit en Asie du Sud-Est, en Afrique et même en Amérique du Sud. Sa graine est tantôt couleur ivoire, tantôt brune.

Ses richesses sont une véritable corne d’abondance. Le site bio-logique.info les a ainsi répertoriées : calcium, cuivre, magnésium, fer, zinc, phosphore, potassium, vitamines B9, B6 et E.

L’utilisation thérapeutique de l’huile de sésame trouve à s’exprimer à toute heure de la journée. Le croiriez-vous ? Elle vous ravira le visage dès la toilette du matin, comme lotion apaisante Madame,  ou pour calmer, Monsieur, le feu de votre rasoir. L’huile fera le bonheur de votre épiderme et favorisera son élasticité. C’est la meilleure façon de prévenir les rides, voire de les atténuer lorsque le temps les a déjà formées. Vous en retrouverez votre peau de bébé ! Profitez de vos ablutions matinales pour faire Gandoush. C’est l’un des traitements ayurvédiques les plus traditionnels. «Cette pratique harmonise, tonifie et assainit  » résume Kiran Vyas, l’un des pionniers de l’Ayurveda en France. Prenez une cuillère à soupe d’huile de sésame dans la bouche pendant dix à quinze minutes. Faites-la tourner et retourner dans la cavité buccale, puis recrachez-la et rincez vous la bouche à l’eau claire. Gandoush assainit les lèvres, renforce les gencives, blanchit les dents et stimule l’énergie vitale dans tout le corps. Kiran Vyas souligne encore : « Même la parole s’en trouve purifiée, si l’on en croit les textes anciens. »

Autre traitement spécifique à base d’huile de sésame : le fameux soin  Kanshu. Faites-vous masser la plante des pieds ou le bas du dos avec un bol ayurvedique, fruit d’un alliage de cinq métaux. Ce petit bol, recouvert d’une fine couche d’huile de sésame (ou de ghee), est utilisé en lentes rotations dans le sens des aiguilles d’une montre. Ainsi les énergies sont-elles stabilisées. En même temps,  les éventuelles inflammations de tous les organes  s’en trouvent atténuées. Ce petit bol appliqué sur la peau est fort rafraîchissant.

Que le poil vienne à blanchir, l’huile de sésame est là qui veille. Elle dissuade la chevelure de grisonner. Une ou deux fois par semaine, une bonne friction du crâne  préservera les nuances capillaires  de vos 20 ans. Les cheveux abîmés retrouveront brillance et volume. On vous demandera alors si vous vous teignez, c’est dire !

Thérapeute,  j’enduis d’huile bienfaisante, de la tête au pied, mes visiteuses et mes visiteurs en quête d’Ayurveda. Qui se sentent légers, joyeux et ragaillardis en descendant de la table de massage. C’est que l’huile de sésame fortifie les cellules en profondeur ! Au-delà de la peau, elle nourrit tous les tissus, jusqu’aux ongles et au tissu osseux. On le sait, les os vivent, gorgés de sang et de nerfs. Le rôle du cartilage est essentiel. Lorsqu’on a atteint l’âge adulte, le cartilage commence à s’user inexorablement, de façon souvent douloureuse à partir d’un certain âge, voire déformante, surtout en ce qui concerne les personnes sujettes à l’arthrose. Quand le cartilage se fait moindre, l’huile prend le relais en lubrifiant les articulations. Elle ralentit  de la sorte le développement de l’arthrose. Sous un angle curatif, la raideur et la douleur de l’articulation s’estompent en partie. Chaque jour, des applications d’huile sur la nuque, les épaules, le bas du dos et les hanches, et globalement sur toutes les articulations, constituent de très loin le meilleur rempart face à l’arthrose.

Les troubles cardio-vasculaires profitent eux aussi des bienfaits de l’huile de sésame,  « en modifiant favorablement le rapport entre le bon cholestérol et le mauvais », explique le site BuddhaLine.

L’anxiété, l’angoisse et la fébrilité reculent face aux vertus de l’huile bienfaisante. Par son action sur le cerveau, elle soigne la dépression et favorise la mémoire. Une goutte quotidienne dans chaque narine favorise la bonne lubrification des sinus, ainsi que le sourire et la sérénité. Même en cas de maladie grave, de problèmes digestifs et pour lutter contre les grosses fatigues, elle apaise et permet à l’organisme de lutter avec plus de force contre les agressions de tous ordres. L’huile de sésame est tonique !

Mieux, elle est universelle,  convient à toutes les peaux et à tous les âges, aux enfants comme aux patriarches. Sauf allergie bien entendu, ce qui est peu fréquent il est vrai auquel cas rabattez-vous sur l’huile d’olive ou de pépin de raisin pour chouchouter vos cellules. Si la peau est sèche ou irritée, l’huile de sésame est très conseillée – ainsi que le fait de mâcher consciencieusement sa nourriture, on ne le souligne jamais assez. Enfin, l’huile de sésame est légèrement laxative, prévenant les fréquents soucis de constipation. Avouez qu’il y a de quoi dresser son éloge et lui tresser des louanges ! Tant qu’à faire, choisissez-la bio. Point n’est besoin de tenter le diable.

Eric Bhat, Thérapeute Ayurvédique

Consultation sur rendez-vous : eric.bhat@yahoo.fr / 06.16.81.46.91


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Beena 6755 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine