Magazine Concerts & Festivals

Isolde et les Bens- Café de Monk- Bruxelles, le 11 juin 2013

Publié le 11 juin 2013 par Concerts-Review

Le dernier  Stoemp de la saison, un Stoemp Deluxe au Monk qui a réouvert ( quatre associés n'ayant pas froid aux yeux) ses portes depuis la mi-avril: une couche de peinture, l'arrière-salle transformée en buffet, des sanitaires retapés... le trou a de la gueule, de plus, la programmation  concerts a été confiée à Teuk Henri, gageons que le Monk va rapidement redevenir un des chouchous bruxellois.

Enormément de monde ce soir , la buvette est blindée, incognito, quelques starlettes nationales au comptoir,  vise Daan ou Patrick Ouchène.

 La soupe diffusée par les hauts-parleurs est à peine audible, le bruit de fond, avoisinant les 105 db, ouais cf. le bruit de la tondeuse malade de ton voisin taré, couvre tout.

044-copie-1.JPG

Le récital d'Isolde et les Bens est annoncé à 20:30'!

103.JPG
Avec de la chance tu peux espérer voir Isolde Lasoen ( batteur/euse chez Daan, Briskey,  The Whodads, Saint-Marteau, de temps en temps mercenaire: Willy Willy, Novastar, Lady Linn,   Raymond Van Het Groenewoud...), flanquée de ses Bens ( Ben Van Camp (gt), Ben Brunin (contrebasse) et Ben-Luk Vermeir (piano) ), se pointer à 21h.

Mauvaise estimation il sera passé 21:15', lorsque la charmante Isolde et les trois matelots prendront place derrière leurs jouets respectifs!

Pendant une heure le Monk va barboter avec délice dans les swinging sixties, essentiellement bleu/blanc/ rouge, au ciné on projette Bonnie and Clyde, Rosemary's Baby, Baisers Volés, Zazie dans le Métro, Pierrot le Fou, The Pink Panther.. Jean Shrimpton fait la couverture de Vogue, les mini-jupes de Mary Quant envahissent Carnaby Street, la France découvre le nouveau franc, l'explosion nucléaire, la pilule, Johnny Hallyday et les yéyés...

' Laisse tomber les filles'  Serge Gainsbourg/ France Gall, un timbre vintage, une sonorité d'époque...les années insouciantes!

088.JPG

075.JPG

037.JPG
On enchaîne sur le kitsch et délicieusement rétro ' Sympathique' ( Je ne veux pas travailler), entendu il y a peu aux Bozar dans la version de Pink Martini.

 Un passage au  Groove Café, une bossa nova pour s'ébattre dans une ambiance lounge/ chillout/ easy listening.

Hugues Ayfray n'a pas adapté que Bob Dylan, 'King of the road' de Roger Miller devient ' On est les rois', fingersnaps, auto-stop et nanas faciles.. la vie est belle!

Un smash hit des folles années soixante, ' Music to watch girls go by ', devenu ' Le jeu du téléphone' ( Natacha Snitkine ou Lucky Blondo) chez Charles de Gaulle, notons une version sucrée au Québec, Caroline.

Tu te rappelles la Dauphine ou la Caravelle, Françoise Dorléac, Paul Mauriat ( 'Love is blue'), Roger Pingeon ?

Virage rock garage crépitant, les Kinks ' Nothing in this world', puis un rhythm 'n' blues imparable, Ruth Brown, ' I don't know', méchante guitare, chant sensuel...la classe!

'Puttin’ On The Ritz' reçoit un traitement groovy, when  André Brasseur meets Rocky Burnette, ça castagne vache!

008-copie-1.JPG

011-copie-1.JPG

Brigitte Bardot l'ingénue, la sainte nitouche, ' Noir et Blanc', Isolde, secondée par ses marins, poursuit en minaudant... je suis addict...je tombe en extase ... ( the title?) avant de reprendre Jeanette, ' Pourquoi tu vis', l'adaptation française de 'Por qué te vas', tes voisines tanguent!

Le pop-anthem de Fastball ' The Way', une variante bossa-nova et après cette infidélité passagère, un retour aux années 60' , la fille aux yeux d'or, Marie Laforêt et le grisant ' Mon amour, mon ami'.

La visite du musée se termine par une formidable version Booker T de 'The beat goes on' de Sonny and Cher .

050-copie-1.JPG

Un triomphe et double bis:

Françoise Hardy ' Comment te dire adieu' et 'My moon, my man' de Feist.

 En quittant le Monk, tu  te souviens de Tristan ... Yseult peux-tu m'ouvrir tes bras ? Je peux mourir pour être à toi..


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte