Magazine Beaux Arts

Carlos Cruz-Diez : le mystère de la chambre bleue

Publié le 05 juin 2013 par Pantalaskas @chapeau_noir

On entre dans l’espace avec précaution, peut-être même hésitation. Pourtant la pièce est éclairée. Une lumière sans ombre inonde le volume, cette lumière bleue submergeant tout, saturant notre vision. Cependant, plus loin en perspective, le rouge et le vert l’emportent sur le bleu. Quel est ce mystère de la chambre bleue ou peut-être verte, ou même rouge ?

Carlos Cruz-Diez : le mystère de la chambre bleue

Chromosaturation permanente
Museo de la Estampa y del Diseño Carlos Cruz Diez, Caracas, Venezuela

Première réflexion : nous baignons dans les couleurs primaires. Primaires ? Pour le peintre, le conflit commence. Sur sa palette  le jaune est une primaire. Mais les pigments ne sont pas la lumière. Pour la lumière, depuis Newton , toutes les couleurs du spectre composent la  lumière blanche. Puis James Clerk Maxwell démontre que les trois primaires rouge vert et bleu permettent de reconstituer l’ensemble du spectre. Ces trois couleurs primaires lumineuses, notre œil ne les perçoit pas toutes avec une égale acuité. Ainsi l'œil humain distingue préférentiellement d'abord le vert, puis le rouge et enfin le bleu.
Ce triangle magique a fait vivre, dans l'imaginaire des hommes, tous les rêves, toutes les illusions : restituer le réel à partir de ces seules primaires. Combien se sont épuisés à résoudre cette énigme sans aboutir ? Louis Ducos du Hauron, lui, obtiendra la photographie couleur.Forcer le soleil à peindre avec des couleurs toutes faites qu'on lui présente." déclarait-il.

Chromosaturation

Dans cette chambre magique baignée par cette seule trichromie fondamentale, notre oeil et notre cerveau remontent le temps de la représentation pour revenir à cette approche du monde primaire. Serions nous prêts à envisager le réel à travers la vision d'un insecte ou d'un reptile ?  Qu'est-ce que la réalité des couleurs, de la vision ?
La Chromosaturation est cette ambiance artificielle composée par les trois chambres de couleur, une rouge une verte et une bleue, qui engloutissent le visiteur dans une situation monochrome absolue. Cette expérience est à l’origine de perturbations dans la rétine, habituée à percevoir simultanément d’amples gammes de couleur. Cette Chromosaturation peut agir comme déclencheur en activant chez le spectateur la notion de la couleur en tant que phénomène physique dans l’espace sans l’aide de la forme et même sans aucun support, indépendamment de toutes conventions culturelles.
Carlos Cruz-Diez, le créateur de ces chromosaturations, Vénézuélien d'origine, protège le secret de ses créations au fond d'un atelier parisien. Pour y accéder, il faut pénétrer dans un décor trompeur : une ancienne boucherie dans laquelle il a établi son laboratoire caché. Là, ce jeune homme de quatre vingt dix ans, quelque peu oublié depuis des années, après tant d'autres chromosaturations présentées à travers le monde, retrouve aujourd'hui la pleine lumière  dans l'exposition "Dynamo" au Grand Palais à Paris, cette lumière qu'il a su, depuis si longtemps, analyser, perturber.
A côté des scientifiques et des inventeurs, l'artiste tente à nouveau de révéler l'énigme de la chambre bleue, rouge  et verte. Dans quel réel vivons nous ? A chacun de nous la liberté de plonger dans ce mystère.

Carlos Cruz-Diez
Chromosaturation
10 Avril 2013 - 22 Juillet 2013
Grand Palais Paris


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pantalaskas 3071 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte