Magazine Asie

Japan Expo 2013 : une petite sélection maison !

Publié le 27 juin 2013 par Paoru

Japan Expo 2013

C’est dans une semaine. Pil poil.

Comme vous le savez tous, du 4 au 7 juillet,  Japan Expo se tient pendant 4 jours à Villepinte pour sa quatorzième édition ! Parmi la quarantaine d’invités présents sur le festival, Paoru.fr vous propose une petit sélection entre manga, japanime et j-music qui pourrait bien vous intéresser, avec quelques infos sur les invités et les rendez-vous à ne pas rater. Car, on ne le dira jamais assez, une JE réussie est une JE préparée, surtout depuis que les intervenants ne sont plus présents sur toute la durée du festival et qu’un concert se retrouve parfois à chevaucher une conférence.

En route pour le programme, bonne lecture !

Manga : c’est pas si mal finalement !

Tetsuo hara
Et oui, cette édition 2013 a connu un avant-goût plus mitigé pour les fans de manga : après Naoki Urasawa l’an dernier puis un Salon du Livre de Paris qui accueillait Takehiko Inoue ou Hikaru Nakamura pour ne citer qu’eux, on a du mal à sauter au plafond une nouvelle fois. Tetsuo Hara, l’auteur de Hokuto no Ken est un invité d’honneur intéressant mais qui ne déplacera pas autant les foules, forcément. Cela n’empêche le monsieur d’être compliqué à aborder, notamment pour la presse (son management donnerait la priorité au média japonais, va comprendre) mais vous pourrez le retrouver pour une grande conférence le dimanche, de 12h45 à 14h.

Il sera bien sur question de Hokuto no Ken, que Kazé Manga réédite en version Deluxe pour l’occasion, mais aussi de la suite de la série, redémarré en 2001 : Souten no Ken (Ken, Fist of the Blue Sky, édité chez Panini en France), ou de Ikusa no Ko, une série encore inédite en France, publiée dans le mensuel Comic Zenon, qui relate les aventures de Nobunaga ODA, le chef militaire le plus célèbre du Japon dont je vous parlais l’an dernier, d’ailleurs. Tout ceci, et plus encore, sera à découvrir le long d’une exposition qui lui sera consacré sur les 4 jours du festival.

Certains éditeurs manga ont eux aussi invités leurs auteurs. L’annonce la plus retentissante s’est faite autour de la série Spice and Wolf, qui connu depuis sa version anime puis son manga publié chez Ototo. C’est justement ce dernier qui va inviter le dessinateur de la version papier : Keito Koume. Nous avons déjà parlé de la série dans ces colonnes (viens lire la chronique, ami !) donc je ne vais pas m’étendre dessus mais il sera intéressant d’évoquer les autres travaux de ce mangaka qui a commencé sa carrière en 2000 et qui a travaillé sur plusieurs séries comme Kujibiki Unbalance et Uta Kata mais aussi quelques one-shot hentai. Il fut aussi chara designer de Queen’s BladeLe volume 7 de Spice & Wolf sera disponible en avant-première sur le salon. Pour les dédicaces et leurs horaires, jetez un oeil ici. Ce sera l’occasion de voir sa tête aussi… Sa vraie tête :

Keito-koume

Last but not least, avec un invité un peu éloigné de l’archipel nippon : Kim Byung Jin (j’ai toujours du mal a retenir ces fichus noms coréens, pas vous  ?), qui est le dessinateur talentueux de Chonchu et de Jackals, invité par les éditions Ki-oon. Il vient nous présenter son tout nouveau titre : Warlord, un manga d’action et de combats comme il sait si bien les croquer. J’aurai peut-être la chance de le rencontrer, et je pense que nous pourrons parler de son art très précoce – il est devenu dessinateur à l’âge de 16 ans – de son kidnapping professionnel par le Japon et de tout ce qui en a découlé depuis. Si vous souhaitez approcher le monsieur (qui a un air sympathique en plus), le planning des dédicaces est ici.

KIM Byung-jin

Les autres invités manga, car il y en a pour tous les gouts, sont : Aya Oda invitée par Soleil Manga pour les lectrices de love story, Mamiya Takizaki, le second invité Ki-oon qui parlera de sa création originale avec l’éditeur, aka Ash & Eli après nous avoir proposé Element Line il y a quelques années. Vient ensuite Masahiro Ikeno, l’auteur de Malicious Code chez Komikku (le premier invité de ce jeune éditeur) et les deux invités de nobi nobi, Shiitake et Samantha Baily. On citera pour finir Aki Akane, la talentueuse dessinatrice digitale, qui était exposée il y a peu chez Manga Space et les nombreux invités des Ankama éditions qui nous donnent comme chaque année l’embarras du choix : Mojojojo et Ancestral Z pour Dofus Manga, Saïd Sassine pour Wakfu Manga, Trass’Bill pour Dofus Monster Koulose, Mig pour Wakfu Shak Shaka, Run pour Mutafu kaz, Dara pour Appartement 44, Guillaume Lapeyre et Rémi Guérin pour City Hall, Maliki et celui qui auront toute mon attention : Tony Valente pour Radiant, le nouveau gros lancement d’Ankama en global manga (et c’est pas dégeu du tout). Plus d’infos sur le Facebook de l’éditeur.

Japanimation : un petit tour et puis ?

Cela fait quelques années que c’est la parent pauvre de Japan Expo en terme d’invités, en faisant a peine mieux que Paris Manga. L’invité d’honneur a tout de même de quoi vous faire vibrer puisqu’il s’agit de MONSIEUR Shoji Kawamori, dont la bio et le parcours m’impressionnent toujours : cet artiste de 53 ans est le père de Macross (aka Robotech) et d’Escaflowne, le designer orginel d’Optimus Prime (Transformers), le mecha designer sur Eureka Seven, Ulysse 31 ou encore Patlabor… et j’en passe. Jetez un coup d’œil ici pour plus de détails sur tout ça.

Shoji_Kawamori

L’homme sera en conférence avec un dessin géant en bonus – un des moments les plus attendus du festival, donc soyez à l’heure – le vendredi 5 juillet de 13h45 à 15h30. Si vous voyez un blond barbu en train de le prendre en photo sous toutes les coutures… Ce sera probablement votre serviteur !

Du coté des éditeurs c’est morne plaine. Un investissement sans doute trop important à l’heure où la japanimation n’est pas à la fête. Symbole de temps nouveaux tout de même : c’est Wakanim qui invite deux producteurs de chez Aniplex : Tomonori Ochikoshi et Atsuhiro Iwakami qui tiendront une conférence le samedi de 11h30 à 13h15, l’une des rares en la matière.Il sera aussi intéressant d’aller voir de plus près le stand Docomo qui lance, à l’occasion de Japan Expo, une nouvelle plate forme d’anime en France qui parait très alléchante sur le papier :  » 60 titres soit 900 épisodes, dont “Puella Magi Madoka Magica” ou “Leviathan – the last defense” encore inédit en France. Tous les titres seront disponibles sur ordinateur (MAC et PC) en haute qualité et sous-titrés en français. » Plus d’informations sur le site ou sur la page Facebook. On ira voir ça de plus près, comptez sur nous !

Docomo anime Store

Je finis en précisant que de nombreux animes seront diffusés en avant première (ou pas, ça dépend) sur le salon. Tout est indiqué sur le programme, sur le site de Japan Expo.

J-music : à la découverte de…

Sur ces 5 dernières années, Japan Epxo a toujours mis en avant des idols, en alternance avec d’autres groupe. Pas de bol cette année elles sont invités d’honneur. Si on y ajoute quelques touches de metal et de visu qui ne sont pas trop mon rayon, le choix devient vite restreint. Coté idols, je ne serais pas contre essayer le concert de Dempagumi Inc., pour l’attrait photographique de ce groupe pétillant et coloré, ainsi que des demoiselles mignonnes comme tout. Mais encore faut-il que le staff nippon ne nous saute pas sur l’objectif durant le concert.

dempagumi

Sinon dans une optique plus musicale, j’ai tout de même quelques artistes qui ont attiré mon attention : Kao=S pour leur mélange d’instrument traditionnel et d’un son plus folk-rock, comme vous pouvez le constater ci-dessous…

On se retrouve donc entre Tsugaru shamisen, shakuhachi, deux voix féminine et masculine, des chorégraphies au sabre, etc. Après le mix entre culture et hip hop de Virgo Aka Hammer l’an dernier, j’espère avoir la même bonne surprise. Pour les plus curieux le groupe a une page Facebook ici. Ils seront présent vendredi et samedi sur le festival (horaires et plus d’infos ici).

J’aimerai aussi voir Anam Kawashima mais je dois avouer que la longueur de son showcase me laissera certainement sur ma faim : 15 minutes c’est vraiment très très court ! Amateur de folk, je suis pourtant emballé par la musique de cette artiste, notamment depuis cet extrait de live croisé sur You Tube :

Espérons que l’on pourra prolonger la bonne ambiance avec cet artiste fille de chanteur (Eigo Kawashima pour ceux qui connaissent) qui a déjà un bout de chemin derrière elle avec 3 albums en solo et 5 avec un ancien groupe, Anam & Maki, dissout depuis 2008. Sachant que le tout est en plus auto-produit, la rencontre mérite le détour, aussi courte sera-t-elle.

Pour finir citons pêle-mêle : Nightmare, May’n, Urbangarde, Kylee, Ninjaman Japan et enfin Maywa Denki pour tous ceux que j’irais voir de plus près si jamais mon gentil planning me le permet !

Si on devait résumer pour se concentrer sur l’essentiel, cette Japan Expo du chocobo se fera avec Tetsuo Hara (Hokuto no Ken), Keito Koume (Spice and Wolf), Kim Byung Jin (Chonchu, Jackals) en manga, Shoji Kawamori (Macross, Escaflowne) en japanime et enfin Kao=S et Anam Kawashima en musique. Je vous conseille également les invités culturels, la découverte du Kabuki par exemple.

Et vous alors ? Quel est votre programme ?

Retrouvez toutes les infos sur le site de Japan Expo.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Miss Universe Japan 2013 est une otaku

    Miss Universe Japan 2013 otaku

    C'est par le biais du webmagazine japonais Mainichi Kirei que nous apprenons que la nouvelle Miss Universe Japan 2013 est une otaku ! Lire la suite

    Par  Adalanews
    CULTURE, JEUX VIDÉO, MANGA, SÉRIES
  • EXPO : Skin contre le cancer

    Un projet qui mêle art et cancer, partage et création pour témoigner, se reconstruire et repartir dans la vie. « Skin c’est te montrer que ta peau vit et vibre... Lire la suite

    Par  Misteremma
    CULTURE, MODE, PHOTO & VIDÉO
  • De l'Allemagne (expo au Louvre)

    l'Allemagne (expo Louvre)

    Allemagne Art Exposition Le titre de l'exposition renvoie très clairement à l'ouvrage éponyme de Mme de Staël. Le but consiste en effet à savoir s'il y a un... Lire la suite

    Par  Egea
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • EXPO : Champaka s’exporte à Paris !

    EXPO Champaka s’exporte Paris

    Trois ans après son arrivée remarquée dans le quartier des Sablons à Bruxelles, la Galerie Champaka installe ses cimaises à Paris, dans le Quartier Beaubourg. Lire la suite

    Par  Misteremma
    CINÉMA, CONSO, CULTURE, MODE, PHOTO & VIDÉO
  • Night Ranger, Big In Japan (Collectors dream records)

    Night Ranger, Japan (Collectors dream records)

    À quelques mois d'intervalle après la parution du concert acoustique "24 Strings And A Drummer" (Frontiers), voilà que ressort ce live au Japon enregistré lors... Lire la suite

    Par  Laurent Gilot
    CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, MUSIQUE, SORTIR
  • Keith Haring – Expo au Musée d’Art Moderne

    Keith Haring Expo Musée d’Art Moderne

    Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, avec le CENTQUATRE, consacre une rétrospective de grande envergure à l’artiste américain Keith Haring (1958 – 1990). Lire la suite

    Par  Jeudepaume
    CULTURE
  • Jordan baumgarten – good sick

    Jordan baumgarten good sick

    Publié par les éditions britanniques Gost Books, Good Sick est le nouveau livre du photographe américain Jordan Baumgarten, documentant les errances et les... Lire la suite

    Le 24 mai 2018 par   Glltn
    CONSO, MODE, MODE HOMME

A propos de l’auteur


Paoru 8427 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines