Magazine Cinéma

My Movie Project - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

My-Movie-Project-Banner-1280px-2

Un projet qui aurait dû rester caché !

Synopsis : "Un célèbre acteur d'Hollywood approche un grand studio de cinéma avec une idée de scénario qui, selon lui, a le potentiel de devenir le film le plus rentable au monde. Peter et Bobby Farrelly ont décidé de s'atteler à une comédie dingue et bluffante réunissant le plus gros casting jamais rassemblé à ce jour..."

my-movie-project-photo-02
Le(s) plus

My Movie Project est une comédie, ou plutôt un enchainement de sketch autour de la recherche d'une vidéo ultrasecrète intitulée "Movie 43" (titre original du film).
Plusieurs réalisateurs, ainsi qu'une belle brochette d'acteurs/actrices (Halle Berry, Gerard Butler, Richard Gere, Terrence Howard, Hugh Jackman, Liev Schreiber, Emma Stone, Uma Thurman, Naomi Watts, Kate Winslet ...) ont répondus à l'appel, pour mettre en scène et interpréter ces scénettes autour du sujet "Le film qui doit absolument rester caché".

Dans My Movie Project, il y a quelques bonnes idées comme l'iBabe "Don't Fuck It" (lecteur mp3 au look de femme nue), la publicité pour "Tampax" avec un requin et son slogan "maintenant anti-fuite", le speed dating de Supergirl, Batman et Robin, ou encore Halle Berry qui est prête à souffler les bougies avant un petit garçon aveugle, mais (...)

my-movie-project-photo-03
Le(s) moins

(...) Mais, au bout de quelques minutes de film, on comprend mieux pourquoi le film "Movie 43" est aussi bien caché dans le réseau.
Les jeunes qui partent à la recherche de cette vidéo déclarent tout de même que c'est un film tellement étrange et trash, qu'il faut être dingue pour vouloir le regarder jusqu'à la fin. C'est pas faux !
Avec ce discours, ils ont réussi en peu de temps de temps à se suicider en faisant une telle déclaration, qui est prouvée de plus en plus au fur et à mesure du visionnage.

Même si l'on est fan du genre "comédie américaine bien trash", il faut aimer cet excès qui ne prend pas le meilleur de ce type de comédie.
Oubliez les Dumb and Dumber, Mary à tout prix ou autres films de cette catégorie, qui représentent bien les bonnes comédies américaines typiques, mais qui savent quand même garder une certaine finesse (même s'il y a quelques excès).
Dans le film My Movie Project, on est constamment dans le trash, le vulgaire, du début à la fin.
En résumé, chaque sketch utilise en majeure partie, les passages les moins agréables des comédies américaines, soit : du scato, du lourd, du choquant à l'extrême (...)

my-movie-project-photo-01
Conclusion

Un casting qui donne envie, que ce soit à l'acting ou à la réalisation, mais pourtant si mal exploité.
My Movie Project est une comédie trash, lourde, vulgaire, qui a du mal à nous faire sourire, même si l'on rit parfois.
Dommage le concept avait pourtant du potentiel, mais vite envolé en utilisant uniquement le pire des comédies américaine !

Ma note : 3/10


My-Movie-Project-Affiche-France

My Movie Project

Réalisé par: Peter Farrelly, Brett Ratner.
Avec: Elizabeth Banks, Kristen Bell, Halle Berry, Kate Bosworth, Gerard Butler, Bobby Cannavale, Josh Duhamel, Anna Faris, Richard Gere, Terrence Howard, Hugh Jackman, Johnny Knoxville, Justin Long, Christopher Mintz-Plasse, Chloë Grace Moretz, Liev Schreiber, Sean William Scott, Emma Stone, Uma Thurman, Naomi Watts, Kate Winslet.
Genre: Comédie.
Nationalité: Américain.
Titre original: Movie 43.
Distributeur: Metropolitan FilmExport.
Durée: 1h34min.
Public: Interdit aux moins de 12 ans

  • Bande annonce

  • Les Anecdotes !


    Malgré son casting quatre étoiles à faire pâlir n'importe quel réalisateur, le budget de My Movie Project est très modeste : à peine 5 millions de dollars.

    Interrogé sur le court métrage qu'il a réalisé pour My Movie Project, Peter Farrelly a tout simplement annoncé que le spectateur pourrait découvrir "Richard Gere et Kate Winslet faire des choses que vous ne pourrez pas croire qu'ils font". Précision, le film est R-rated aux Etats-Unis (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés)... Et interdit aux moins de 12 ans en France.

    L'idée de My Movie Project est née dans l'esprit du producteur Charles B. Wessler (Bobby et Peter Farrelly), qui voulait lancer un projet dans le même style que Hamburger film sandwich, un autre film à sketches. Dans ce long métrage, une scène a particulièrement fait rire Wessler. Il confie : "Il y avait une scène dans laquelle des filles d'une école catholique collaient leurs seins contre la vitre de la douche... Avec le recul, c'était puéril, mais à l'époque j'ai trouvé ça à la fois absolument révolutionnaire, à mourir de rire et plutôt sexy. Comme Peter, je n'imaginais pas qu'on puisse faire ça au cinéma, et j'ai eu envie de faire la même chose".

    Cette fois-ci, on ne peut pas faire référence aux "frères Farrelly" (Dumb and Dumber, Mary à tout prix, Les femmes de ses rêves, Bon à Tirer), puisque Bob Farrelly n'a pas participé au film.

    My Movie Project n'a pas été présenté en avant-première à la presse comme c'est le cas d'habitude.

    My Movie Project réunit beaucoup de grandes stars, qui n'ont évidemment pas le même agenda. C'est la raison pour laquelle le film a été tourné en 3 ans et demi.

    Chose rare, tous les acteurs de My Movie Project ont accepté de jouer gratuitement.

    Peter Farrelly qui dirige Halle Berry dans le sketch "Truh or Dare" lui avait déjà envoyé un scénario pour un autre court métrage en 2010. Ecrit pour George Clooney, et logiquement intitulé "Clooney", il racontait l'histoire d'un séducteur raté. Le comédien a décliné l'offre. Quant à l'actrice, elle souhaitait que l'histoire soit davantage audacieuse. Il lui a donc proposé le scénario de "Truth or Dare".

    "The Catch", l'un des courts métrages de My Movie Project, a été écrit par un auteur que le producteur Charles B. Wessler a rencontré à Londres. Le court était intitulé au départ "Mr. Bollocks" ("Mr. Couilles") et son scénario, bien que très drôle, a été "américanisé" par les scénaristes principaux Rocky Russo et Jeremy Sosenko car jugé par son réalisateur Peter Farrelly trop proche de l'humour britannique.

    Avant même de terminer sa conversation téléphonique avec Charles B. Wessler et d'accepter sa proposition de réaliser un court pour My Movie Project, Will Graham a "googlisé" le nom du producteur afin de s'assurer qu'il existait vraiment et qu'il n'était pas la cible d'un canular de son père. Par la suite, il lui a envoyé 36 000 idées de courts métrages.

    Naomi Watts tourne avec Liev Schreiber dans le court "Homeschooled". Ils y interprètent les parents de Kevin incarné par Jeremy Allen White qui a rejoint l'équipe de la série Shameless juste après My Movie Project. Dans la réalité, nos deux acteurs sont mariés. C'est également le cas de Chris Pratt et Anna Faris qui jouent dans le court "The Proposition".

    Pour la scène du premier baiser du court "Homeschooled", 80 versions différentes ont été tournées dont une où Liev Schreiber attrape le visage de Jeremy Allen White et l'embrasse avec tant de passion qu'ils tombent du lit. A noter qu'une fin alternative du court existe dans laquelle Jeremy a un étrange casque avec une vache empaillée et explique que cela lui permet de contrôler les oiseaux. Le réalisateur s'amuse de cette scène : "Nous ne l'avons finalement pas utilisée, mais grâce à ça, je possède aujourd'hui des photos de tous les acteurs du film avec ce casque sur la tête dans mon téléphone. Je vous les montrerai si vous me payez un verre."

    La très à la mode Emma Stone a réussi à pleurer, comme il lui était demandé et ce prise après prise, tout en disant des obscénités : "Si un groupe de sourds avait été présent sur le plateau ce soir-là (et qu'ils n'avaient pas su lire sur les lèvres) ils auraient pu croire que nous tournions La fièvre dans le sang d'Elia Kazan", raconte Griffin Dunne, le réalisateur de ce court intitulé "Veronica".

    "Robin's big speed date", réalisé par James Duffy, met en scène Supergirl, Batman et Robin mais, initialement, Batgirl, Aquaman et Double-Face auraient dû être les héros. L'assistant réalisateur de ce court a d'ailleurs commencé sa carrière dans le cinéma avec un autre personnage de bande dessinée, Superman de Richard Donner en 1978, et a pris sa retraite à la fin du tournage de My Movie Project.

    "Robin's big speed date" est l'adaptation en court métrage du film Robin's big date, tous deux mis en scène par James Duffy avec Will Carlough comme scénariste. On y retrouve également Justin Long dans le rôle de Robin. Par contre, ici, ce n'est pas Sam Rockwell qui interprète Batman mais Jason Sudeikis ce qui, aux yeux du réalisateur, renvoie parfaitement aux Batman des années 1990 avec, à chaque nouveau film, un acteur différent. Bobby Cannavale est Superman. Selon le réalisateur, il fait de ce héros "une brute égoïste, ce qui, si on y réfléchit bien, est probablement ce qui arriverait à la plupart des extraterrestres dotés de superpouvoirs."

    Bien entendu, dans "Robin's big speed date", les comédiens ont dû porter des costumes qui prenaient 15 minutes à mettre et 15 minutes à enlever. James Duffy raconte : "C'était un véritable calvaire, chaque acteur devait être aidé par deux costumiers pour chaque opération. Pour ne pas s'embêter, Bobby a découpé une fente dans les collants bleus sous le slip rouge de Superman à l'aide d'une paire de ciseaux pour ne pas avoir à tout retirer à chaque fois qu'il avait envie d'aller aux toilettes."

    Certains passages de "Truth or Dare" peuvent choquer et gêner tant ils sont osés. Le réalisateur confie : "[Stephen Merchant] empoignait les fesses et les seins des filles. Ça ne dérangeait pas les figurantes, mais nous avons réalisé que c'était un peu « too much », on s'est dit qu'on couperait au montage. En revanche ce que je ne voulais pas, c'était me retrouver en salle de montage et regretter de ne pas être allé plus loin."

    Gérard Butler est un homme assez grand mais il interprète un lutin pour le sketch "Happy Birthday". L'équipe a donc engagé deux acteurs de petite taille, Gabriel Pimentel pour le corps et Martin Klebba pour les cascades. Le dernier jour de tournage, Butler a pris leur place et a été placé devant un fond vert. Il a dû reproduire à l'identique tous les mouvements des comédiens.

    C'est le nom de l'un des courts de My Movie Project qui, dans le film, fait référence à un nouvel objet technologique improbable. Le réalisateur, Steve Brill, a également réalisé 3 publicités pour l'iBabe.

    Elizabeth Wright-Shapiro est la seule scénariste du groupe tout comme Elizabeth Banks est la seule réalisatrice de l'équipe. Elle a tourné "Middle School Date" mais, également actrice, elle a joué dans "Beezel".

    L'équipe de basket du court "Victory's Glory" est composée aussi bien d'acteurs que de joueurs de basket professionnels. Le réalisateur, Rusty Cundieff, raconte : "C'était un mélange de personnalités intéressant à diriger et je suis prêt à parier que le public ne saura pas faire la différence à moins d'être fan de basket et de bien connaître les joueurs."


Et vous qu'avez-vous pensé du film My Movie Project ?

Notez le film et donnez-nous votre avis !

A propos de l'auteur
Yannick Raoul
Author: Yannick Raoul

Fondateur, Webmaster, Réalisateur et Rédac chef de NoPopCorn.
Chef de projet informatique internet dans la vie professionnelle, mais aussi réalisateur et monteur vidéo, cinéphile, lecteur de comics, blu-ray addict et bien plus encore.
Mon but: Vivre un jour de mon appétit féroce pour le monde du cinéma
.
Suivre @yanchasp Suivre @TeamNoPopCorn


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog