Magazine Bien-être

La force du son 2/3

Publié le 22 avril 2008 par Nathalie Chateau-Artaud
La force du son 2/3 La sensation du son matière est ressenti par notre corps physique, et les harmoniques plus délicates, plus subtiles, sont perçues par notre Aura.
De la mème manière, nous avons un corps physique, fait de matière et une Aura faite de corps subtiles donc d'anti-matière, qui forment la texture de notre champs d'énergie, dans l'espace autour de nous.

Si je joue du Djembé (percussion africaine) ou si je donne un coup sur un gong un peu trop fort je vais ressentir l'effet du choc immédiatement sur mon corps physique.
Maintenant si je joue d'un instrument dans le but de faire ressortir et résonner les harmoniques, comme c'est facile de le faire avec une guitare ou avec la voix, je ne vais pas ressentir de sensation physique forte, mais je vais le ressentir, dans mon champs d'énergie personel, mon Aura. C'est ce phénomène qui nous permet de percevoir et d'apprecier la beauté d'une musique, d'un instrument, on va dire à ce moment là que le son a touché L'Ame

Aprés tant d'années de recherches sur l'impacte du son dans la cellule et dans son champs magnétique, je suis en mesure de d'affirmer que la véritable force du son réside dans les harmoniques plutòt que dans le son matière lui-mème.
Les résultats de l'expérience faite à Jussieu avec la biologiste Hélène Grimal, le montre clairement. Dans les photos on a pu observer que les harmoniques du son changaient la forme et la couleur du champs d'énergie de la cellule.

Un instrument qui n'émet pas d'harmoniques ne peut pas ètre utilisé comme un instrument de thérapie sonore.
La raison en est simple. L'espace de l'Aura d'une personne, est faite d'une substance électronique vibrant à une fréquence plus élevée que que celle de la matière, et cette substance se nomme corps subtils, dont la composante est celle de notre champs magnétique proche.
Seul notre champs magnétique peut vibrer à la fréquence des résonances harmoniques, et d'enregistrer le contenu vibratoire du son.
En effet, le corps n'a qu'une mémoire sensorielle, émotionelle.
Ce sont les enveloppes subtiles de notre champs magnétique qui enregistent la mémoire énergétique, pour des raisons d'affinités de fréquences.

Il apparait évident que l'Etre totale auquel s'adresse aujourd'hui la médecine hollistique, est la combinaison de corps physique et des corps subtils.
Mais il n'y a rien de nouveau dans cela, beaucoup de traditions anciennes en ont déjà parlé.
Etant donné que la véritable mémoire énergétique est en quelque sorte en suspension dans notre champs magnétique, dans notre Aura, la thérapie vibratoire du future devra s'orienter essentiellement vers le champs magnétique, vers l'Aura de l'ètre humain et pas seulement vers le corps physique.

Ceci apparait probablement comme une évidence pour certains d'entre nous.
Donc l'accent doit ètre mis sur l'anti-matière, qui est invisible pour l'instant mais qui n'en finit pas de nous dicter la marche à suivre et d'ètre le modèle qui est dupliqué du côté matière. La physique quantique en a démontré le phénomène.




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathalie Chateau-Artaud 527 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog