Magazine Culture

Seuls dans Berlin - Michaël Gaumnitz

Publié le 08 juillet 2013 par Malaurie @jfbib
Seuls dans Berlin - Michaël Gaumnitz

Entre 1940 et 1943, si la majorité de la population allemande se montre complaisante avec le régime, la guerre n'enthousiasme personne. Longtemps fidèles aux nazis, Otto et Élise Hampel décident, un jour de septembre 1940, après la mort au front du frère d'Élise, de combattre l'État nazi. Ils se mettent à écrire des cartes postales dénonçant les activités criminelles d'Hitler et les déposent à divers endroits de Berlin. Ces cartes que les gens n'osent pas lire sont apportées à la Gestapo. Elles terrifient le régime. Pendant deux ans, le commissaire Puschel de la Gestapo va mettre en œuvre une incroyable enquête faite de dénonciations et d’interrogatoires qui révèlent de l’intérieur un monde de misère et de terreur. Jusqu’en 1942, Otto et Élise Hampel vont déposer 232 cartes ! Les époux sont arrêtés le 20 octobre 1942. En apprenant leur condamnation ils vont se rejeter mutuellement la faute l’un sur l’autre ; ils sont exécutés le 8 avril 1943, quelques semaines après la défaite d’Hitler à Stalingrad.

L’histoire de ce couple avait déjà été abordée de façon romancée dans le récit éponyme qu’en a livré Hans Fallada en 1947 et dans la série télévisée d’Hans Joachim Kasprzik de 1970 produite en RDA. Le film de Michaël Gaumnitz reprend de nombreux extraits de cette série, agrémentés d’images d’archives. Le récit est construit d’après les archives de la Gestapo : le film reprend l’enquête du commissaire Puschel pour dramatiser la traque des époux Hampel. Le récitant nous entraine dans le sillage des deux époux et n’hésite pas à contextualiser leur histoire en rappelant les évolutions tant des conflits provoqué par le régime nazi que des mesures de politique intérieure de ce dernier : collecte d’argent pour financer l’effort de guerre, soupe populaire pour cimenter la communauté nationale, mesures sociales sous couvert de surveillance de la population. Le réalisateur n’omet pas les zones d’ombres de cette histoire : leur rupture en prison, le fait qu’ils ne mentionnent jamais les exactions faites contre les juifs.

Le film permet d’entrer dans le quotidien de guerre et de terreur que vivent les allemands sous la dictature nazie et de ressentir le faible souffle d’espoir que pouvaient entretenir certains, dont les époux Hampel. Malgré cette résistance active et dérisoire, le régime nazi ne pouvait supporter une telle contestation en son sein. Les époux Hampel se savaient-ils condamnés, ont-ils mesuré les conséquences inévitables de leurs actes ? Ils l’ont payé de leur vie, mais leur action a pu passer à la postérité.

Un documentaire efficace et capital pour comprendre la vie des berlinois pendant la guerre.

Seuls dans Berlin - Michaël Gaumnitz
Seuls dans Berlin - Michaël Gaumnitz

"Seuls contre Hitler"

Par Christine Rousseau En découvrant le destin d'Otto et Anna Hampel retracé par Michaël Gaumnitz, on ne peut s'empêcher de penser à la célèbre phrase de Kafka : "Ecrire, c'est sortir du mag...

http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2013/02/04/seuls-contre-hitler_1826323_1655027.html

Seuls dans Berlin - Michaël Gaumnitz

"Seuls contre Hitler", le récit d'une humble résistance

Bien des Français n'ont lu qu'en 2002 Seul dans Berlin, ultime et bouleversant roman de Hans Fallada (1) , paru après sa mort, en 1947. Parmi eux, le peintre-réalisateur d'origine allemande Mich...

http://television.telerama.fr/television/seuls-contre-hitler-le-r-cit-d-une-humble-r-sistance,92795.php

Seuls contre Hitler

Réalisateur : Michaël Gaumnitz, 52 minutes, France - 2013

Version Française - Production : Doc & film


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Malaurie 894 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine