Magazine Culture

Madame de Maintenon, une révélation épistolaire

Par Apollinee

affiche-Geoffroy-Lagarde-gignan2013-small.jpg

Au cours de la rencontre de samedi 6 juillet, centrée sur la correspondance de Madame de Maintenon (voir billet de samed - Festival de la correspondance de Grignani), Françoise Chandernagor révélait l'extraordinaire inventivité de cette prolixe épistolière. Et de citer entre autres formules:

"Je vous estime trop pour ne pas vous aimer très tendrement"

Une épistolière qui, sortant des sentiers convenus,  jamais n'usait de même formule envers un même destinataire..

Tout cela nous plaît, assurément

Votre correspondante festivalière, 

Apolline Elter.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Apollinee 3972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines