Magazine Cinéma

World War Z

Publié le 09 juillet 2013 par Cinephileamateur
World War Z De : Marc Foster.
Avec : Brad Pitt, Mireille Enos, Elyes Gabel, James Badge Dale, Fana Mokoena, Daniella Kertesz, Abigail Hargrove, Sterling Jerins, Ludi Boeken, David Morse...
Genre : Fantastique.
Origine : États-Unis.
Durée : 1 heure 56.
Date de sortie : 3 juillet 2013.
Synopsis : Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos...
Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation…
Bande annonce française
"Chaque humains que nous sauvons, est un de moins à combattre."
4.5
World War Z
Brad Pitt peut me faire déplacer aisément en salles. Il fait parti de ses acteurs que je trouve très bon même dans un film moyen. Quant à Marc Foster, si récemment il m'a déçu avec son "Quantum of solace", je garde un bon souvenir d' "A l'ombre de la haine", suffisamment fort pour ne pas le fuir en salles. Résultat, avec sa bande annonce alléchante et une campagne promotionnelle massive, j'avais quand même bien hâte de découvrir ce "World War Z".
Et j'ai pas été déçu. J'ai vraiment passé un excellent moment devant ce scénario écrit par Matthew Michael Carnahan, J. Michael Straczynski, Drew Goddard, Damon Lindelof et Max Brooks d'après l’œuvre de ce dernier. Pourtant on pars d'un postulat des plus classique avec ce film d'infectés dont le début fait fortement penser à "28 jours plus tard" mais j'ai beaucoup aimé la façon dont cette intrigue est dessinée. Cette sorte de quête pour savoir d'où est parti le mal tout en analysant le comportement de ses créatures afin de mieux les cerner m'a beaucoup plu.
Non dépourvu d'un humour frais qui fait du bien par moment, la tension reste en tout cas palpable de bout en bout. Si on se laisse prendre au jeu, le film peut vite devenir assez stressant. Pour ma part, j'ai en tout cas été captivé par cette enquête que je trouvais très intéressante et même si dans son déroulement, le film use de facilités, j'ai trouvé que cette histoire restait cohérente. J'ai vraiment apprécié cette façon d'analyser afin de tenter de comprendre comment tout ça est arrivé afin de pouvoir mieux le combattre. C'est ainsi d'ailleurs qu'on est très loin d'un simple film d'épouvante, le long métrage utilisant avec intelligence les infectés sans jamais tomber dans le gore.
Au casting, Brad Pitt dans son rôle de Gerry Lane tient le haut de l'affiche. Super héros des temps modernes, l'acteur porte le film sur ses épaules. Il interprète plutôt bien son personnage je trouve et au delà du fait qu'il soit agaçant à force d'être beau gosse dans toutes les situations, j'ai trouvé qu'il était en tout cas suffisamment charismatique et crédible. Ce fut en tout cas assez plaisant pour moi que de suivre cette intrigue à travers son regard, de comprendre le cheminement de tout ça à partir de son raisonnement et même si parfois, ça peut manquer un peu de finesse, j'ai quand même trouvé que le comédien était excellent dans son registre.
Concernant le reste de la distribution, ils font presque office de figurants tant Brad Pitt occupe tout l'écran. Ça n'empêche pas d'avoir de bons acteurs avec quand même quelques uns qui arrive à sortir du lot comme Daniella Kertesz que j'ai adoré en Segen et dont l'évolution m'a beaucoup plu. J'ai eu en tout cas beaucoup de sympathie pour son personnage. J'ai bien aimé aussi Mireille Enos en Karen Len qui fait une mère de famille convaincante bien aidé par Abigail Hargrove et Sterling Jerins dans le rôle des enfants Rachel et Constance. On le voit peu mais j'ai bien aimé les passages avec Elyes Gabel en Docteur Andrew Fassbach dont les réflexions sur la nature sont très intéressante je trouve tout comme j'ai trouvé excellent David Morse lors de son apparition bien jouissive dans la peau d'un ex agent de la CIA. Seul Fana Mokoena, dans le rôle de Thierry, m'a paru peut être un peu en dessous du lot n'arrivant jamais à vraiment me convaincre.
Dans sa mise en scène, j'ai beaucoup aimé le travail de Marc Foster qui nous fait vite oublié la déception que j'ai pu ressentir face à "Quantum of solace". C'est dynamique, c'est rythmé, c'est fluide, le montage est très bien ficelé bref je n'ai pas vu le temps passé. Les angles de vue m'ont beaucoup plu et la réalisation aide beaucoup à la tension générale généré par ce film. Le fait de plus mettre en avant l'enquête sur les origines de cette infection au détriment de l'épouvante pure est une très bonne idée surtout que ce qu'on voit à l'écran est assez original je trouve.
Les décors sont en tout cas très bien exploités, on voyage bien à travers le globe même si ça peut paraître un peu rapide et j'ai beaucoup aimé les différents maquillages des infectés que je trouve vraiment bien foutu. Le film regorge de scènes assez mémorable je trouve que ce soit dans son ouverture jusqu'à la scène à Jérusalem en passant par la Corée. La bande originale composée par Marco Beltrami est très bonne aussi et colle bien au film et à son ambiance mélangeant humour et action de façon très homogène rendant le spectacle très agréable à suivre.
Pour résumer, j'aurais pu trouvé pleins de maladresses et être très exigeant vis à vis de "World War Z". Cependant, le spectacle proposé est si jouissif que je préfère retenir le grand plaisir que j'ai pris à suivre ce film en salle. De plus, j'ai trouvé ça assez original de prendre le film à l'envers en tentant de rechercher la source du problème en amenant quelques réflexions sur la nature que j'ai bien aimé. J'ai trouvé le scénario très bon, Brad Pitt excellent et la mise en scène de marc Foster parfaite pour ce divertissement très efficace à mes yeux. Le genre de petit plaisir que peut m'offrir le cinéma que j'aime beaucoup et auquel je ne dis pas non tant je prends mon pied. Un très bon moment devant ce film d'infectés qui réussit à sortir un peu du lot à mes yeux.
World War Z
World War Z World War Z World War Z World War Z World War Z World War Z



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines