Magazine Beaux Arts

Focus sur une oeuvre présentée au Parcours des Mondes de la peintre aborigène Ningura Napurrula, Kintore-Papunya

Publié le 19 juillet 2013 par Artsdaustralie

Membre de la communauté artistique de Kintore, Ningura Napurrula est originaire du Désert de Gibson et s’est fixée  à Papunya avec d'autres membres de l'ethnie pintupi chassés de leurs territoires ancestraux par la politique gouvernementale de déplacement des populations aborigènes et regroupés dans des réserves du  grand désert central.
Dans cette œuvre, les motifs cérémoniels que sont cercles concentriques et lignes proposent une vision satellitaire du site de Wirrulnga, un point d’eau logé au cœur d’un affleurement rocheux à l’est de la communauté aborigène de Kiwirrkura.
La légende rapporte que ce site fut jadis créé par un groupe de femmes qui y établirent leur campement avant de continuer leur route vers le lac Mac Kay.
En le mettant en scène, l’artiste justifie d’ailleurs l’appellation d’«art des pistes et des routes» donné à la peinture du désert.
Lors du séjour des ces femmes dans ce lieu, l’une d’elle accoucha et c’est de cet accouchement que naquit le site lui-même : c’est aussi à ce moment que Ningura Napurrula  nous fait assister, les formes étirées rouges striées de blanc représentent en effet la parturiente ancestrale, tandis que les trois cercles concentriques semblent mettre en scène la naissance même du point d’eau.
Lors des cérémonies commémorant cet événement, les femmes se couvrent le corps de motifs rituels dont l’artiste s’est inspirée pour réaliser cette toile, le fond noir de la toile renvoyant à la peau même des initiées célébrant leur culte.
 C’est ce mélange des temporalités (passé mythique et présent), des espaces (surface du corps vs site rocheux), des référents (rochers, peintures corporelles et sur sol, symboles féminins), qui donne à l’œuvre l’impression d’énergie, de profondeur et de mystère qui s’en dégage.

Cette oeuvre sera présentée à la Galerie Seine 51 (51, rue de Seine - 75006 Paris) du 11 au 15 septembre 2013 dans le cadre du Parcours des Mondes.

ningura-napurrula-aborigene-papunya-copie-1.jpg

Ningura Napurrula, "Sans titre", acrylique sur toile, 153 x 122 cm, 2007

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artsdaustralie 2176 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte