Magazine Culture

L'oiseau de mauvais augure de Camille LACKBERG

Par Jellybelly

l'oiseau de mauvais augure

Quel plaisir de retrouver la plume de Camilla LACKBERG, le commissariat de Tanumshede, près de Fjallbacka, et tous les personnages des romans policiers précédents : Patrick, Erika et  Maja bien sûr, mais aussi, Annika, Mellberg, Martin…

Le mariage d’Erika et Patrick est en préparation. Anna, accueillie par le couple avec ses enfants, n’est pas en très grande forme, elle sombre dans la dépression. Erika en est affectée et ne peut partager sa peine avec Patrick, particulièrement occupé par deux affaires de meurtres à élucider.

Le premier concerne le décès d’une jeune femme dans ce qui, à première vue, s’apparente à un accident de voiture. Mais, voilà, quelque chose interpelle Patrick et Martin, venus constater les faits. Leurs doutes sont confirmés par l’autopsie, Marit avait plus de 6 grammes d’alcool dans le sang et présentait des lésions autour de la bouche. Les faits sont requalifiés. Qui pouvait avoir intérêt à voir Marit mourir ? C’est ce que l’équipe du commissariat de Tanumshede va tenter de découvrir.

Le second est lié au tournage, dans le village, d’une émission de télé-réalité. Les jeunes candidats ont la pression, ils doivent faire du spectacle. Alors, entre les états d’âme d’une bande de jeunes, les effets d’une cohabitation forcée, et l’instrumentalisation de l’émission, il suffit d’une étincelle pour mettre le feu aux poudres… Barbie quitte la bande en pleurs, quelques heures après, son corps est retrouvé dans un bac à ordures ménagères. Est-ce que le climat de haine ambiant pouvait mener des jeunes à commettre l’irréparable ? Là aussi, l’enquête va être menée par l’équipe de Patrick…

Ce 4ème tome est encore un très bon cru.

Sur fond de sujets de société,  Camilla LACKBERG nous tient en haleine tout au long de ce nouveau roman pour nous dévoiler les coupables dans les toutes dernières pages. L’histoire est originale et très bien écrite comme d’habitude.

J’ai trouvé très ingénieuse l’introduction de chaque chapitre par un texte en italique, un peu comme un prologue, de quoi faire jubiler encore plus le lecteur !

A lire également !

Annie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jellybelly 132 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines