Magazine Cinéma

CINEMA : Le Jour attendra de Edgar Marie

Par Misteremma @misteremma

L’ennui vous emporte dès les premières minutes du film d’Egdar Marie. Le mauvais cadrage, la musique tonitruante (installée pour donner une illusion d’action) ne sont là que pour alourdir le côté démonstratif de la réalisation. En visionnant Le Jour attendra, je me suis demandé ce que les excellents acteurs comme Jacques Gamblin ou encore Reda Kateb sont venus se perdre dans ce sous-Besson. Le film – coproduit par la Belgique – comporte également de nombreuses scènes de violence gratuite qui auraient pu être évitées.

Le_Jour_Attendra_Affiche

Milan et Victor se connaissent depuis toujours. Patrons de boites de nuits à Paris, ils ont depuis plusieurs années rompu tout contact. Mais le retour de Serki change la donne. Serki le dangereux psychopathe et sa cohorte de mauvais souvenirs. Les souvenirs d’une époque ou pour pouvoir survivre dans un business en pleine déliquescence, Milan et Victor avaient accepté une mauvaise affaire qui avait envoyé Serki en prison au Mexique. S’il est revenu, c’est pour réclamer vengeance. Et les deux vieux amis n’ont pas d’autre alternative que de se retrouver afin d’unir leur force pour échapper à la vindicte de Serki. Ils traversent une nuit en ébullition afin d’y trouver des solutions.

Sortie : 24/07/2013
Durée : 1h32
Année de production : 2012
Genre : Thriller
Origine : France
Réalisateur : Reem Kherici
Acteurs : Jacques Gamblin, Olivier Marchal, Carlo Brandt, Reda Kateb


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte