Magazine Culture

The World’s End – 2013

Publié le 24 juillet 2013 par Thebeancocktail @thebeancocktail

130724_WorldsEnd_coverThe World’s End, lamentablement traduit « Le dernier pub avant la fin du monde », est le dernier volet de la Cornetto Trilogy réalisée par Edgar Wright et coécrite avec Simon Pegg. Il fait suite à Hot Fuzz dont je vous ai déjà parlé et à Shaun of the Dead qui n’a plus besoin d’être présenté. Si vous avez la chance d’habiter au Royaume-Uni, le film vient de sortir ce vendredi ; dans le cas contraire, il vous faudra, en plus de supporter un doublage au mieux approximatif, attendre jusqu’au 28 Août 2013. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, il s’agit de films parodiques, le premier est un film de zombies, le second est film d’action policier et celui dont il est question aujourd’hui reprendra les thèmes chers à la science-fiction.

L’histoire est simple, Gary King (Simon Pegg), éternel ado avec un problème lié à l’alcool, tente de réunir ses anciens camarades de jeunesse pour terminer la glorieuse Golden Mile : 12 pubs, 12 pintes, une nuit. Resté sur un échec en n’ayant dépassé le 10e établissement lors de sa première tentative 20 ans plus tôt, il essaiera  de revivre cette soirée inoubliable de rires, de délires et de camaraderie. Rien ne pourra l’arrêter désormais… ou presque. La soirée va forcément tourner au vinaigre et cette fine équipe devra alors ni plus ni moins sauver le monde. Parmi ces cinq acolytes, on retrouve bien évidemment Nick Frost mais aussi Paddy Considine, Martin Freeman et Eddie Marsan ; une belle brochette de loustics.

Je m’attarde un peu sur Nick Frost, déjà parce qu’il est le second membre du duo emblématique de la trilogie avec Pegg mais surtout parce que cette fois-ci il n’incarne plus l’ours mal léché, glandeur et mou du genou. Non pas que ses précédents rôles n’étaient pas réussi, bien au contraire c’est justement pour ça qu’on s’attendait forcément à le retrouver dans un personnage similaire. Il incarne cette fois-ci le complet opposé mais avec autant de brio, ce qui accentue l’ironie de la chose. Sans trop vous en dire, son personnage sera plutôt le mec rangé, organisé et mâture qui tentera de prendre des décisions adultes tout au long de l’aventure… ou presque !

Si vous avez aimé les précédents films de la trilogie, vous pouvez aller voir celui-là sans hésiter. J’aimerai malgré tout ajouter un bémol. J’ai l’impression que le budget de ce film était paradoxalement trop élevé. Ce troisième volet perd la marque de fabrique une peu cheap de Hot fuzz et Shaun of the Dead et certaines phases d’action un peu trop longues ou chargées en effets spéciaux nous laisse par moment dans l’attente de la reprise des gags et de l’humour. Mon attente était certainement très haute d’où mes critiques, mais j’ai passé un bon moment. J’ai par contre très peur pour les doublages français, je ne peux pas vous garantir qu’ils ne massacreront pas le film (en fait si, voir mon PS) et si vous êtes anglophones, ne cherchez pas à comprendre, allez le voir en VO.

PS : Je viens de voir la bande annonce VF. N’allez vraiment pas le voir en français, c’est les doubleurs des films de teenagers ; c’est dégueulasse, j’ai envie de mourir. Je vous l’ai quand même mise après mais vous êtes prévenu…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thebeancocktail 265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines