Magazine Culture

Ottavia Robusti

Publié le 26 juillet 2013 par Oliaiklod @Olia_i_Klod

Des enfants du Tintoret (Jacopo Robusti), on ne sait pas grand chose, si l’on excepte Marietta, fille illégitime et si douée pour la peinture, morte à trente ans, seulement, en 1590 et dont nous avons de nombreux portraits peints par son père. Pourtant, en 1550 il avait épousé Faustina Episcopi avec qui il eût sept enfants. On prête aussi au maître vénitien une nombreuse progéniture hors mariage, avec des femmes différentes, voir des courtisanes. Certains, qui ont tenté une généalogie de la descendance du Tintoret avancent le chiffre de vingt-deux frères et sœurs.

Domenico, de quatre ans le cadet de Marietta (1560 – mai 1635) sera l’aide du maître et son successeur dans l’atelier.

De Giovan Battista, on sait simplement qu’il est mort probablement très jeune.

Marco (12 mars 1563 – octobre 1637), a également aidé son père dans l’atelier, mais, après sa mort, il se destine vers le théâtre. Devenu le "mouton noir" de la famille, il mourra dans le dénuement.

Les plus jeunes des filles furent destinées au couvent de Sant’Anna : Perina (1562-1646) qui sera élue sœur abbesse du couvent en 1636, Altura, aveugle qui vivra très longtemps, et Laura décédée en 1645 qui, dans son testament, ne cite pas un seul membre de sa famille.

Ottavia Robusti avait également rejoint le couvent de Sant’Anna. Ses frères, Domenico et Marco virent l’y trouver avant leur mort.

Ils lui firent promettre, si le jeune Sebastian Casser prouvait qu’il était un bon peintre, de l’épouser.

Après la mort de ses frères, elle épousera Sebastian, vingt-six ans plus jeune qu’elle, pour garder la maison Tintoret dans la famille. Pendant des siècles, c’est la famille Casseri qui occupa la maison du Tintoret, à Cannaregio. C’était donc des descendants directs du peintre par sa fille.

Cloître de l'ancien couvent de Sant'Anna


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oliaiklod 11319 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines