Magazine Cuisine

Roadtrip USA IV : La Death Valley

Par Royalchill @royalchill

arrivee 1death valley couv 1024x682 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Après Los Angeles, Le Grand Canyon et Las Vegas, en route pour un nouveau contraste encore plus marqué que le précédent, la vallée de la mort : la Death Valley, qui porte parfaitement bien son nom puisque l’on en comprend le sens dès que l’on approche de ce parc national. Ici, il ne s’agit pas de s’aventurer sur les routes sans eau, sans provisions ou sans avoir vérifié l’état de sa voiture. Autant dire que si l’on tombe en panne par ici ou que la climatisation vous lâche vous ne tiendrez pas longtemps…

La Death Valley se trouve dans l’Etat du Nevada. La vue à notre arrivée est époustouflante, paysages désertiques ponctués de rochers, des dunes, des collines crevassées, des déserts de sel… ici, on est bien en dessous du niveau de la mer, on est mi-mai et la chaleur est étouffante. Il faut dire qu’elle détient le triste record de la plus haute température jamais relevée sur notre planète. Et je veux bien le croire. Chaque sortie de la voiture est une réelle épreuve.
L’air est brûlant et même moi qui ne craint pas trop la chaleur, je suis totalement assommée avec l’impression de mettre la tête dans un four à chaque fois que je sors de la voiture. La climatisation est à fond et pourtant le thermomètre affiche 45 degrés dans la voiture. Il faut dire qu’on est tombés sur l’une des journées les plus chaudes du mois, mais j’ai du mal à imaginer ce que l’on peut ressentir au mois de juillet ou août ici…

Heureusement, le spectacle qui s’offre à nous est tout simplement magnifique.
Nous avons parcouru le parc en un peu plus d’une demi-journée en faisant des haltes (très courtes à cause de la chaleur) à chaque point de vue.

arrivee 1 1024x682 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Nous commençons par :
Zabreskie point : c’est de loin le point de vue le plus incroyable, il se situe juste à l’entrée du parc, mais réservez sa visite pour le coucher du soleil (voir photos plus bas)

Puis nous filons vers Badwater et le Devil’s golf course : C’est un désert de sel et ici on à 855 mètres en dessous du niveau de la mer. Des étendues de sel s’étendent à perte de vue et l’on peut même fouler le sel pied. Dire qu’ici, il y avait la mer avant, cela paraît fou.

badwater 1024x768 Roadtrip USA IV : La Death Valley

badwater2 1024x768 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Puis direction La Palette des artistes : ici on est face a des rochers multicolores, toutes ces nuances de couleurs sont étonnantes, on a du mal à comprendre comment autant de couleurs peuvent sortir de ces roches.

death valley palette artist 2 1024x682 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Probablement les seules fleurs du parc…

death valley palette artist 1024x576 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Après une courte pause, nous reprenons la route :

death valley road route3.JPG 1024x682 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Pour arriver à Dante’s view : le point de vue est sublime, on a une vue imprenable sur le désert de sel et on domine toute la vallée.

dantes view3 1024x682 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Nous avons presque terminé la visite du parc et décidons de rentrer pour ne pas rater le coucher du soleil sur Zabriskie Point, le premier point de vue à l’entrée du parc, qui se situe juste à côté de notre hôtel. Le spectacle est vraiment incroyabel et la forme des rochers est vraiment particulière !

Zabriskie point au coucher du soleil :

death valley zabriskie 2 1024x682 Roadtrip USA IV : La Death Valley

death valley zabriskie 3 1024x576 Roadtrip USA IV : La Death Valley

death valley zabriskie banc .JPG 1024x768 Roadtrip USA IV : La Death Valley

death valley zabriskie coucher 1024x682 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Nous rentrons à l’hôtel. Malgré le coucher du soleil la chaleur est toujours aussi étouffante et j’ai tellement hâte de retrouver notre chambre climatisée ! C’est à ce moment précis, lorsque j’entre dans la chambre que je m’aperçois que j’ai malencontreusement oublié de remettre la climatisation… Oups… C’est vrai qu’en rentrant la première fois dans la chambre je l’avais coupée trouvant qu’il y faisait un peu trop froid, et c’est bête mais j’ai complètement oublié de la remettre en sortant… j’essaie d’en rire avec mon homme mais je crois que là son humour l’a abandonné !! N’étant plus à un « oups » prêt, nous décidons d’essayer de dormir quand même, mais il faudra plusieurs heures pour que la climatisation, à fond, daigne rafraîchir la pièce de quelques degrés.
Lendemain matin réveil un peu difficile donc car nous nous levons dès l’aube pour aller voir les dunes de sable.

Stovepipe Wells : ici c’est le désert et heureusement que nous sommes partis dès l’aube car dès 8 heures du matin la chaleur était presque insupportable… mais ce spectacle était d’une beauté indescriptible, je n’étais jamais allée dans le désert auparavant, ces dunes devant moi m’ont laissées un souvenir mémorable.

stovepipe wells 2 1024x768 Roadtrip USA IV : La Death Valley

stovepipe wells 3 1024x768 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Ce parc à été l’un des endroits qui m’a le plus marquée. En partant du parc direction l’ouest on traverse des endroits désertiques, personne à l’horizon ne semble s’aventurer par ici.
On passe en voiture dans une tempête de sable.

tempete sable 1024x576 Roadtrip USA IV : La Death Valley

Où dormir : pas beaucoup de choix d’hôtel par ici, on est dans un parc national, et les prix sont élevés. Nous avons dormi au Furnace creek ranch, un complexe avec hôtel, restaurant, épicerie et accès internet.

Les chambres étaient spacieuses et confortables malgré le bruit de la climatisation, mais la chaleur était telle, qu’il était juste impensable de dormir sans ! Le plus : la piscine immense (et bouillante forcément) ! Le complexe comprend un bar et un restaurant, très sympa !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Royalchill 950 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines