Magazine Bd

Joseph Carey Merrick

Publié le 26 juillet 2013 par Sulli @Sulli_BD

Touchant mais sans épaisseur

Éléphant-man s’appelait Joseph Carey Merrick. Et comme dans le film de David Lynch, le pauvre garçon était atrocement difforme. Sans le sou et sans aucun soutien, Joseph vécu dans une très grande précarité matérielle et affective. Il se réduisit très tôt au vagabondage et à la mendicité entre les périodes où il était exhibé dans les foires locales. Sa vie se résumait au rejet et à l’injustice quand il croisa la route d’un médecin londonien qui lui permit de retrouver un peu de dignité pour finir ses jours.

Dans cette biographie on traverse le malheureux parcours de Joseph et on se prend rapidement d’affection pour ce garçon à la laideur absolue. J’aurais d’ailleurs apprécié que le scénario exploite davantage le potentiel dramatique de l’histoire, car on a la désagréable sensation de passer d’une anecdote à une autre. À mon sens, le scénario manque un peu d’épaisseur.

Le dessin et la mise en couleur imprègnent une atmosphère crasseuse et violente à l’histoire. La plongée dans les rues sombres des villes anglaises de l’époque victorienne est plutôt réussie. En revanche, je n’ai pas été séduit par le trait du dessinateur dont le niveau est trop irrégulier et qui manque, selon moi, de finesse.

Une lecture intéressante pour une histoire vraie et touchante, mais ça manque de moelle !

note : 5/10
scénario et dessin : Van P. Denis
couleurs : Faymon
en savoir plus

Couv_187198 1274_P1 1274_P5 1274_P11

Joseph Carey Merick ( 1862-1890)

Joseph-Merrick elephant_man



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sulli 25 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte