Magazine Concerts & Festivals

Le roi du laid-back playing, J J Cale a rejoint un autre apôtre du droit à la paresse, Georges Moustaki.

Publié le 26 juillet 2013 par Concerts-Review

Les hoax annonçant le décès de célébrités sur le net sont devenus une calamité et ne font rire personne..

A quand une brigade de hoaxbusters chargée de démasquer les crétins s'amusant au détriment de la peine qu'ont les fans des artistes soi-disant disparus!

Ce matin, tu apprends par Facebook la disparition de JJ Cale!

Un ami musicien statue: "R.I.P, JJ Cale, so sad another music hero died...."

Par acquit de conscience tu vérifies sur la page Facebook du musicien,  qui dit...

We've lost a great artist and a great person tonight. JJ Cale passed away at 8:00 pm on Friday July 26 at Scripps Hospital in La Jolla, CA. He had suffered a heart attack. There are no immediate plans for services. His history is well documented at JJCale.com , http://www.rosebudus.com/cale/ and in the documentary, To Tulsa And Back. Donations are not needed but he was a great lover of animals so, if you like, you can remember him with donations to your favorite local animal shelter.

tumblr lp59wsQAON1qm9518o1 500

JJ Cale est donc bien mort, tu rédiges un billet, pas 10' plus tard, tu es submergé de mails , un mot revient HOAX, même la presse officielle doit faire demi-tour et signaler, sorry JJ Cale still lives!

cf. ceci 

La fausse nouvelle du décès de J J Cale annoncée vendredi après-midi sur Twitter a provoqué un emballement médiatique. Pas de panique, le chanteur célèbre pour ses tubes Cocaine ou encore After Midnight est vivant et bien portant.

Or deux heures plus tard, l'annonce du décès est officialisée partout.

John Weldon Cale est décédé à l'âge de 74 ans.

Le guitariste au style inimitable et à la voix traînante nous laisse une discographie de 14 albums, tous parfaits, de 'Naturally' à ' Roll on".

Bizarrerie, de nombreux titres de  JJ Cale sont plus connus par ces adaptateurs, 'Cocaïne' ou 'After Midnight', merci ,Eric - 'Cajun Moon', merci, Randy Crawford - 'Call me breeze', merci, Johnny Cash et Lynyrd Skynyrd - 'Sensitive Kind' merci Santana et John Mayall  ou  'Mama Don't' que Cabrel, un fan de la première heure a transformé en 'Madame n'aime pas'.

Son compte en banque s'en portera mieux!

Ce soir, JJ Cale joue ailleurs et nous laisse avec des 'Crying Eyes'!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 34990 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte