Magazine Culture

Rappel – Financer son film grâce au crowdfunding

Publié le 27 juillet 2013 par Monartiste

C’est les vacances, je vous propose une étude comparative que j’avais réalisé l’année dernière.

Après avoir pu rencontré et discuté avec les responsables de Touscoprod, de Movies angels , j’ai pu me réjouir du développement des outils et des opportunités, qu’ils offrent aux professionnels de l’audiovisuel. Faire appel aux internautes et se rapprocher d’eux dans une démarche de partager toujours plus est devenu une vraie tendance, ce dont je me réjouie.

Connaissant (bien) également le modèle particulier et propre au film espagnol «  El cosmonauta  » ( ils utilisent leur propre plateforme et ont décidé de tout maîtriser, de la production à la distribution.), je me suis demandé, si j’étais un réalisateur, vers quel modèle je m’orienterais. J’ai d’abord fait le constat, que l’offre évolue à une vitesse folle, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Ensuite le financer seul à travers mon propre site ou faire appel à une plateforme extérieure pour me soutenir dans cette démarche. Combien solliciter, sur quoi m’appuyer pour faire ma promotion et donner envie de participer financièrement. Proposer des contreparties en nature ou une part des bénéfices. Je me suis dit alors, que le mieux était encore de faire une étude comparative, ce que j’ai fait. Vous pouvez la découvrir ci-dessous…

Etude comparative des modèles présents sur le web

Rappel – Financer son film grâce au crowdfunding

Quel choix…?

Le cosmonaute, avec son modèle hybride se place véritablement au milieu de ces deux modèles de financement différents dans leur philosophie du site et l’objectif visé. Les membres de Riot Cinéma ont une vraie volonté de bousculer le modèle de l’industrie audiovisuelle. Mais ils ne sont pas encore au bout de leur peine, leur parcours a été semé d’embûche. Grâce à leur énergie et à leur travail verra le jour dans quelque mois. Mais je doute qu’il recommence. Il est très difficile de tenir toutes ses années et donner assez pour conserver la confiance des internautes (la réalisation du projet a duré plus de trois ans.). L’autre succès européen Iron Sky, démontre qu’internet ouvrent de vraies perspectives de production insoupçonnable, il y a encore trois ans…Tous les deux démontrent que financer une grande partie de son film, seul, est possible, est-ce que cela sera la norme et le futur modèle de financement et de production, je ne pense pas….( pas encore en tout cas…)

Concernant les deux autres protagonistes, rappelons qu’il y a d’un côté, avec Touscoprod une plateforme d’intermédiation de type Kickstarter ou Ulule où le moteur de la participation est la possibilité de partager le processus artistique, d’avoir une relation privilégiée avec les artistes, sans oublier l’opportunité de bénéficier d’unerécompense ou d’une œuvre en avant première ou personnalisée et de l’autre, ce que l’on peut assimiler à une maison de production participative où le soutien des internautes est assimilable à un investissement : les internautes achètent une « part » des résultats des artistes. Dans la même lignée que l’ancien modèle de Mymajorcompany, ils font financer une partie du budget du film par les internautes et en contrepartie, ils peuvent récupérez une partie des recettes. C’est deux façons différentes d’aborder leur relation avec les internautes…J’ai fait une autre comparaison, il y a quelques temps, entre le modèle Kickstarter (touscoprod ) et Mymajorcompany ( Moviesangels), que je vous invite à lire ( je serais moins dur aujourd’hui avec Movies angels (sic)

kickstarter-1-mymajorcompany-0

Crowdfunding et cinéma

Amis réalisateurs et producteurs, la tendance est véritablement de se rapprocher de l’amateur, de partager avec lui, d’avoir ce rôle de médiateur. Tous ces nouveaux usages sont encore très loin d’être adoptés par le grand public. Il en résulte des tailles de marché très réduites et une rentabilité incertaine. Mais l’avenir est là, alors si vous êtes prêt à miser sur le long terme et à vous lancer, faîtes-le ! C’est le moment.

Le moteur  principal de la participation, quelque soit le modèle économique, ou les perspectives que l’on peut attendre, reste la volonté de participer à une aventure et la possibilité de partager le processus artistique, d’avoir une relation privilégiée avec les artistes, sans oublier l’opportunité de bénéficier d’un échange ou d’une œuvre dédiée. Amis internautes,  si votre seul objectif est rentabiliser votre investissement, achetez de l’or.Si vous voulez être certain de gagner de l’argent, misez sur une hausse du prix du pétrole.Si vous voulez par contre vous positionner sur des usages avant-gardistes et véhiculer une image d’innovateur, tournez-vous plus tôt vers ces usages prometteurs (tout en maîtrisant l’investissement initial). Il y a derrière aussi toute une philosophie  d’engagement en faveur de la création et de partage et de transparence et non pas de profit (même s’il n’est pas question ici d’être désintéressé), mais vraiment de proposer et d’établir une stratégie gagnant – gagnant. Pour conclure sur une invitation, j’ai moi même participé malgré mon petit budget, à de nombreux projets et mis ma contribution et je peux vous assurer que c’est autrement plus valorisant que d’acheter un billet de cinéma.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Monartiste 1279 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines