Magazine Culture

Qui veut la peau de Marc Levy? Gordon Zola

Par Maliae

qui veut la peau de marc levyRésumé : Quel est donc ce drôle d oiseau qui a décidé d’éliminer les nuisibles de la littérature ? Marc Lévy, BHL, PPDA, Florian Zeller et Frédéric Beigbeder ont disparu ! La profession a peur… Jusqu où ira ce mystérieux kidnappeur qui n hésite pas à utiliser les oiseaux comme une arme de destruction massive ?
Heureusement, le commissaire Guillaume Suitaume veille au grain !

Avis : j’avais peur en commençant ce livre que je trouve l’humour trop lourd, trop forcé, qu’au bout de dix pages j’en ai marre, je me retrouve enfouis et que le calembour prime sur l’histoire. Mais ce ne fut pas le cas. Bien entendu la plume est pleine d’humour, jeux de mots et autres contrepetries, même les noms des personnages sont amusants (mon chouchou étant "Habib Liotek"), mais cela sert l’histoire et j’ai trouvé ça très drôle et satirique.
L’enquête est assez loufoque, mais fonctionne bien. Il est évident que l’auteur prend des raccourcis, certaines choses sont analysés bien trop vites, et franchement deux jours pour ce genre d’enquête? C’est vraiment trop rapide. Mais on est prévenu dès le début, on sait dans quoi on se lance, ce n’est pas réaliste certes, mais ça ne dérange en rien. On se marre, on est en pleins suspens tout de même (parce que moi je l’ai pas vu venir qui c’était le Bec), et on a le droit à une enquête. Les relations des personnages sont marrantes, même si je regrette qu’il ne soit pas un brin plus développé. Certes on sait que Purdey Prune a un physique à faire tomber n’importe qui, Guillaume Suitaume est un excellent profiler (a l’humour bien présent) et son patron Hercule Comenvetu ne pense qu’à ses vacances (et sa popularité), il y a aussi Achille Pendule et Habib Liotek qui travaille avec Suitaume et qui ne s’entendent pas du tout, mais j’ai tout de même trouvé que de façon générale c’était survolé. Cependant, ce n’est pas tellement gênant et le livre reste très entraînant.
Je ne me suis pas du tout ennuyée, il y avait – en plus de l’humour – pas mal de rebondissement, des dialogues et des interventions de l’auteur qui sont vraiment drôles.
Un détail vers la fin m’a arraché un sourire car je ne m’y attendais pas, mais j’ai trouvé ça finement joué et très sympathique au final.
En bref, un livre très drôle qui se lit très bien, fait marrer mais aussi réfléchir, contient du suspens, des rebondissement, des personnages fous (même si peut-être un brin trop survolé par moment), une fin très sympa et des dialogues qui valent le coup d’œil (j’ai tellement adoré le passage de Marc Levy à "Un livre a été commis le…" je me suis écroulée de rire).
Je relirai avec un plaisir certain un livre de cet auteur (et ça tombe bien parce que ma sœur en a d’autres dans sa PAL).

Phrase post-itée : 
" – Commissaire Suitaume, j’écoute… oui, déjà debout… Où ça?… J’arrive.
Et afin de mieux arriver, il partit."
Très simple mais ça marche vraiment sur moi ce genre de choses.

3 plus : 
- Le titre qui accroche tout de suite non? Moi ça m’a rendu curieuse quand ma petite soeur est revenue avec le livre
- L’écriture, l’humour et le suspens. Oh et la remarque sur le "clin" d’œil…
- L’histoire, la satire.

1 moins : 
- J’aurais aimé des personnages moins survolés par moment


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maliae 1381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines