Magazine Culture

Pour une fois, de David Nicholls: une lecture idéale pour l'été!

Par Filou49 @blog_bazart

pour une foisDans la foulée de mon élogieux article de mardi dernier sur une des dernières nouveautés publiées chez Belfond, "Un visage d'ange", voici une autre chronique d'un livre sorti quelques semaines avant, toujours chez Belfond, mais que j'ai lu juste après. 

Il s'agit de "Pour une fois", le deuxième roman écrit par David Nicholls. Après le succès critique et commercial international d’Un jour, que je n'avais pas lu, mais dont j'avais beaucoup aimé l'adaptation cinéma,   les éditions Belfond surfent sur la vague du succès (pourquoi se priver?) et ont récemment publié , un an après avoir publié son tout premier roman, "Pourquoi Pas", son deuxième roman inédit en français, Pour une fois.

  Certes,  la lecture de "Pour une fois" m'a pris un peu moins de temps que pour lire"un Visage d'ange", car le roman est plus léger et demande certainement moins de concentration,, mais en même temps, cette lecture fut des plus agréables.

Il faut dire que j'apprécie particulièrement suivre les aventures des anti héros, et que là, avec ce Stephen Mac Queen (à ne pas confondre avec Steve Mac Queen, car si les deux sont comédiens, ce sont à peu près leurs seuls points communs), j'ai été servi.

La scène du début, dans lequel il joue un cadavre pour une série, pose les jalons de sa pathétique carrière: même jouer un mort semble être au dessus de ses capacités!! Si lui est persuadé qu'il ne lui manque pas grand-chose pour enfin mettre son nom en haut de l'affiche, il semble être le seul à le penser, tant sa carrière semble toucher le fond.

Mais un jour, le destin semble lui offrir une chance de révéler son talent. Promu doublure-remplaçant du célébrissime et so sexy Josh Harper dans une pièce londonienne, Stephen attend chaque soir l'occasion de jouer les premiers rôles. Sauf que la star le prend de haut et l'humilie.... Stephen rumine sa colère juste au moment où dans une soirée il tombe amoureux d'une certaine Nora..qui n'est autre que la femme du premier rôle en question!

Vous voyez un peu le tableau de cette comédie anglaise qui va prendre un malin plaisir à emmener son anti héros dans des situations parfois limites, parfois vaudevilesques, et dans lequel il fera preuve d'un sens de l'humour sans faille  et surtout d'une autodérision à toute épreuves.

Car ce livre vaut avant tout pour son personnage principal, terriblement attachant : raté incompris ( sa fille lui voue une haine tenace), instable, hypocondriaque et cinéphile avéré ( euh il me semble que ce type a quelques points communs avec un type que je connais bien) pour qui on ne peut que ressentir tendresse et empathie. Nicholls adore mettre son héros dans des situations les plus extravagantes et hilarantes, comme cette  scène très drôle, dans laquelle il est déguisé en peluche géante pour un dessin animé.

Le livre est une belle illustration de cet humour anglais que j'affectionne tant, entre burlesque et autodérision permanente, histoire de  cacher les félures et névroses intimes.

Dommage que le reste des personnages soient pas aussi bien dessinés, et virent même souvent dans les stéréotypes (comme celui de la star américaine, un peu trop chargée)...

Dommage aussi que l'intrigue soit quand même bien prévisible et que la fin, non résolue et un peu fade, nous laisse sur notre faim!!!

Malgré ces deux petites réserves, ce "Pour une fois" reste une très agréable lecture, absolument idéale pour ces vacances d'été!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines