Magazine Culture

Les souvenirs, de David Foenkinos

Par Shoparoundtheco @shoparoundthecorner

Bonjour à tous !

Me voilà de retour de vacances, pendant lesquelles j’ai pu lire à volonté ! Je vous l’avais annoncé, mon retour allait rimer avec des articles en abondance ! Alors sans plus attendre, voici le premier qui parlera en réalité de ma seconde lecture. Je ne vais pas tout à fait suivre l’ordre de mes lectures car la première ne peut être dévoilée avant début Août… Je vous en dirais plus bientôt, c’est promis, mais si vous êtes vraiment curieux, cela a un rapport avec On lit plus fort.

Bref, cette semaine j’ai lu Les souvenirs de David Foenkinos (l’auteur de La délicatesse), que j’avais ramené du salon du livre de Paris. Laurie a eu la chance de rencontrer et de dialoguer avec cet auteur, autour de son dernier livre. D’après ce qu’elle en dit, il est charmant et très sympathique !

IMG_2143

Je n’ai qu’un seul « regret » de ces vacances, ne pas avoir pensé à prendre en photo mes lectures sur les plages, criques et autres lieux mémorables. Alors voici la photo de l’ouvrage, chez moi, à Clermont-Ferrand…

Bref encore, ça y est, j’arrête de vous raconter ma vie, pour enfin vous parler de ce livre très sympathique, tout comme son auteur !

Un jeune homme nous raconte l’histoire de sa vie, tout simplement, avec ses états-d’âme, ses souffrances, ses doutes, ses joies etc… Tout en partageant également des souvenirs. Les siens naturellement, mais également des souvenirs de gens et de personnages qui vont croiser son chemin, durant cet épisode de vie raconté.

Toujours en italique, ces souvenirs marquent une petite pause dans le récit de cet homme. Ces « arrêts » ne gênent pas du tout la lecture. Parfois, le souvenir évoqué complète la pensée du narrateur, parfois, il nous apprend un fait sur une personnalité connue comme l’auteur Francis Scott Fitzgerald par exemple.

Depuis que j’ai commencé à écrire cet article, je tente de me rappeler du prénom du jeune homme, du narrateur, mais je n’y arrive pas… J’ai en tête Patrick mais ne suis pas sûre à 100%. En tout cas, je peux vous assurer que ça ne vous empêchera pas d’apprécier cette lecture. On suit les méandres affectifs de cet homme, ses liens familiaux, la perte de ses grands-parents, le tout avec une grande tendresse et parfois de l’humour. On se sent proche de ce personnage et les souvenirs ponctuent le récit de façon naturelle.

Voici ce que l’éditeur dit à propos de cette ouvrage (4ème de couverture): Comme dans La délicatesse, David Foenkinos parvient à traiter avec beaucoup d’humour des moments graves d’une vie. Il sait comme personne trouver le détail qui enchante notre quotidien pour évoquer la vieillesse, le passage à la retraite, la vie conjugale. Tous les événements d’une vie qui forment les souvenirs.

Bref (pour la dernière fois), cette lecture a été parfaite pour assurer la réussite de ces vacances ! Je vous la conseille ! Bon lundi à tous !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Shoparoundtheco 1567 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines