Magazine Culture

De l’air

Publié le 30 juillet 2013 par Pyxmalion @pyxmalion

DarkelDarkel alias Jean-Benoît Dunkel est la moitié de Air, duo magique sur la route depuis les débuts de la French Touch. Voici venir son tout premier album éponyme. Sensible et sensuel. Un disque qui nous ballade sur l’arc-en-ciel de nos rêveries « post-sixties » … On ne peut pas s’empêcher de penser aux Beatles, très souvent présents en filigrane parmi les ondes de ces onze chansons douces et songeuses. En particulier dans les titre « At The End Of The Sky » ou « My Own Sun » … Un rêve qui n’en finit plus et qui se diffuse lentement dans nos chambres secrètes. Un plaisir de s’endormir avec ces chansons, de partir avec, de s’éloigner en écoutant le chant des oiseaux à  l’instar de l’artiste. On voudrait les enfermer dans un coffret, petites merveilles d’ambient-pop, pécieuses et malicieuses, musique intimiste, à partager au plus près de soi. Un album dont on n’est pas prêt de se lasser, pas très loin des divagations enchantées, oniriques et pop du duo Air comme le très beau « Be My Friendâ » mais puisant son énergie dans un répertoire d’une époque pas si lointaine, les « sixtie » et qui ne cesse de retrouver de l’écho et du corps en ce début de millénaire. La grâce habite ce beau et discret disque que l’on pourrait résumer avec les mots aérien, rêveries, altitude, magnitude et amplitude. Un disque très haut.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 23432 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines