Magazine Amérique latine

Sites historiques d’Amérique Central

Publié le 31 juillet 2013 par Ameriquelatine

L’Amérique Centrale est imprégnée d’histoire antique avec des batailles et des guerres entre les États, les rivalités de colonies d’Asie et d’Europe, ainsi que de nombreuses catastrophes naturelles qui sont venues compléter un tableau hétéroclite. Voici quelques sites historiques-clés qui devraient figurer sur l’itinéraire de tout apprenti voyageur.

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Sphère mégalithiques du Costa Rica

Appelées « Las Bolas » par les autochtones, ces sphères mystérieuses sont attribuées à la culture Diquís qui exista au Costa Rica entre 700 et 1530 après J.-C. Elles sont très connues au Costa Rica et ne manquent pas dans le pays. Ces sphères figurent dans de nombreux mythes, dont un affirmant qu’elles pourraient provenir de l’Atlantide.

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Nohmul, Belize

Bien qu’il ait été découvert autour de 900 après J.-C., le site de Nohmul n’a jamais été accessible aux touristes et il a malheureusement été détruit par les bulldozers d’une équipe d’ouvriers de travaux publics. John Morris, directeur adjoint de recherche à l’Institut d’archéologie du Belize, a déclaré : « L’Institut d’archéologie va saisir cette opportunité pour s’engager dans une campagne nationale de sensibilisation à la préservation et à la protection du pays. »

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Tikal, Guatemala

Appartenant au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site de Tikal, qui date du 4e siècle avant J.-C., est l’un des plus grands sites archéologiques mayas, offrant un grand nombre de temples, de structures, de sculptures, de tombes et de statues.

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Copan Ruinas, Honduras

Copán Ruinas est un site apprécié par les touristes à la recherche de l’architecture et des sculptures mayas et surtout, de son très célèbre escalier hiéroglyphique (en photo ci-dessus). Le site de Copán Ruinas d’Amérique Centrale a souvent été examiné.

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Statue du singe hurleur, Coman, Honduras

Les singes hurleurs ont une place de choix dans la culture maya antique, où ils étaient considérés comme des Dieux. Cette statue bien conservée sur le site de Copán en est l’un des meilleurs exemples connus. L’explorateur américain John Lloyd Stephens les décrivait ainsi : « Graves et solennels, montrant presque des signes de douleur émotionnelle, comme s’ils officiaient en tant que gardiens des terres sacrées. »

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Tazumal, Chalchuapa, Le Salvador

Le nom Tazumal se traduit littéralement « la pyramide (ou le lieu) où les victimes étaient brûlées ». Le site offre quelques-unes des ruines les plus importantes et les mieux préservées de toute l’Amérique Centrale. Des colonies existaient déjà à cet endroit en 5 000 avant J.-C. De nombreux objets artisanaux ont été retrouvés sur les lieux, notamment une statue grandeur nature de Xipe Totec, un Dieu Nahuatl.

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Temple aux masques, Lamaï, Belize

Le temple maya de Lamanai est couvert de masques de pierre qui présentent de nombreuses caractéristiques de l’iconographie olmèque. Une autre paroi du temple aux masques, découverte par des archéologues en 2011, présente des motifs identiques ; ce qui caractérise l’architecture maya.

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Compania de Jesus, Panama, Panama

Construite autour de 1741 et utilisée comme école religieuse, église et université, cet édifice ancien a été laissé à l’abandon après un incendie qui éclata en 1781, puis un tremblement de terre survenu en 1882. Des travaux de restauration ont débuté en 1983 ; le site deviendra peut-être un jour accessible au public. Ce lieu devrait figurer sur la liste des visites de tout étudiant effectuant un échange scolaire d’apprentissage de l’espagnol au Panama.

Sites historiques d’Amérique Central

image source

Têtes colossales olmèques, Guatemala (et Mexique)

Ces têtes formidables provenant de la civilisation olmèque de la Mésoamérique antique, dont on connaît l’existence d’environ 17 unités, datent d’environ 900 avant J.-C., ou même avant. La plupart d’entre elles se trouvent au Mexique actuel, à Tabasco et Veracruz, tandis que l’une d’elles est localisée en Amérique Centrale, à Takalik Abaj au Guatemala.


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Clément
posté le 06 août à 09:34
Signaler un abus

Bonjour, Article tout à fait intéressant et montrant une autre face de l’Amérique. Très utiles pour ceux qui aiment l'aventure.

A propos de l’auteur


Ameriquelatine 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte