Magazine Culture

Les dynasties du luxe - la grande Gabrielle

Par Apollinee

téléchargement.jpg

" La grande ombre aiguë de Gabrielle Chanel plane sur tout le XXe siècle. Sa vie est une légende. Son nom est devenu magique. Son esprit, ses humeurs, ses aventures ont donné naissance à des livres, des films, .. La marque qu'elle a créée à force de talent, de coiurage et d'ambition est devenue référence absolue du luxe contemporain"

L'incipit du chapitre consacré à Coco Chanel nous donne, de toute évidence, envie de poursuivre la lecture des pages qui lui sont consacrées dans le somptueux ouvrage de Yann Kerlau, deuxième volet de notre "feuilleton" estival.

Le 19 août prochain marquera le 130e anniversaire de la naissance, à Saumur, de Gabrielle, fille d'Albert Chanel, marchand forain de lingerie et de sa concubine, Jeanne Devolle, lingère-plongeuse de son état (forcé).  Lorsque cette dernière décède, en 1895, la fillette est confiée - abondonnée - à l'austère pensionnat d'Aubazine, dont les lignes noires et blanches marqueront son mental et sa vie.

Meurtrie d'une jeunesse pauvre et solitaire, Coco Chanel alliera à un courage, un travail acharné et une ambition inouïs, le sens des rencontres et des associations porteuses: Etienne Balsan, Boy Capel, Misia Sert, le grand-duc Dimitri de Russie, Paul Iribe, Pierre Wertheimer, Hans-Gunther von Dincklage....croiseront la route et le fer - l'acier - d'une pensionnaire qui préfère les fastes du Ritz au sombre univers du couvent de son enfance...

Elle ne gagnera pas toujours la partie: tentant, durant la guerre,  de déposséder son associé juif, Pierre Wertheimer, des parts acquises dans sa société, elle sera bien inspirée de trouver refuge en Suisse, après guerre, durant près de neuf, échappant à la vindicte de l'épuration.

C'est la famille Wertheimer qui préside désormais aux destinées de la Maison, alliant au pôle de la couture, celui majeur, rentable et renommé des parfums.

Un chapitre à lire d'urgence et de passion.

AE

Les dynasties du luxe, Yann Kerlau, essai, Ed. Perrin, 2010, 462 pp, 23 €


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Apollinee 3972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines