Magazine

Le truand, la brute et le bon…

Publié le 20 avril 2008 par Collectifnrv
free music

Bon ! Après avoir profité de la même boîte gorgée de ce nectar fort coûteux et délicieux les jeudi, vendredi, samedi et dimanche, nous allons tenter d’analyser l’impayable après le gratuit… Humblement, comme à l'accoutumé...

En ces fêtes de Pâques, j’ai essayé de démonter subtilement la rhétorique du Pouvoir pour mieux gruger l’électeur... Car il serait difficile de nier que le citoyen français, aux yeux nos plus hautes têtes cogitantes soit devenu une sorte de bœuf avec des cornes géantes et une cervelle d’oiseau (que je ne renie pas)…

Je ne sais si vous avez remarqué mais la communication du Pouvoir exécutif passe par 3 phases bien distinctes que je mettrai désormais en 3 couleurs pour que chacun puisse bien comprendre ma démonstration magistrale dans tous les sens du terme.

Phase 1. Le truand.: Le Premier Ministre, M. François Fillon décide de comprimer les dépenses de santé.

Phase 2 . La brute : il passe, selon un scénario bien huilé le bébé au Ministre responsable qui va lancer sa mesure avec une brutalité inouïe et une maladresse incroyable… Attention ! Des études poussées ont été menées pour que cette pseudo maladresse soit particulièrement malhabile !

Phase intermédiaire : La Presse, les syndicats, les gens de gauche hurlent à la destruction des acquis sociaux  et du sacrifice énorme de notre pauvre peuple exsangue…

Phase 3. Le bon : Le Président français, lui qui était en visite officielle dans un pays étranger ou il défendait, bien entendu, les intérêts français, au bord d'une plage ou dans un palace, estimant que finalement le pouvoir, c'était plus facile à exercer que ce qu'il imaginait (sic-Le Point), un verre à la main, sa douce lui susurrant quelques couplets narcotiques à l'oreille ; soudain  comme un diable sorti de sa boîte intervient, courroucé, tel le Chevalier Blanc et déclare que ses Ministres sont des imbéciles, qu’un type aussi social que lui est entouré d’incapables, qu’il n’est pas secondé , etc, etc…

Figurez vous que le pire,

C’EST QUE TOUT LE MONDE LE CROIT ! Même vous !

Allez, Avouez le !

Et finalement, les 3 pilules qu’on devait vous faire avaler, mes amis, et bien miracle ! Elles se transforment en seulement 2 pilules et que fait on ? On dit merci à M. Sarkozy d’avoir compris ces braves petits Français mais le résultat ? La purge est passée sans douleur !

Malin, non ?

Voici les exemples en couleurs…

Fillon : la France est en faillite

Lagarde : pas de politique d’austérité

Sarkozy : je suis le Président du pouvoir d’achat des Français… Sans commentaire.

---------------------

Fillon dit : il faut diminuer le budget santé

Bachelot : on va supprimer des tas d'hôpitaux en province (50 bornes en plus à se taper pour se faire soigner, c'est rien du tout !)

Sarkozy : je vais sauver l'hôpital (sic) ! (Sarko = infiniment plus d’humour que cui cui…)

---------------------

Fillon : on va diminuer les frais de Justice

Dati : on va supprimer des tas de tribunaux en Province

Sarkozy : la Justice sera mieux rendue (mon œil ! Ah ! L'humour sarkoziste !)

Et puis tiens ! Je ne résiste pas à mon irrésistible penchant vers la dérision… Pardonnez moi... C'est plus fort que moi...

---------------------  

Fillon : Vous pouvez augmenter l’essence. No problem !

Lagarde : s’ils sont fauchés , ils n’ont qu’à rouler en vélo, ces gueux !

Sarkozy : Les pauvres n’ont qu’à mettre de l’huile de friture pour partir en week end ! En plus je favorise les Ch’tis qui avalent 10 kgs de frites par jour, c’est dire mon empathie envers les plus malheureux d’entre nous, même que je me fais projeter des films populaires à l'Élysée !

---------------------

Fillon : il faut économiser les frais dentaires.

Bachelot : Les gens qui n’ont pas de dents n’ont qu’à manger de la purée et des steaks hachés  

Sarkozy , furieux : Tous les citoyens ont le droit à un steak haché et de la purée et même du boudin ! Je m'engage à défendre bec et ongles ce droit imprescriptible ! Les pauvres comme les riches doivent pouvoir profiter des aliments faciles à avaler ! Je me porte garant de la cohésion alimentaire de notre belle Nation !

 ---------------------

Fillon : il faut économiser sur les frais de lunettes.

Bachelot : les bigleux n’ont qu’à s‘acheter une canne blanche !

Sarkozy : Les Français les plus modestes sont les plus créatifs : avec 2 tessons de bouteille et un bout de fil de fer, ils obtiennent une paire de lunettes "tendance" et bon marché ! J’aime le bon sens du peuple dont je suis issu et solidaire ! Avec 2 tessons de bouteilles de Champagne et le muselet (l'armature en fer qui maintient le bouchon), ils peuvent même arborer une superbe paire de lunettes de soleil du meilleur goût ! Nous sommes d’ailleurs prêts, au gouvernement à fournir les tessons de bouteilles de Champagne et les muselets !

Et voilà le travail ! J'espère que vous avez été convaincu par cette démonstration sans faille, digne de nos plus grands penseurs français, tels Finkielkraut, BHL, Beigbeder et Glucksmann !

N’atteint on pas des sommets de cynisme, en cette merveilleuse époque formidable ? Je suis en droit de me le demander, non ?

Pas vous ?

 Cui cui, philosophe printanier ...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Collectifnrv 241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte