Magazine Cuisine

Une histoire de tapas

Par Opapilles
Les tapas, au fil des siècles, sont devenus une partie très importante de la culture gastronomique espagnole et pour les relations sociales, un moment de détente, d'amitié et de camaraderie. La Real Academia Española les définit comme étant toute portion d'aliment solide susceptible d'accompagner une boisson.

cuisine espagnole,espagne,recettes,apéritif,apéritives,vins,jambon


Il existe plusieurs versions sur l'apparition des tapas, certains historiens racontent que c'est le roi Alphonse X qui donna l'ordre de servir, dans toutes les auberges de Castille, le vin accompagné d'un peu de nourriture. De cette manière, l'alcool ne soûlait pas aussi rapidement les villageois. La tapa, à cette époque, était placée au-dessus de la jarre ou du verre servi, elle couvrait donc le récipient, en espagnol "tapar", ceci expliquerait donc l'origine du mot. La tapa était normalement une tranche de jambon serrano, des rondelles de chorizo ou également un morceau de fromage, qui en plus d'accompagner la boisson, servait également à éviter que des moustiques ou des poussières ne viennent gâcher le vin. Dans une autre version, c'est le roi Alphonse XII qui est cité. Lors d'une visite officielle du roi dans la province de Cádiz, celui-ci s'arrêta dans une auberge andalouse et demanda un verre de Jerez. A ce moment là, un courant d'air entra dans l'auberge et pour que le vin ne se remplisse pas de sable de la plage, l'aubergiste plaça une tranche de jambon sur le verre du roi. Cette idée plut au roi, il mangea la tapa et but le vin et demanda un autre verre de vin avec une tapa. Dernière version, le besoin des agriculteurs et des travailleurs de l'époque de manger une petite collation pendant leur journée de travail, afin de pouvoir continuer à travailler jusqu'à l'heure du repas, est une autre version existante sur l'origine des tapas. Le repas principal était riche en graisses et très lourd à digérer, le corps était donc lourd et ne pouvait pas continuer à effectuer les tâches difficiles des champs ou des ateliers. Ils retardaient donc un maximum l'heure du repas pour profiter des heures du matin pour réaliser le travail dur avant de prendre le repas principal. L'apéritif dans la matinée était donc obligatoire.
Source : lopezortega.eu

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Opapilles 272 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine