Magazine Culture

Phénomène mode : le tom basse

Publié le 20 août 2013 par Swann

Si on te dit B∆STILLE, Efterklang, Half Moon Run, Ellie Goulding, Lilly Wood & The Prick ou encore Owlle … ? Si on te dit baguettes  ? Tu le vois le dénominateur commun là ? Oui, on parle bel et bien de cette mode du tom basse voire medium pour certains (en plus de la batterie on s’entend) en devant de scène, joué par le chanteur pour … pourquoi d’ailleurs ?

150483-ct1616fwg-tom-basse-16x16-sml

Appuyer les rythmiques ? Se muscler les avant-bras ? Dynamiser le devant de scène ? Faire partie des musiciens ? Se sentir utile ? …

Les raisons sont variées et les arguments plus ou moins recevables selon les opinions.

Disons que pour notre part on a un peu de mal à y voir une réelle utilité si ce n’est l’aspect esthétique majeur (et pourtant ce sont souvent des artistes qu’on apprécie). Oui, jouer sur tom basse ça rend bien, en photos et pour le public qui voit un artiste dévoué, qui sait où placer sa double-croche avant le dernier refrain. Mais concrètement le tom basse vient généralement renforcer les rythmes déjà joués par le batteur et suffisamment sonorisés ;  donc logiquement ça n’apporte rien de très notable, ou du moins rien qu’on puisse vraiment distinguer lors d’une performance live. Bref, pour faire court, on ne comprend pas l’intérêt. Mais oui, c’est joli.

Et toi, tu en penses quoi ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 77643 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte