Magazine Culture

City break scandinave à Copenhague

Par Lunedumonde
Avant de rentrer en France, on a décidé de passer notre dernier w.e d’août chez nos voisins les danois ! Je rêvais depuis quelque temps d’aller à Copenhague, et je n’ai pas eu à tanner Eric bien longtemps pour le convaincre ! Et ce fut encore plus facile de faire venir une de mes sœurs ! C’est parti pour une petite virée scandinave ! La logistique ! Hambourg ne se situe guère loin de la frontière danoise, soit à environ 2h de route. Une fois sur le sol danois il reste environ 3 ou 4h de route, selon que vous preniez le ferry ou le pont. Et on a testé les 2 ! Ferry à l’aller : 45 minutes de traversée agréable, mais on vous délestera de 87€ (je suppose que le prix diffère en fonction de votre véhicule). Pont au retour : 15 minutes de traversée, très joli point de vue, pour "seulement" 31€ ! Bref, vous comprenez quelle voie je vous recommanderais…Sinon, comme le dévouement est familial chez nous, ma sœur a testé pour vous l’avion avec Easyjet : 2h de vol il me semble pour environ 160€ l’AR depuis Paris CDG. Le logement, nous l’avions réservé chez Wimdu, un site concurrent de mon ami de toujours airbnb. Un 2 pièces bien arrangé et très fonctionnel dans le quartier huppé et très calme de Frederiksberg. Et pour le guide, on a comme toujours fait confiance au "Carto" de Gallimard ! Les incontournables En 3 petits jours, on n’a malheureusement pas l’occasion de sortir des sentiers battus. Néanmoins, si vous aimez marcher ou pédaler, vous aurez déjà un bon aperçu de la ville. * L‘Eglise de Notre Sauveur  (Vor Freslers Kirke) Pour jouir d’une vue à 360° sur la ville, gravissez les 400 marches de ce clocher en spirale. désolée, il y avait manifestement quelques "tâches" sur notre objectif… * La petite sirène ( Den lille Havfrue) Bon, j’suis bien obligée d’en parler puisque c’est le symbole de la ville…Alors parlons-en : mais qu’est-ce qu’elle a de si important cette foutue petite sirène d’Andersen ?? Réponse : rien. Elle est là, toute petite, assise sur son rocher, le regard déçu (elle aussi)…La vie est pas facile pour une créature mi-femme, mi-thon ! Bref, on passe son chemin et on regarde plutôt vers le large. * Le Nouveau Port (Nyhavn) Ravissement des mirettes avec ses maisons à pignons de toutes les couleurs, séparées par le canal et ses voiliers amarrés. On y trouve au n°67, la demeure où Andersen a écrit ses Contes. * La Bourse (Børsen) L’un des plus chouette édifice de la ville, avec sa flèche en spirale cuivrée où s’enroule 4 dragons.   * Le musée Carlsberg (Ny Carlsberg Glyptotek) Non, ce n’est pas un musée dédié à la binouze, mais le don d’une collection d’oeuvres d’art de Carl Jacobsen, le brasseur, pour la ville de Copenhague. C’est lui aussi qui a offert la Petite Sirène à la capitale. Super généreux de Mister Jacobsen ! * Amalienborg Palais rococo où réside souvent la reine Margrethe II. Chaque jour, la relève de la garde royale s’opère à 12h ! Juste à côté, on trouve la Alexander Nevskij Kirke, la seule église orthodoxe russe du pays (un petit cadeau d’Alexandre III à sa femme) : * La Place des Frères-Gris (Gråbrødretorv) Petit écran de façades multicolores, façades baroques du XVIIIe… * Christiania Évidemment que c’est incontournable, j’avais hâte de voir ça ! Un mythe pour les fans des années 70′s et ses courants hippies, Christiania est une "ville libre" de 34 hectares pour environ 1000 habitants, au sein même dans la ville-capitale. C’est donc une mini-ville auto-gérée par sa communauté, fondée en 1971 (ben oui, hein, when else ?!) par des squatteurs, chômeurs et hippies qui rejetaient la société de consommation. Elle a son propre drapeau : La commune, puisque indépendante,  ne reçoit aucun investissement de l’Etat danois. Il n y a pas de propriété privée à Christiania, mais chaque adulte, paye un loyer de 2000 couronnes (268€) par mois et par personne. Cet argent mobilisé auquel s’ajoute le prélèvement sur les bénéfices des ateliers, commerces et petites entreprises présents à Christiania, constituent les sources d’alimentation du budget de la ville libre. À Christiania il est interdit de circuler en véhicule. Les quatre roues ne sont pas acceptées. En revanche, et vous vous en doutiez n’est-ce pas, la vente et la consommation de cannabis y est pratiquée à l’air libre ! Pas beaucoup de photos puisque dans la "Green Zone", soit la majeure partie de la ville, les photos sont interdites… C’est un endroit très atypique, que je situerais à mi-chemin entre l’ambiance de festoche et le quartier de Camden Town à Londres.  * Le Lousiana C’est un superbe musée d’art contemporain. Il est situé en dehors de la ville, accessible en train. La collection est très chouette quoique un peu restreinte, mais surtout, le cadre, en bord de mer, est sublime ! On peut même voir la côte suédoise, juste en face. Le mangeeeeeeerrrrrr Au cas où vous en auriez douté, on mange très bien à Copenhague ! C’est frais et c’est fin ! Le must c’est le Smørrebrød : c’est un sandwich "ouvert" qui existe en une quantité infinie de variétés. En fait, je qualifierai plutôt cela de "tartine", puisqu’il s’agit en fait d’une tranche de pain noir, sur laquelle on vient ajouter les ingrédients que l’on veut. Notre premier smørrebrød, nous l’avons dégusté chez "Told og Snaps". Les produits sont ultra frais, le hareng fumé est divin, la sauce, les jeunes pousses…Tout y est ! Si vous en avez le courage, ce met est souvent accompagné d’un petit Schnaps ! Comme nous étions en appart et que les prix danois sont comment dire…Pas vraiment super abordables, on a choisi de se faire nous-mêmes nos dîners. Nous sommes donc allés faire nos courses pour reproduire des smørrebrøds au hareng et à la sauce curry, et c’est pas compliqué puisqu’ils existent en bocaux tout prêts et très bons ! Reste à acheter des oignons rouges, des petites pommes de terre, du pain noir évidemment, un peu de salade…Et on a même rajouté des beignets de poissons ! Et ben on s’est ré-ga-lés ma parole ! Et puisque le courant bio (bobo-hipster..) est très important à Copenhague, on a testé le veggie-burger (burger végétalien) chez BioMio. Bon sauf pour Eric, qui lui a choisi de la viande…Que voulez-vous, il est encore loin d’être un hipster celui-là ! Là encore, le pain (à tomber) ne se trouve qu’en dessous, pas au dessus ! Un chouette cadre, de bons plats, quoiqu’un poil trop salés, et des prix corrects. Sur place une équipe venait filmer un présentateur tv qui testait une des recettes, en mode Julie Andrieu mais version anglaise ou américaine En tous les cas, tous les petits restos, cafés, brasseries sont super cosy, très bien décorés, toujours dans cet esprit bobo-chic-épuré. Évidemment, j’adooooore ça ! Ah et ils aiment les glaces hein. Des glaciers de partout dis-donc ! On s’est offert une glace, et bim, c’était un glacier français ! Pour l’exotisme on repassera… Les danois Bon, alors c’est là qu’on a eu un peu peur avant de partir. Si vous avez déjà vu des films danois, comme "Les Bouchers Verts" de Anders Thomas Jensen, "La Chasse" ou encore "Festen" de Thomas Vinterberg, y a de quoi se poser des questions. Attention, j’adore ces films et ce cinéma de façon générale. Mais de là à passer un w.e avec des gens aussi timbrés… Mais ouf, non ça va, ils sont en fait : - Très blonds : oui bon ben ça c’est pas un scoop ! - Très sains : ils mangent sain, ils mangent bio. Pas tous évidemment mais il y a peu d’enseignes de fast-food, peu de kebabs & co. - Très sportifs : ils courent et ils pédalent tout le temps ! Moi qui croyais que l’Allemagne et la Hollande étaient les pays de la petite Reine, le Danemark c’est autre-chose ! Des marées de vélos devant les stations de trains, de métros, parfois organisées sur plusieurs étages…A l’entrée des métros, il y a même des parking réservés au vélos ! Et les voies cyclistes sont plus larges et mieux organisées. Bref, j’ai été bluffée ! Et comme à Amsterdam, leurs bicyclettes sont beeeeeeelles… oui, c’est bien mon gros doigt en bas à droite. ça te gêne ??!! Et quand ils font pas du jogging ou du vélo, ils font du canoë ou du kayak…Même que quand ils ont un peu soif, ils peuvent s’arrêter à un café, se descendre une mousse (une Carlsberg bien sûr !) sans même mettre pied sur terre, puis repartir ! Salut, qu’est-ce qu’on vous sert ? - Très sportswear : la fashionista danoise n’est pas bling-bling pour un sou. Et elle n’a pas le regard dédaigneux. Non, elle est nature, bien roulée puisqu’elle fait du jogging et du vélo tous les jours cette connasse. En toute simplicité elle porte des tenues fluides et sobres, de bonne qualité, des jolies lunettes de soleil, et surtout : des baskets. Enfin, des tennis, mais des belles, des colorées. Bref, la simplicité et la décontraction-classe. - Très famille : Waouh. J’ai jamais vu autant de jeunes parents et leurs moufflets. Ils sont partout !! Et comme les parents les trimballent partout avec eux, et que comme vu précédemment, leur mode de transport principale est le vélo, voilà dans quoi ils véhiculent leurs bambins : tu le vois l’engin accroché à la boîte aux lettre ?! - Très sociables : déjà parce qu’ils parlent un anglais impeccable, et à tous âges. Ils se rassemblent autant pour des manifestations culinaires comme ici, autour de dégustations de cuisine nordiques et de vins allemands (encore ??) Aussi bien qu’autour de manifestations promouvant la liberté sexuelle. Bref, une gay-pride quoi. non mais t’as vu comme sont elles gaulées les danoises ? y a pas de justice j’te dis… Et voilà, c’est tout pour cette escapade scandinave bien colorée…C’est tout…Jusqu’à la prochaine fois quoi ! Classé dans:Copenhague, Danemark, Europe Tagged: Christiania, Copenhague, Danemark, la petite sirène, Nyhavn, Smørrebrød

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lunedumonde 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte