Magazine Culture

Total Kheops - Jean Claude Izzo

Par Loizolire
Premier livre d'une trilogie publié en 1995, Total Kheops est un roman policier écrit par l'auteur marseillais Jean-Claude Izzo, disparu prématurément en 2000 dans sa cinquante-cinquième année. Ce livre reçoit l'année de sa publication un bon accueil, en particulier dans la cité phocéenne, lieu où se déroule l'action, et reçoit le prix Trophée 813.

Folio, 348 pages Total Kheops - Jean Claude Izzo Total Kheops - Jean Claude Izzo Fabio Montale, fils d'immigré italien et policier de banlieue, n'est pas un "super flic". Il est affecté au maintien de l'ordre dans les quartiers nord de Marseille, où la délinquance fait partie de la routine. Par sa posture plus proche d'un éducateur que celle d'un policier, il jongle avec les jeunes évitant ainsi les émeutes et les situations vertigineuses. Il est du coup peu considéré par ses collègues et sa hiérarchie. Sa méthode va pourtant changer le jour où il voit ses deux anciens camarades mourir l'un après l'autre dans des circonstances particulièrement violentes : le premier Manu assassiné a priori gratuitement ; le second Ugo, tué après avoir-lui-même assassiné un des parrains de la pègre locale. Peu après, une jeune étudiante d'origine maghrébine, et amie de Fabio, se fait violer et assassiner. Fabio Montale n'a désormais plus qu'une idée en tête : tenter de comprendre ce qui s'est passé. Par sa connaissance du terrain, il découvre progressivement un enchevêtrement de luttes de pouvoir au sein de la pègre marseillaise...

Mon avis : par une intrigue rondement menée, l'auteur brosse un portrait sans concession de sa ville, décrivant avec justesse la dure vie et sans merci des habitants des quartiers populaires et des immigrés, qui se retrouvent dans des situations complexes (l'expression "total kheops", tirée d'une chanson de l'album Sad Hill, du groupe marseillais IAM, signifiant vulgairement "bordel complexe").

Un roman qui sonne juste, et un style bien particulier : Izzo utilise des phrases courtes, leur donnant beaucoup de dynamisme et de force. 

Moi qui ai déjà visité deux fois Marseille, j'ai pu lire dans ce roman une magnifique déclaration d'amour pour cette ville de passion et de couleurs, une histoire d'hommes, de sensibilité d'âme et de générosité. L'auteur, épris de sa ville natale et des gens, nous fait découvrir tour à tour ces paysages méditerranéens, sa gastronomie, ces rues, du Vieux-Port à la Canebière en passant par la cathédrale de la Major ou le célèbre quartier du Panier. Telle une invitation au voyage, cette ville nous est si attirante dans les mots de l'auteur.

Indispensable à lire, et une bonne raison de visiter Marseille, ville culturelle en 2013.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loizolire 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines