Magazine Culture

Chronique de septembre 2013 de Jean Belloti : Bagages retardés ou perdus !

Publié le 24 septembre 2013 par Halleyjc

La Chronique de Jean Belotti arrive après la saisie record de plus d'une tonne de cocaïne à l'aéroport de Roissy vendredi soir. La drogue a été découverte dans la soute d'un vol Air France en provenance de Caracas. La dite chronique semble un peu décalée ! Mais comme expliquer que trente-et-une valises bourrées de pains de cocaïne ont-elles pu transiter bien tranquillement à bord d'un vol Air France Caracas-Paris ? Voyagez léger ! Comme dit l'autre !  

[1.- Bagages retardés ou perdus] Question : Arrivé à Roissy n’ayant pas trouvé mes deux valises sur le tapis roulant, la préposée de la compagnie a noté mes coordonnées et le lendemain, elles m’ont été livrées directement chez moi, ce que j’ai apprécié. Mais comment se fait-il que des bagages soient oubliés, ce qui fait perdre aux compagnies, d’après ce que j’ai lu, des millions d’euros ?

Réponse : Il convient de faire le distinguo entre les bagages abandonnés (volontairement ou involontairement) dans les aérogares et ceux non délivrés à destination, car perdus ou égarés, puis retrouvés.

* Comme vous le signalez, il a été déclaré que ces 25 millions d’abandons coûtent annuellement aux compagnies plus de 2,5 milliards d’euros pour les réacheminer. Or, en constatant la façon dont se font les enregistrements sur tous les aéroports et l=attention que portent habituellement les passagers à leurs bagages - qu’ils comptent et recomptent au moment de l’enregistrement - ces montants paraissent fortement exagérés !

Cela étant dit, j’ai lu que, chaque année, 1.600 bagages seraient abandonnés dans les halls d’Orly et de Roissy, soit environ 4 par jour. Tenant compte que ces deux aéroports traitent quelques 90 millions de passagers par an, soit environ 250.000 par jour, l’oubli quotidien de seulement 4 bagages peut paraître plausible.

Attention, dans un aéroport, toute valise abandonnée est considérée comme étant potentiellement dangereuse, ce qui déclenche automatiquement l=intervention des démineurs. Après avoir installé un périmètre de sécurité, si la radiographie à distance :

- ne détecte rien de suspect, le bagage est ouvert manuellement par la police aux frontières qui le dépose aux objets trouvés, où son propriétaire devra payer une amende pour la récupérer ;

- il suspecte la présence d’un explosif (ce qui est extrêmement rare), il est aussitôt procédé à l'évacuation de l'aérogare et les démineurs récupèrent le bagage à l’aide d'un robot, ou le disloque avec un canon à eau très puissant.

* Pour votre cas, il est possible que vos valises n’aient pas été embarquées sur votre vol :

- soit parce que vous vous êtes présenté à l'embarquement tardivement, le chargement des bagages étant terminé et il a été décidé de ne pas retarder le départ pour le chargement de deux valises, sachant qu’elles seraient réacheminées sur un vol suivant ;

- soit parce que plusieurs bagages n'ont pas été embarqués pour diverses raisons d’exploitation (contrainte de chargement, correspondance courte, respect de la masse maximale au décollage,...) ;

- soit par une erreur d'aiguillage dans l’acheminement des bagages.

* D’une façon générale, il est rare que des bagages soient perdus, auquel cas des indemnités sont prévues par des conventions internationales. Ne pas oublier d’identifier vos bagages, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur (nom et prénom, adresse postale et E-mail, téléphone).

* Vous pouvez aussi avoir oublié un objet dans un avion, un salon privatif,… Dans ce cas, contactez de suite votre compagnie. Pour Air France : mail.objets.trouves@airfrance.fr.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Halleyjc 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines