Magazine Cinéma

Gravity: la critique du film

Par Yeurl @cine_buz
2013 gravity film critique

2013 gravity film critique

A couper le souffle !!!

Gravity vous fera vivre des moments en apnée, tendu dans votre siège… espérant que la plongée dans l’espace ne vous coupera pas le souffle. Prenez donc une bonne bouffée d’oxygène la vue sera impressionnante.

La réalisation du film nous fait immerger dans le vide où seul un silence alarmant et angoissant règne. Réveiller en sursaut par l’approche de débris spatiaux, le réalisateur Alfonso Cuaron remet au gout du jour la problématique de la poubelle spatiale. Il met également en relief la petitesse de notre vie face à l’immensité qui nous entoure en terme d’espace, mais aussi à la faiblesse de l’Homme face à l’univers qui l’entoure.

Ce film vous surprendra que vous soyez fan ou non.  En passant par des plans magnifiques, par des tensions qui mettront vos nerfs à vif ou par un scénario qui se veut débrider par son côté décaler à certains moments, vous serez surpris par la mise en scène.

Gravity – synopsis

Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.

Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…

Gravity – critique

Héroïne du film, Sandra Bullock (alias Ryan Stone) voit son personnage prendre de l’ampleur au fil de l’eau. En bonne compagnie avec George Clooney (alias Matt Klowalsky), dont l’humour souvent décalé va contrebalancer le fond dramatique de l’histoire, nous assistons à un duo complémentaire. Le jeu des acteurs qui se veut relativement difficile dans ce genre de tournage, est relevé de façon adéquate par nos deux protagonistes.

Personnes ayant le mal de l’espace ou des voyages abstenez vous! En effet si vous avez peur d’attraper des nausées pensez au sac vomitoire avant d’aller au cinéma! C’est dans un tourbillon de prises de vue que vous allez être embarqués, au risque de perdre le sens de l’orientation.

En terme de références, certains scènes vous feront surement penser à 2001 l’Odyssée de l’Espace. En effet vous y retrouverez un silence angoissant qui ne vous fera que plus entrer dans l’action elle-même. Quant aux amateurs de sensations fortes, ce film vous fera sans doute penser à l’exploit d’un certain Félix Baumgartner, qui il n’y a pas très longtemps fit l’exploit d’un saut depuis l’espace. Qui sait peut être que c’était ça la meilleure solution! Bon c’est vrai le parachute n’était pas disponible, mais bon quand même…

Trêve de plaisanterie, jusqu’à la fin du film, vous serez emporter par l’angoissante question: mais vont ils y arriver? En effet Alfonso Cuaron a voulu maintenir le suspens jusqu’à la dernière minute, quitte à parfois tourner certaines scènes en dérision…

Gravity: la critique du film

A couper le souffle !!! Gravity vous fera vivre des moments en apnée, tendu dans votre siège… espérant que la plongée dans l’espace ne vous coupera pas le souffle. Prenez donc une bonne bouffée d’oxygène la vue sera impressionnante. La réalisation du film nous fait immerger dans le vide où seul un silence alarmant et …

Vue d'ensemble des tests

Réalisation
Scénario
Interprétation
75

Résumé : Accrochez vous ça va décoiffer... une bonne dose d'oxygène et du sang froid vous seront nécessaires pour survivre!

75 catastrophe Clooney Cuaron espace film Gravity perdu2013-09-30Max Fulder

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yeurl 3345 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines