Magazine Cinéma

Ciao Stefano

Par Ffred

Ciao Stefano

L'histoire

Stefano Nardini, un air d'adolescent malgré ses trente-cinq ans, vit sa bohème à Rome. Il est guitariste dans un groupe qui rencontre des difficultés à être reconnu. Le jour où il découvre dans le lit de sa petite amie le guitariste d'un groupe qui monte, la déprime le gagne. Il retourne dans sa famille, loin, près de Rimini, région riche et industrieuse, où l'on ne perd pas son temps en chimères. Son frère Alberto a repris la tête de l'entreprise familiale qui produit des sirops et des conserves de fruits. Michela, sa soeur, a abandonné la fac pour suivre sa passion : elle travaille dans un parc aquatique où elle s'occupe des dauphins. Toute la famille salue le retour du fils prodigue. Mais sous une apparente harmonie, rien ne va. Alberto vit dans un stress infernal ; il est en train de divorcer et l'entreprise est au bord de la faillite.

Mon avis

Je me demande parfois pourquoi je vais voir tel ou tel film. J'en voit beaucoup me diriez vous (et souvent n'importe quoi

Ciao Stefano
merci encore la carte illimitée...) mais dans la jungle des sorties hebdomadaires il faut parfois, par manque de temps (et oui je travaille ! contrairement à ce que pensent certains !), faire un choix et parfois le choix est très hasardeux et totalement aléatoire. Un peu le cas avec Ciao Stefano. aucune idée de l'histoire, la bonne gueule de l'acteur sur l'affiche et Caterina Murino. Et voilà. Au final je ressors d'une merveille de film italien, chronique familiale douce amère touchante au possible. Sous un apparent bonheur très trompeur se cache en fait le mal être et les problèmes de tous les membres de la famille et des gens qui les entourent. Chacun a ses ennuis, différents de celui des autres mais tous vont se battre et s'unir pour sauver ce qu'ils ont en commun : leur famille justement. Le scénario qui semble enrober le tout sous une allure de comédie légère cache en fait un récit très mélancolique, bourré de tendresse, de passion et d'amour. Les personnages sont parfaitement cernés, ils ne sont pas montrés avec complaisance, ils ne sont pas jugés plus, ils sont juste présentés tels qu'ils sont. La mise en scène ne s'embarrasse pas non plus de chichis, elle va au plus direct, faisant la part belle à chacun sans en laisser aucun sur le bas-côté. Le tout est emballé dans une bande originale parfaite mélangeant plusieurs styles de musique, du classique au punk en passant par la variété italienne. Un vrai plaisir pour les oreilles aussi.

Les acteurs sont vraiment tous très bien. Valerio Mastandrea a un charme fou et beaucoup de talent, très convaincant. Le reste de la famille est au diapason, d'un beau naturel, chacun très émouvant à sa façon. La même semaine que Le grand Alibi on retrouve donc la belle Caterina Murino. Elle est une nouvelle fois parfaite, belle, femme fatale, et dans sa langue natale (son accent quand elle parle français m'a un peu manqué !). Monica Bellucci n'a qu'à bien se tenir...

Voilà donc une comédie pas vraiment sentimentale, pas vraiment dramatique, juste mélancolique et douce-amère à découvrir. C'est émouvant, touchant, souvent, drôle, bien joué, bien écrit et bien filmé. Le cinéma italien a encore de belles heures devant lui...

Caterina Murino, Giuseppe Battiston. Fotografie tratte dal film Non pensarci.
 
Valerio Mastandrea. Fotografie tratte dal film Non pensarci.
 
Gisella Burinato, Teco Celio. Fotografie tratte dal film Non pensarci.

Anita Caprioli, Giuseppe Battiston, Valerio Mastandrea. Fotografie tratte dal film Non pensarci.

Non Pensarci, locandina


Tu dois activer le JavaScript pour afficher cette vidéo. &
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Disparition de Giuseppe di Stefano

    La disparition de Giuseppe di Stefano le 3 mars dernier est passée quasi-inaperçue. Ce ténor italien, au timbre clair et éclatant est l'un des grands interprète... Lire la suite

    Par  Philippe Delaide
    AUTRES MUSIQUES, CONSO, CULTURE, MUSIQUE
  • Lampedusa et Santo Stefano di Camastra : les deux Sicile ! (3/3)

    Ce retour en Sicile par la relecture du Guépard me ramène à tous ces hauts-lieux de la terre sicilienne si riches en connotations. Lire la suite

    Par  Sheumas
    BEAUX ARTS, CULTURE, THÉÂTRE & OPÉRA
  • Joyeux anniversaire Stefano Casini !

    L’Italie toujours ! Stefano Casini fête aujourd’hui ses 50 ans. Cet auteur complet que j’ai découvert avec la passionnante série cubaine Hasta la victoria !... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Stefano Dominecali remplacera Jean Todt

    Stefano Dominecali prendra la place de Jean Todt à la tête du champ sportif de la Scuderia Ferrari et ce, à partir de janvier prochain, selon un rapport... Lire la suite

    Par  Beaudoin Sabrina
    F1/MOTO, SPORT
  • Ciao ARCIMBOLDO !

    Célèbre pour ses têtes anthropomorphes composées à partir de plantes, de fruits, d’animaux et autres éléments, Giuseppe Arcimboldo (1526-1593) reste un peintre... Lire la suite

    Par  Sébastien Michel
    RECHERCHE D'EMPLOI, A CLASSER
  • Ciao Valentino...

    Sous une imposante tente dressée dans les jardins du musée Rodin, Valentino a présenté son ultime collection de haute couture, un vestiaire toujours chic et... Lire la suite

    Par  La Fille Aux Chaussures
    CÔTÉ FEMMES
  • Ciao Pantin

    J'ai décidé de suivre le conseil d'Eric pour couler mon blog. Plus précisément, l'article 5 qui spécifie "Manquez d'originalité : Diffusez, après tout le... Lire la suite

    Par  Ellie Page
    A CLASSER

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines