Magazine Politique

Chronique septembre 2013 (J Pellistrandi)

Publié le 01 octobre 2013 par Egea

Comme chaque mois, la chronique trimestrielle de l'ami Jérôme Pellistrandi. Mille mercis à lui. O. Kempf

Chronique septembre 2013 (J Pellistrandi)
source

Après le Livre blanc, la Loi de Programmation Militaire ! Présentée début août, la LPM 2014-2019 présente le cadre d’action qui va déterminer la suite des réformes et restructurations des armées. Les choix et les niveaux d’ambition sont désormais clairs, avec de nouvelles coupes sombres tant dans les contrats opérationnels que dans les effectifs et les moyens. Et il faudra essayer de faire à peu près aussi bien avec beaucoup moins.

L’été a donc été chaud, comme l’automne le sera. Le « printemps arabe » n’a pas fait relâche avec l’Egypte en pleine confrontation de légitimités et la Syrie désormais au cœur des préoccupations internationales, suite à l’emploi d’armes chimiques du type gaz sarin contre des populations civiles. La communauté internationale est restée divisée avec une grande perdante, l’Europe, désormais inaudible et impuissante. Ce retrait stratégique apparaît désormais comme irréversible et va encore accroître l’isolement des rares pays comme la France ou le Royaume-Uni qui ont encore quelques velléités d’être des acteurs crédibles.

Etats-Unis

  • Le 10 juillet, pour la première fois, le drone X 47B a apponté sur un porte-avions, montrant les progrès dans la maîtrise de cette phase extrêmement complexe. En mai, il avait été catapulté, ce qui constituait une première. La prochaine phase d’essai portera sur le ravitaillement en vol. L’US Navy envisage de doter ses futurs porte-avions de flottes aériennes mixtes comportant des drones d’attaques.
  • Un nouveau lot de 13 avions de patrouille maritime P 8 A Poseïdon a été commandé. Cette version navalisée du Boeing 737 doit atteindre 117 exemplaires pour les seuls besoins de l’US Navy.
  • L’US Air Force envisage de prolonger la carrière déjà longue de l’avion A 10, le « tueur de chars ». Cet appareil est entré en service en 1976 et pourrait voler jusqu’en 2035, au lieu de 2028.
  • Le premier F 35 C a rejoint l’US Navy. La mise en service opérationnelle du F 35 C sur les porte-avions est attendue désormais en 2019. Le prix unitaire du F 35 est actuellement autour de 150 millions de dollars, l’objectif étant d’atteindre les 85 millions.
  • Les bombardiers furtifs B2 vont bénéficier d’un nouveau système de transmissions par satellite permettant la permanence des communications.

BRIC Brésil

  • Le vénérable avion de combat A 4 Skyhawk, qui équipe l’aéronavale brésilienne, va être modernisé. 12 appareils avaient été rachetés d’occasion au Koweït en 1997.
  • 10 ans après un échec dramatique ayant causé la mort de 21 techniciens, l’institut spatial brésilien va effectuer début 2014 un nouveau tir de sa fusée de conception nationale, le VLS. L’ambition brésilienne est d’avoir un accès autonome à l’espace.
  • Les Mirage 2000 C seront retirés du service en décembre de cette année, laissant un vide capacitaire.

Russie

  • Moscou a prévu de dépenser 464 milliards d’euros d’ici 2020 pour moderniser sa défense. Parallèlement, l’état russe va investir 67 milliards d’euros pour renforcer son outil industriel de production.
  • L’armée de l’air doit ainsi recevoir 800 avions jusqu’en 2020. Du côté des hélicoptères, ce sont 1124 engins attendus dont 700 déjà commandés fermes. En 2012, 118 hélicoptères ont ainsi été livrés aux forces.
  • Moscou a réactivé sa base navale de Tartous en Syrie avec la mise en place d’un dock flottant battant pavillon russe.

Chine

  • Le cinquième vol habité chinois s’est achevé fin juin après 15 jours en orbite, traduisant les progrès accompli par Pékin dans la conquête spatiale. Le premier vol d’un taïkonaute avait eu lieu en 2003.
  • A la mi-juillet, Pékin a procédé à un nouveau lancement d’un satellite d’alerte anti-missiles. Ce serait le quatrième exemplaire en orbite basse depuis 2009 dédié à cette mission, le tir de 2011 ayant échoué.

Inde

  • Le 14 août, une explosion accidentelle a détruit le sous-marin INS Shindhurakshak, dans le port de Bombay, entraînant le décès d’une partie de l’équipage. Le sous-marin avait été modernisé par la Russie et remis en service en janvier de cette année. La construction des Scorpène, avec l’appui de la France, est également laborieuse. Le premier sous-marin devrait être livré en novembre 2016, soit avec quatre ans de retard. Seule note optimiste, le porte-avions rénové par les Russes devrait être livré au cours du mois de novembre. Mi-août, le premier porte-avions de construction national a été mis à l’eau à grand renfort de médiatisation. L’INS Vikrant devrait entrer en service en 2018 si tout se passe bien. Il sera doté de Mig 29. Deux autres porte-avions sont prévus.
  • A l’inverse de la marine empêtrée dans ses problèmes de modernisation et les retards accumulés, l’armée de l’air vient de recevoir son premier avion de transport stratégique C 17. Le contrat avait été signé avec Boeing en 2011 et prévoyait 5 appareils livrés en 2013 et 5 autres en 2014.

Asie

  • Alors que les tensions avec la Corée du Nord semblent un peu s’atténuer, la Corée du Sud doit annoncer d’ici peu son choix pour son futur avion de combat destiné à remplacer les Phantom F4 et les Tiger F5. L’appel d’offre portera sur 60 appareils pour un montant de 7,3 milliards de dollars. Le Boeing F 15 E semble favori. La marine sud-coréenne n’est pas oubliée avec le projet de se doter de 9 sous-marins de gros tonnage (environ 3000 tonnes) entre 2020 et 2030. Ces engins pourraient être dotés de tubes de lancement vertical pour missiles de croisière.
  • Les Philippines envisagent de racheter 2 frégates du type Mestrale à l’Italie. D’ici là, la marine a racheté à la France le patrouilleur du type P 400 La Tapageuse. Ce P 400 a été admis au service en 1988. Il a été vendu pour 6 millions d’euros et sera livré en avril 2014 après avoir été modernisé à Brest. Il pourrait ainsi être utilisé pendant encore une vingtaine d’années. Par ailleurs, l’état-major philippin étudie l’achat de 4 navires de 24 m et un, plus important de 82 m.
  • La Malaisie va entamer l’entraînement de sous-mariniers venant du Pakistan. Islamabad souhaite renforcer sa sous-marinade, actuellement équipée de bâtiments de construction française.
  • Le Vietnam doit recevoir en novembre son premier sous-marin de fabrication russe. Hanoï avait commandé 6 bâtiments en 2009 pour un montant de 2 milliards d’euros. Les 6 sous-marins seront tous opérationnels d’ici 2016. Poursuivant le renforcement de ses armées face à la Chine, Hanoï a également signé un troisième achat d’avions de combat Sukhoï 30 M auprès de l’industrie russe. 12 appareils seront ainsi fournis pour un montant de 450 millions d’euros entre 2014 et 2015. 20 Su 30M avaient déjà été commandés.
  • L’Indonésie va acheter 8 hélicoptères de combat Apache auprès de l’industrie américaine. Les relations avec les Etats-Unis avaient repris en 2005 après des années de brouille.

Maghreb

  • Maroc La frégate Hassan II, du type français Floréal, va être entretenu pour la première fois par le chantier portugais d’Alfeira.
  • Algérie Le futur bâtiment de débarquement et de soutien logistique (BDSL) construit en Italie par le chantier Fincantieri doit être lancé en 2014. Une option pour la construction d’un deuxième BDSL est évoqué. Le BDSL aura une longueur de 142 m et un déplacement de 8000 tonnes.

Afrique subsaharienne

  • La Somalie a annoncé cet été la signature d’un contrat avec une entreprise privée domiciliée aux Pays-Bas pour la mise en place d’un corps de garde-côtes afin de lutter contre la piraterie.
  • L’Angola modernise son armée de l’air avec la livraison à la mi-juillet de 3 avions EM 314 Super Tucano de fabrication brésilienne. 3 autres EM 314 devraient suivre.
  • Le Cameroun s’est doté de son premier avion cargo moderne avec un CN 235 commandé en juin 2012 auprès d’Airbus military. Le C 295 a déjà été livré à 100 exemplaires.

Défense dans le monde

  • Le Qatar envisage de se doter de 118 chars Léopard 2.
  • La Jordanie va racheter 15 chasseurs F 16 aux Pays-Bas. Aman a déjà 6 appareils biplaces d’occasion venant de l’armée de l’air néerlandaise ainsi que 16 F 16 d’origine belge.
  • L’Argentine a entamé un processus de modernisation de son armée de l’air avec deux projets. Le premier vise au renouvellement des avions de transport avec un candidat qui pourrait être le CN 295 produit par Airbus military. Le deuxième porte au rachat de Mirage F1 à l’armée de l’air espagnole. Ceux-ci ont été retirés du service en juin de cette année. Le contrat serait de 160 millions de dollars et comprendrait 8 appareils en état de vol et 4 servant de réservoirs de pièces détachées.
  • Le Chili a manifesté son intérêt pour le TCD Siroco de la marine nationale. Ce navire a été admis au service actif en 1998. Début 2012, la marine chilienne avait réceptionné son sister-ship, le TCD Foudre. Cette solution permettrait d’avoir une flotte homogène et disposant encore d’un très important potentiel.
  • La Colombie souhaite se doter de nouveaux avions de combat avec un premier lot de 12 F 16, une dizaine devant suivre à partir de 2015.
  • L’Uruguay a exprimé son intention de se doter de 3 corvettes OPV pour la surveillance de ses côtes à partir de 2015-2016. L’Adroit de la marine nationale et mis à disposition depuis octobre 2011 par DCNS, pourrait ainsi être racheté par la marine uruguayenne.
  • Le Kazakhstan a projeté d’acheter 2 avions A 400M, profitant des réductions des commandes des pays du programme et mettant ainsi sur le marché des avions à un prix intéressant. Parallèlement, 6 avions C 295 vont être acquis auprès d’Airbus military, après une première livraison de 2 appareils en 2012.

Défense en France

  • La LPM 2014-2019 a été présentée en plein cœur de l’été et poursuit la diminution inéluctable des moyens et ressources des armées, avec des dépenses annuelles fixées à 31,3 milliards d’euros. La dissuasion reste au cœur avec la poursuite de la refonte des SNLE pour leur permettre l’emport du missile M 51.2. Il sera suivi du missile M 51.3 et du lancement de la troisième génération de SNLE à l’horizon 2030.
  • L’échec du tir d’essai du missile M 51 début mai à partir du SNLE a entraîné l’emploi de chalutiers de pêche pour récolter les derniers débris au cours de cet été, moyennant indemnisations. La modernisation de la FOST se poursuit cependant, malgré cet incident. Le SNLE Triomphant est rentré en refonte cet été. Admis au service actif en 1997, il réintégrera la FOST au cours de l’hiver 2015-2016. Il sera alors suivi par le Téméraire, qui sera le dernier à être équipé du missile M 45 depuis 1999.
  • La Compagnie Maritime Nantaise (CMN) a pris livraison le 24 juin d’un nouveau navire roulier de 160 m, le MN Calao, qui sera affrété par le ministère de la défense pour assurer le transport maritime stratégique au profit des forces. Le bateau a été conçu pour répondre aux besoins de l’EMA, avec une vitesse pouvant aller jusqu’à 20 nœuds, une capacité à fréquenter les mers chaudes mais aussi pour franchir une couche de glace allant jusqu’à 50 cm.
  • Les deux premiers camions citernes polyvalents tactiques aérotransportables (CCPTA) destinés au SEA ont été livrés au début de l’été. 30 engins doivent être fournis d’ici la fin 2014. Ils avaient été commandés fin 2011. Par ailleurs, le SEA a fini de recevoir les 30 tracteurs citernes Kerax commandés en 2008 qui ont été déployés lors de l’opération Serval au Mali.
  • Le programme CERES de satellites d’écoute spatiale devrait être opérationnel en 2020. Le lanceur retenu sera la fusée Vega.

Armée de terre

  • Parmi les dossiers que la LPM devra trancher, figure le programme du VBRC destiné à succéder à l’AMX 10 RC. La cible souhaitée serait de 250 engins dont 125 d’ici 2025. Le véhicule pourrait être en 6x6 pesant 25 tonnes en ordre de combat.
  • Le 500° VBCI, remplaçant de l’AMX 10 P, a été livré fin juin. Le parc total sera de 630 exemplaires se répartissant en 520 VCI et 110 VPC dont le dernier a été remis à l’armée de terre en mai. Simultanément, le retrofit des premiers 48 VBCI a été notifié à la fin juillet auprès de Nexter. L’opération débutera début 2015 et les véhicules rénovés seront livrés jusqu’en mars 2016. Une deuxième tranche de 47 engins est à l’étude par l’EMAT.
  • La préparation opérationnelle des unités va bénéficier de la mise en service d’une nouvelle zone de perception et d’entraînement à Mourmelon au Centre d’Entraînement des Brigades (CEB). Cet équipement permet la mise en condition de 2 unités élémentaires par demi-journée et donc de mieux rentabiliser les séjours dans le camp champenois.
  • Après des mois de retard, la deuxième tranche d’hélicoptères NH 90 a été commandée au profit de l’ALAT avec 34 appareils. Au final, l’armée de terre sera dotée de 68 NH 90. A ce jour, 6 engins sont disponibles. Le complément du parc dédié au transport comprendra selon la LPM 26 Cougar en cours de rénovations et 8 Caracal.
  • La modernisation de la logistique des forces terrestres a connu une étape importante avec la livraison fin juin du premier porteur polyvalent terrestre (PPT). Le PPT remplacera les VTL mis en service au cours des années 80. 200 PPT ont été commandés en 2010.
  • A l’inverse, à défaut de véhicule neuf, la Peugeot P4 pourrait connaître une nouvelle remise à niveau. 13500 P 4 ont été livrées depuis 1981 et la modernisation porterait sur 6000 P 4.

Marine

  • Le programme de l’hélicoptère NH 90 s’est poursuivi avec le premier vol de la torpille MU 90 sur l’appareil début septembre. L’objectif est un premier tir d’ici la fin de l’année avant la mise en service du NH 90 step 2.
  • La frégate Georges Leygues a effectué sa dernière campagne Jeanne d’Arc.
  • Le bâtiment de formation militaire, Almak, a été mis à l’eau en juillet à Concarneau par le chantier Piriou. Ce navire qui doit être livré cet automne servira à la formation des élèves officiers étrangers en liaison avec l’Ecole navale. L’Almak pourra embarquer 16 élèves et devrait naviguer entre 35 et 40 semaines par an.
  • La LPM verra la livraison de 5 FREMM d’ici à 2019, contre 8 prévus. La cible de 11 FREMM est cependant maintenue. Ainsi, la FREMM n° 4, Provence, a été mise à l’eau le 18 septembre. Sa construction avait débuté en décembre 2010. Son admission au service actif est prévue en 2015. La FREMM n° 2, Mohammed VI, destinée au Maroc, doit être livrée en Novembre. L’assemblage de la FREMM n°5 devrait maintenant débuter, tandis que les blocs pré-armés de la FREMM n°6 sont entrés en fabrication depuis août 2012.
  • Les 5 frégates légères Lafayette, entrées en service entre 1996 et 2001, seront modernisées avec un sonar de coque et un nouveau système d’armes. Une nouvelle frégate sera mise à l’étude pour répondre au programme Frégates de taille intermédiaire (FTI) prévoyant des navires de 3500 à 4000 tonnes.
  • Les 2 Patrouilleurs Légers Guyanais (PLG) seront commandés en 2014 pour une mise en service en 2016. Ces navires auront un tirant d’eau inférieur à 3 m pour pouvoir s’approcher au plus près du rivage et seront conçus de manière spécifique pour la Guyane. L’appel d’offres devrait être lancé cet hiver.
  • Le premier avion Falcon 50 destiné à la surveillance maritime a été réceptionné par la DGA. Les 4 Falcon 50 présidentiels seront ainsi transformés d’ici le début 2015.

Armée de l’air

  • Compte-tenu de la diminution du nombre d’avions A 400M envisagée dans le cadre de la LPM, une étude est en cours pour prolonger une nouvelle fois les Transall en passant de 2018 à 2023 pour arrêter cette flotte. Le Transall a effectué son premier vol en 1963.
  • Le deuxième A 400 M français a effectué son premier vol le 8 juin. Sa livraison est prévue pour la fin de cette année. Et c’est le 2 août que le premier A 400 M a été livré à Evreux, en attendant une cérémonie officielle fin septembre. La mise en service opérationnelle est programmée en septembre 2014
  • Le premier avion Rafale de la tranche 4 du programme a été livré le 12 septembre. Il dispose notamment d’un nouveau radar sans équivalent en Europe. 60 Rafale sont ainsi prévus. De nouveaux travaux concernant notamment la furtivité devraient démarrer sous la conduite de la DGA.
  • Un nouvel appareil d’entraînement devrait être mis en service à partir de 2016 pour la formation des pilotes de chasse et l’entraînement des pilotes susceptibles d’être remployés sur avions d’armes.
  • Le maintien en condition des drones Harfang a été étendu jusqu’à la fin 2014, en attendant de nouvelles décisions quant à l’arrivée des drones Reaper. Les deux premiers exemplaires du Reaper ont été commandés cet été pour une livraison dès la fin de cette année, afin de pouvoir les engager au dessus du Sahel.
  • La rénovation à mi-vie des 4 Boeing Awacs a démarré avec la qualification du premier appareil prévue à l’été 2015. Les Awacs sont entrés en service en 1992.

Service de Santé des Armées

  • Le classement annuel des hôpitaux publié à la fin de l’été a vu un septième Hôpital d’Instruction des Armées rentré dans cette liste. Il s’agit de l’HIA Desgenettes implanté à Lyon. Cela traduit les efforts faits par le SSA de convergence vers les normes civiles pour ses hôpitaux.
  • Le SSA, avec l’appui de la DGA, a lancé un programme de « centre de télémédecine » destiné à renforcer les capacités opérationnelles du SSA en Opex. Le CTM permettra de raccorder les rôles 2 et 3 déployés sur des théâtres et les HIA où se trouve l’expertise médicale nécessaire aux équipes projetés.
  • Le SSA a signé une convention avec le groupe AREVA pour la réalisation d’examens médicaux complexes pour des personnels du spécialiste du nucléaire et exposés au risque nucléaire.

Sécurité

  • Un navire de près de 24 m va être acquis pour lutter conte la pêche illégale au large de la Guyane et sera livré dès l’année prochaine, renforçant ainsi les capacités de lutte contre les tapouilles brésiliennes.
  • Les douanes vont renforcer leur dispositif en Méditerranée, avec la mise en place d’un grand patrouilleur de 50 m qui pourrait être basé à Toulon dès 2016.
  • Les avions F 406 des douanes vont être renouvelés avec 8 appareils Beachcraft King Air 350. La mise en service est prévue à partir de la fin 2014, entraînant le retrait progressif de 10 F 406 d’ici 2016.

Industries de défense

  • Alors que la fin de production des VBCI destinés à l’armée de terre s’approche, quatre pays pourraient être clients du blindé français ; le Canada avec au moins 108 engins, le Danemark avec 250, le Qatar avec 400 et enfin, les EAU avec 700 blindés. Réponses dans les mois à venir…
  • Les EAU ont également fait appel à l’industrie française avec la commande de 2 satellites militaires d’observation pour un montant de 800 millions. La mise en orbite est prévue en 2019, conférant aux EAU une capacité militaire unique dans la région du Golfe. Par ailleurs, Thales fournira 17 radars mobiles sol-air.
  • DCNS, le constructeur naval militaire, a vu ses résultats baissés au premier semestre avec 518 millions de prise de commande contre 813 à la même période en 2012, soit une baisse de 28,9%. Les décisions d’étalement des programmes FREMM et Barracuda auront également un impact fort en termes de chiffre d’affaire, mais aussi en termes d’emplois.
  • DCNS a cependant remporté un nouveau contrat pour la fourniture de 4 échangeurs destinés à équiper les SNA 6 et 7 de la classe Astute de la Royal Navy. Le constructeur français aura ainsi fabriqué tous les échangeurs des SNA britanniques depuis 2001.
  • Après des années de discussions, DCNS modernisera les 4 frégates de l’Arabie Saoudite livrées au titre du contrat Sawari 1 et livrées entre 1985 et 1986. Leur durée de vie sera ainsi prolongée d’une décennie. DCNS espère que ce contrat pourrait amener un Sawari 3 avec des frégates FREMM. Deux pétroliers-ravitailleurs sont également concernés. Le défi sera également industriel avec une grande partie des travaux effectués sur place qui doivent aboutir d’ici 2019.
  • Les FREMM intéressent également Chypre qui pourrait louer à terme 2 frégates afin de protéger les champs pétroliers et gaziers découverts au sud de l’île.
  • Le Mozambique a commandé début septembre 30 navires au Chantier Mécanique de Normandie implanté à Cherbourg pour un montant de 200 millions d’euros. Outre 24 chalutiers, 3 patrouilleurs de 42 m et 3 intercepteurs de 32 m viendront renforcer les moyens de la marine mozambicaine, aujourd’hui très limitée.
  • Le Surinam a pris livraison fin août de son premier patrouilleur commandé en novembre 2012 auprès du chantier Océa. Deux autres exemplaires sont prévus. Ces navires mesurent 32 m et atteignent la vitesse de 20 nœuds. Cette acquisition va permettre la création en novembre d’un corps de garde-côtes qui dépendra du ministère de l’intérieur.
  • Au début de l’été, 147 hélicoptères NH 90 avaient été livrés dans 13 pays.
  • L’assemblage des deux-demi coques du BPC Vladivostok destiné à la marine russe a eu lieu cet été dans les chantiers STX de Saint-Nazaire. Le bateau devrait être livré au dernier trimestre 2014.

Royaume-Uni

  • Un rapport sorti à la mi-juillet a confirmé le besoin de la permanence à la mer pour garantir la posture de dissuasion nucléaire. La flotte actuelle comprend 4 sous-marins qui seront retirés du service entre 2028 et 2033. La décision sur le format (4 ou 3) doit être prise en 2016 pour un programme de 23 milliards d’euros. Le parti libéral-démocrate préconise une réduction à 3 bâtiments, option ne permettant plus cette permanence, mais offrant un gain économique, à défaut d’être stratégique.
  • Les premiers Eurofighter seront retirés du service en 2016, soit à peine 13 ans après leur arrivée dans les forces.
  • Allemagne
  • Berlin envisage de se doter de 16 drones armés d’ici 2016, traduisant une évolution doctrinale majeure sur ce type de matériel, jusqu’à présent utilisé uniquement pour des missions de renseignement.
  • La Luftwaffe a retiré du service ses derniers F 4 Phantom. Le F 4 est entré en service en 1974 pour la Luftwaffe qui a possédé 263 appareils de ce type.
  • Les forces spéciales (Kommando Spezialkräfte) vont recevoir 15 nouveaux hélicoptères EC 645 T2 fournis par Eurocopter entre fin 2015 et fin 2017. Ces appareils seront exclusivement dédiés à ces forces.

Espace

  • Ariane a poursuivi brillamment sa course avec notamment en juin le lancement du quatrième cargo du type ATV pour desservir la station spatiale. L’ATV 4 a été la plus grosse charge utile lancée par Ariane V avec une masse de 20,2t tonnes. Fin juin, le cinquième tir d’une Soyouz était effectué depuis le centre spatial guyanais. Fin juillet, Ariane V effectuait son 70° vol depuis sa mise en service et en août, Ariane V connaissait son 57° succès consécutif.
  • La Russie a engagé les études pour un nouveau véhicule spatial destiné à remplacer l’actuel Soyouz dont les premières maquettes ont été présentées.

Défense européenne et OTAN

  • Madrid et Washington ont engagé la rénovation de la piste de la base aérienne de Rota au sud de l’Espagne. Cette base où vivent 2000 Américains est un des maillons essentiels du dispositif aéronaval américain à l’entrée de la Méditerranée.
  • La mise à flot de la troisième FREMM destinée à l’Italie a eu lieu début juillet.
  • Le Danemark doit annoncer à la mi-2015 sa sélection pour le successeur de ses avions F 16. L’objectif serait de 24 à 30 chasseurs pour un budget de 5,5 milliards de dollars. 4 candidats tiennent la corde : le F 18, le F 35, le suédois Grippen NG et l’Eurofighter.
  • Pour la Belgique, la question du remplacement de ses F 16 est identique. Ceux-ci peuvent voler jusqu’en 2023. Mais le choix belge est encore plus anti-européen avec un seul appareil étudié, le F 35 américain. Bruxelles envisage d’acquérir entre 35 et 55 avions de combat. Le premier hélicoptère NH 90 a été livré en juillet. La dotation prévue sera de 4 appareils d’ici la mi-2014. La formation des équipages belges a été effectuée au Luc en Provence.
  • Le programme des futurs sous-marins de l’Espagne connaît de très sérieux déboires, entraînant un retard important tant pour les constructions neuves que pour le retrait de la flotte actuelle. Début juillet, le S 73 Mistral est sorti d’un chantier de remise à niveau de 18 mois pour le prolonger de 5 ans, jusqu’en 2018, date de l’entrée en service du premier S 80. Le S 73 est entré en service en 1985.
  • Madrid a décidé de relancer son programme de véhicules de combat de l’infanterie du type 8x8 à partir de 2015. La commande portera sur 300 engins se répartissant entre la cavalerie et l’infanterie. Le VBCI fait partie des options possibles.
  • Malgré les restrictions budgétaires, le Portugal a décidé de conserver une capacité parachutiste et a commandé 10 véhicules aérolarguables auprès de l’industrie espagnole pour doter son unité aéroportée.
  • La Bulgarie a annoncé un retard pour le renouvellement de ses avions Mig 21 et 29. L’objectif serait l’achat de 9 à 10 appareils d’occasion du type F 16, ceux-ci étant disponibles dans d’autres pays de l’OTAN. A l’inverse, la flotte d’hélicoptères de transport actuellement composée de MI 18 d’origine russe sera changée en 2016 avec un budget prévisionnel de 436 millions de dollars.
  • La Croatie, nouveau membre de l’Union européenne, va faire moderniser 12 Mig 21 en Ukraine. L’objectif est de prolonger ces avions jusqu’en 2020.
  • La Turquie a décidé au cours de l’été de se doter d’une filière spatiale militaire complète avec la construction d’une base de lancement confiée à l’armée de l’air et ayant pour objectif la mise en orbite basse de satellites d’observation. Le premier exemplaire de l’A 400 M destiné à l’armée de l’ai turque a effectué son premier vol en août pour une livraison fin 2013. Cet A 400 M est le troisième de série, après les MSN 7 et 8 destinés à la France. Ankara a commandé 10 A 400 M. Par ailleurs, la fin de l’année devrait voir l’annonce du chantier en charge de la construction du futur navire d’assaut amphibie de la marine turque.

L’automne sera marqué par l’annonce des nouvelles restructurations touchant la défense française avec son cortège de dissolutions et de regroupements censés apporter plus de cohérence. Tandis que les opérations vont continuer car la scène internationale ne connaît pas de relâche, il va falloir trouver beaucoup d’arguments pour expliquer aux militaires que non seulement, ils vont devoir poursuivre la diminution de leurs capacités et que de plus, ils n’ont plus de perspective de progression. Comment casser l’outil ?

Jérôme Pellistrandi

Sources

  • Air et Cosmos
  • Le Marin
  • Cols Bleus
  • Mer et Marine
  • Portail des sous-marins
  • Janes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Egea 3534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines