Magazine Cinéma

TV : Qui sera la première victime de la diminution de chaînes prévue d’ici 2025?

Par Misteremma @misteremma

C’est une étude très sérieuse de l’Institut de l’audiovisuel et des télécoms en Europe (Idate) qui l’avait révélé la semaine passée. D’ici à 2025, un paquet de chaînes devrait disparaître. En cause, les habitudes de consommation des médias qui changent. De plus en plus de monde regarde désormais des films, des séries et des clips en ligne et le succès de Netflix augure que cette tendance ne fera que s’amplifier. Service de VOD, Netflix s’approprie, aux heures de pointe, pas moins de 30% de la bande passante totale sur le continent américain.

Mais pendant ce temps-là, les téléspectateurs désertent le petit écran, entrainant une baisse des recettes publicitaires pour les chaînes de télévision. Les premières menacées sont sans nul doute les musicales, ces robinets à clip qui repassent sans arrêt les même chansons alors que YouTube offre des centaines des milliers de titres disponibles gratuitement. En Belgique francophone, la seule chaîne du genre, MCM Belgique, en a déjà fait les frais en disparaissant le 31 décembre 2009. Peut-être est-ce l’une des raisons pour lesquelles MTV a énormément chamboulé sa programmation ces dernières années au point qu’elle porte désormais très mal son nom? La Music Television devrait plutôt se dénommer aujourd’hui RTV pour Reality Television tant l’on peine à dénicher ne serait-ce qu’un seul clip…

C’est pour faire face à ce report en masse sur les PC/Mac et autres tablettes que Canal+ a lancé il y a deux semaines Canal+ Séries. Mais n’est-il déjà pas trop tard? Les séries, en particulier américaines, ne se consomment quasiment plus que via internet chez les jeunes et cette habitude risque d’avoir du mal à s’évaporer.

Enfin, même les chaînes info semblent menacées puisque Nonce Paolini, le patron de TF1, a annoncé cette semaine que sa petite sœur LCI fermerait si elle ne pouvait pas faire son apparition sur la TNT gratuite. Actuellement présente sur la TNT payante, sur le câble et le satellite, la chaîne info peine a survivre et se doit d’être captée par un nombre plus conséquent de téléspectateurs potentiels. Leurs concurrentes, BFMTV et i>télé, déjà gratuites, ne l’entendent pas de la même oreille et s’oppose à ce basculement. En cause? Toujours l’inextensibilité de ce marché publicitaire…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte